Vous êtes ici :

Acheter une Alpine, ce qu'il faut savoir

Alpine à Dieppe
Faut-il acheter une Alpine A110, A 310 ou A610, une question de goût et de budget.

Pour les 60 ans d'Alpine, la ville de Dieppe accueille plus de 800 Berlinette, A 310 ou encore A 610 plus belles les unes que les autres. De quoi donner envie de s'en offrir une mais faut-il craquer pour une Alpine ?

Pas de facile de s’y retrouver dans la jungle des Alpine à l'occasion des 60 ans de la marque à Dieppe. A110 V85, 1 300 cm3, A310 4 cylindres et V6, A610, les modèles sont nombreux, n’ont pas les mêmes caractéristiques et la fourchette de prix est large.


Alpine Berlinette A110

La Berlinette est la plus recherchée et la plus chère. La gamme se distingue en trois versions. La première, la V85 équipée d’un moteur de Renault 12 TS, est la plus conseillée pour un premier achat.

Fiable et facile à entretenir, elle n’est pas axée sur les performances mais elle est parfaite pour qui recherche une auto pour la ballade. Il faut compter entre 40 000 € et 45 000 € pour un modèle en parfait état. Un modèle restauré nécessitera 10 000 € de plus.

Alpine A110 bleue à Dieppe
Alpine A110

La deuxième est la 1 300G/1 300 S. La mécanique est plus musclée mais aussi plus pointue. Elle demande un entretien rigoureux et n’offre pas la même polyvalence que la V85. Elle supportera difficilement de rouler en ville ou à faible allure (calage moteur, difficulté à redémarrer…).

Cette version n’est pas à conseiller pour les novices, de bonnes connaissances mécaniques sont recommandées. S’il y a une Berlinette à éviter, c’est cette version.

La dernière est la 1 600/1 600 S. Elle possède les avantages de la V85 (fiabilité, facilité d’entretien) en y ajoutant de bonnes performances grâce à son moteur de 125 ch. Cette version est la plus recherchée et les prix s’en ressentent : entre 70 000 € et 85 000 € !

Les tarifs de la Berlinette sont montés en flèche ces dernières années. Il y a 10 ans, une V85 était vendue environ 15 000 €, une 1 600 valait environ 35 000 €. Cependant, les prix se stabilisent et ne devraient plus trop augmenter.

A voir. La vidéo de l'incroyable collection privée de Jean-Charles Rédélé

Enfin, si toutes les Alpine ont une carrosserie en polyester, la Berlinette peut être victime de la rouille, notamment au niveau des brancards. Cependant, cela ne doit pas être un frein à l’achat. Il faut surtout privilégier un modèle d’origine, qui n’a subi aucune modification.


Alpine A310

Grâce à son poids contenu, la version à 4 cylindres est celle qui se rapproche le plus de la Berlinette 1 600 S. Elle est facilement reconnaissable avec ses six optiques avant alors que l’A310 V6 en possède quatre. L'auto a en effet besoin d'un plus gros radiateur, ce qui explique la disparition des deux optiques centrales.

Alpine A310 blanche à Dieppe

Alpine A310

Plutôt bien conçue, cette auto ne possède pas de défauts majeurs, mais il faut faire attention aux « fausses V6 ». Pour être certain de la bonne version, le numéro de châssis doit comporter les caractères « VAA ».

Côté tarif, une version V6 se négocie entre 15 000 € et 20 000 € mais la Pack GT (ailes élargies, aileron…) peut atteindre 30 000 €. L’Alpine A310 est le modèle qu’il faut privilégier puisque les prix ne cessent de grimper.


Alpine A610

L’Alpine A610 a été peu diffusé, les modèles ne courent pas les rues. Ce n’est pas pour cette raison qu’il faut la bouder, bien au contraire. Cette auto est un très bon achat. Fiable et bien conçue, elle bénéficie des équipements de confort maintenant indispensables comme la climatisation.

Alpine A610 rouge à Dieppe
Alpine V6 Turbo

Cependant, il faut privilégier un modèle qui roule régulièrement. Une auto qui a parcouru 150 000 km en 25 ans est plus recommandable qu’une autre n’ayant que 35 000 km au compteur. Les différents joints et caoutchouc n’apprécient pas les périodes d’immobilisation.

Si le prix d’achat est aujourd’hui raisonnable (environ 30 000 €), il est très difficile de trouver certaines pièces détachées comme les éléments de carrosserie ou de mobilier intérieur.

Remerciements à Aurélien Letheux, responsable de Meca Retro Sport76.

Partager cet article
Commentaires
Voir tous les commentaires (5)
fredo9170237

bonjour l'erreur a610 gta sur une photo d'alpine v6 turbo n'est toujours pas modifiée...

mssansmail547

ça fait des annéss que ARGUS et d'autre sites auto nous pondent des articles a respect de ALPINE!!! une marque qui ne produit plus rien depuis des lustres!!!! on dirait que vous étés payes pour faire de la pub a la marque! ils préparent un retour ou quoi???

serge.rossi208

Il y a encore une erreur majeure dans l'article qui mélange totalement Alpine V6 GT et V6 Turbo (appelées Renault GTA en angleterre) et l'Alpine A610. Les Alpine V6 GT et V6 Turbo sont sorties en 1985, après la A310 et ont été vendues jusqu'à la sortie de l'A610 en 1991. La voiture en photo n'est PAS une A610. Les Alpine V6 GT et V6 Turbo sont assez répandues (un peu plus de 6000) et bon marché. A noter l'Alpine Le Mans, dernière évolution de la V6 Turbo avec un très joli kit carrosserie. Les A610 vendues entre 1991 et 1995 sont rares (un peu plus de 800) et recherchées.

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
136 798 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !