Vous êtes ici :

Aston Martin Valkyrie (2018) : voici la version - presque - de série

Aston Martin Valkyrie Prototype 2017
Suite du prototype AM-RB 001, l'Aston Martin Valkyrie s'expose ici dans un prototype proche à 95% de la version définitive, attendue en 2018.

Depuis le prototype AM-RB 001 dévoilé en 2016, l'hypercar Aston Martin a fait du chemin : après être devenue "Valkyrie", elle présente cette nouvelle évolution très proche de la version définitive qui sera lancée en 2018.

Pour les amateurs de vitesse et de chronos, l’Aston Martin Valkyrie est sans nul doute l’un des modèles les plus attendus de ces prochaines années. Révélée sous le nom de code de AM-RB 001, l’hypercar conçue en collaboration avec Red Bull a été baptisée Valkyrie lors de son exposition au Salon de Genève en mars dernier. En ce mois de juillet 2017, suite aux présentations privées aux VIP et futurs clients, la bête anglaise montre son nouveau visage.

 

Presque définitive

Visuellement, on note peu de modifications à l’avant de la Valkyrie, qui adopte des vrais phares davantage dans l’esprit de la DB11 et un museau légèrement relevé laissant apparaître l'étonnant "vide" derrière la moustache aérodynamique. Une prise d'air naît enfin sur le toit pour alimenter en air le moteur V12 placé à l'arrière.

Ailleurs, les formes sont épurées, à l'exception de la poupe qui présente un gigantesque extracteur d’air à deux voies (imitant celui du concept virtuel Red Bull X2010), deux sorties d’échappement rappelant la Ford GT, et un aileron joignant les deux blocs de feux déstructurés façon Vulcan. Le chef du style extérieur, Miles Nurnberger, affirme que ce prototype est « environ à 95% proche » de la version définitive de la Valkyrie.

Aston Martin Valkyrie Prototype 2017 Arrière Portes papillon
L'arrière sculptural de l'Aston Martin Valkyrie se veut aussi esthétique qu'aérodynamique.


Intérieur de compétition

L’habitacle de la Valkyrie est divulgué pour la première fois. Accessible par deux petites portes papillon, il héberge deux occupants - même de grands adultes précise Aston Martin - sur des sièges fixes, un fait propre aux hypercars. Le conducteur est placé en position semi-allongée et jambes relevées, à l’instar des pilotes de F1. 

La planche de bord est simplifiée au possible, toutes les commandes étant centrées sur le volant rectangulaire digne d’une voiture de course. Quatre écrans viennent informer le pilote : un sur le volant pour les données essentielles, un central pour la vue arrière obstruée par la prise d’air, les deux latéraux projetant la vue des caméras remplaçant les rétroviseurs.

Aston Martin Valkyrie Prototype 2017 Intérieur
L'habitacle de l'Aston Martin Valkyrie est dépouillé à l'extrême, tandis que le conducteur sera dans une position typée Formule 1.

 

Guidée par l’air

Si la plastique était le seul atout visible et décrit par la marque de Gaydon, Aston Martin annonce que cette seconde version du prototype Valkyrie expose les avancées sur l’aérodynamique, promettant « des niveaux d’appui extraordinaires tout en laissant les surfaces libres de tout appendice aérodynamique pouvant atténuer la pureté du style ».

Les ingénieurs ont soigné les moindres détails, comme le logo du constructeur qui n'est pas un simple autocollant (afin de réduire la trainée), mais qui est gravé sur une plaque d’aluminium et revêtu de laque pour un effet plus flatteur.

Côté mécanique, pas d'annonce inédite (le V12 central arrière développera au moins 1 000 chevaux pour 1 000 kg au total), le directeur de Red Bull Racing Adrian Newey se focalisant encore sur
« de nouveaux moyens d’amener encore plus d’appui aérodynamique ». Les premières livraisons sont toujours prévues en 2018, avec une centaine d’exemplaires de route, ainsi que vingt-cinq unités exclusivement dédiées aux circuits.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Aston-Martin