Vous êtes ici :

Alpine A110 : « Douze mois de délai pour les Pure et Légende »

Pour résorber les délais de livraison, Alpine va investir pour optimiser la chaîne de montage de Dieppe afin de passer de 5 à 15 véhicules par jour en 2019.
Pour résorber les délais de livraison, Alpine va investir pour optimiser la chaîne de montage de Dieppe afin de passer de 5 à 15 véhicules par jour en 2019.

Avant son départ pour le groupe Jaguar-Land Rover, Michael van der Sande (ex-patron d'Alpine) nous a accordé une interview. Le temps de faire le point sur la production et la commercialisation de l'A110, l'épisode de l'incendie... et le futur de la marque dieppoise.

Après le départ de son directeur technique, David Twohig, chez Byton, Alpine a perdu son patron au milieu du mois de mars. Quelques jours avant cette annonce, Michael van der Sande a répondu à nos questions.

Où en est la production de l’A110 ?

La production a débuté au mois de décembre 2017 et nous avions en stock 150 véhicules (ndlr : au début du mois de mars). Les premières livraisons ont commencé et les concessionnaires ont reçu leurs véhicules de présentation et de démonstration.

Quels sont les délais de livraison ?

L’usine de Dieppe va produire 3 000 A110 par an. Les 1 955 exemplaires de la série Première Edition seront livrés jusqu’au début du dernier trimestre 2018. Les versions Pure et Légende arriveront en fin d’année dans le réseau et les clients qui passent commande en mars/avril 2018 seront livrés en avril 2019.

Envisagez-vous d’augmenter la production ?

Nous ne pouvons pas surdimensionner l’outil industriel car les volumes de production se définissent pas à l'instant T, mais sur toute la carrière du véhicule. C’est en cours de discussion, mais la marque pourrait investir sur la ligne de fabrication pour augmenter la cadence de production en 2019. Nous pourrions ainsi passer de 5 à 15 véhicules par jour.

Où ont été vendus les 1 955 exemplaires de la Première Edition ?

Nous ne communiquons pas de chiffres de vente précis mais les trois principaux marchés sont la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni (les livraisons y débuteront en juin 2018). Nous avons cinquante concessionnaires et la moitié ont leurs voitures. La diffusion au Japon (où 600 berlinette roulent encore) est repoussée.

Les livraisons respectent-elles l’ordre des réservations ?

Oui et non. Nous le suivons, mais Alpine doit aussi livrer des véhicules dans les pays étrangers. Ces derniers peuvent ainsi modifier l’ordre des livraisons des véhicules en France.

Avec de tels délais ne craignez-vous pas la spéculation ?

Elle existera, mais nous ne sommes pas inquiets. [Depuis cet interview, une A110 n°34 a été vendue aux enchères 74 000 € par Artcurial].

La rumeur parle d’une A110 de 300 ch. Pouvez-vous en dire plus ?

Je ne dévoilerai pas ce que la marque a dans les cartons. Nous devons animer la gamme et je vous promets une nouveauté tous les ans notamment des séries limitées.

Imaginez-vous créer un département Alpine Classic dédié à la restauration des anciens modèles ?

La marque travaille activement avec les clubs, mais pour l’heure nous ne disposons pas des ressources nécessaires pour créer une division historique. Mais on y pense !

Lors d’un tournage télé, une A110 a pris feu. Qu’elle en est l’origine technique ?

La voiture en question était une pré-série produite avant décembre 2017. Après enquête, nos techniciens ont identifié une fuite de carburant suite au frottement du tuyau dans le compartiment moteur. Nous avons corrigé ces véhicules ainsi que les voitures de série avant la livraison aux clients.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Alpine A110