Vous êtes ici :

Audi A7 Sportback 2018 : toutes les infos et photos officielles

nouvelle Audi A7 Sportback 2 avant dynamique

Après la limousine Audi A8, c'est au tour de la berline basse Audi A7 Sportback de faire peau neuve. Le style spectaculaire de sa devancière est préservé, il gagne encore en force et en dynamisme. Et sur le plan technologique, c'est un festival presque aussi éclectique que celui de l'A8. Découverte.

Trois mois après l’Audi A8, c’est au tour de la nouvelle Audi A7 Sportback d’être révélée. Cette seconde génération du coupé à cinq portes Audi emboîte logiquement le pas à la limousine et partage avec elle de nombreuses technologies. Un festin pour les geeks que cette nouvelle A7, mais c’est aussi la fête pour les esthètes.

 

Audi A7 Sportback 2 : des dimensions identiques

La robe de ce modèle de grand tourisme reprend évidemment la philosophie de sa devancière avec un long capot, une ligne de pavillon fluide et continue du pied du pare-brise jusqu’à l’extrémité du hayon, le tout rythmé par de courts portes-à faux.

Les dimensions évoluent à peine avec une longueur de 4,97 m, un empattement de 2,93 m, une largeur de 1,91 m et une hauteur de 1,42 m. Pour mémoire, sa devancière lancée sur le marché français en novembre 2010 proposait sensiblement les mêmes mensurations, à l’exception d’un empattement plus court de 2 cm

nouvelle Audi A7 Sportback 2 avant grise
Nouvelle Audi A7 Sportback
L'actuelle Audi A7 Sportback
Il en va rigoureusement de même au niveau du volume de chargement qui demeure compris entre 535 et 1 390 litres. On ne change pas une recette qui gagne, on peaufine et on modernise subtilement les lignes semblent s’être dit les designers de la marque.
nouvelle Audi A7 Sportback 2 arrière grise
Nouvelle Audi A7 Sportback
L'actuelle Audi A7 Sportback

La nouvelle Audi A7 Sportback témoigne de la passation de pouvoir entre Wolfgang Egger et Marc Lichte, le nouveau patron du style Audi. Ce dernier a voulu imprimer sa patte, et force est de constater que les lignes de l’A7 « 2 » s’inspirent de celles du concept-car Audi Prologue dévoilé en 2014.

 

Un style plus viril pour la nouvelle Audi A7

La calandre single frame hexagonale s’étire plus largement et est beaucoup moins haute que celle de la première Audi A7. Le museau de la nouvelle A7 Sportback est d’ailleurs positionné plus bas pour améliorer l’aérodynamisme et répondre aux normes de chocs piétons toujours plus sévères. Les lignes sont plus tendues et surtout plus marquées avec une série de quatre nervures qui ornent le capot. Comparée à sa devancière, la nouvelle A7 est plus virile.
 

nouvelle Audi A7 Sportback 2 avant
Nouvelle Audi A7 Sportback

De profil, la différence est également très marquée avec la disparition de la « tornado line », cette ligne qui court sur le flanc et s’enroule sous le projecteur, au profit d’épaulements très marqués au niveau des passages de roues. Marc Lichte affirme s’être inspiré de l’Audi quattro sport, un modèle mythique et fondateur pour la marque. Enfin, la poupe de cette nouvelle A7 Sportback est caractérisée par un bandeau lumineux qui sera à l’avenir la signature de tous les modèles haut de gamme de la marque.

 

Evolution extérieure, révolution intérieure

Vous l’aurez compris, les propriétaires de l’actuelle Audi A7 Sportback ne seront pas dépaysés face à la nouvelle mouture. Tout du moins jusqu’à ce qu’ils montent à bord. De la même manière que la nouvelle Audi A8 juste avant elle, l’A7 Sportback 2018 adopte un mobilier high-tech. Connectivité, tactile et digital sont les maîtres mots.
 

Devant le conducteur l’instrumentation numérique virtual cockpit adopte une seconde génération avec un affichage qui, s’il reste sur une dalle de 12,3 pouces de diagonale (31,24 cm), double sa résolution pour offrir plus de détails et de précision. Le bal des écrans ne fait que commencer : au centre de la planche de bord, un second de 10,1 pouces de diagonale (25,65 cm) recèle les menus et l’interface multimédia.

Enfin, juste en dessous, une troisième dalle numérique de 8,6 pouces de diagonale (21,84 cm) remplace les traditionnelles mollettes et boutons du système MMI et sert à la saisie de chiffres ou de lettres pour le GPS ou le téléphone.

Trois écrans numériques tapissent la planche de bord de l'Audi A7 Sportback

Jusqu’alors réfractaire au tactile, Audi y entre de plain-pied avec du matériel haptique très réactif. Et pour ceux qui ne veulent pas laisser de disgracieuses traces de doigts sur cette forêt d’écrans, des commandes vocales viennent à la rescousse, elles s’appuient sur des informations stockées dans le système de bord ou également disponibles via un Cloud.

 

Plus besoin de conducteur ?

nouvelle Audi A7 Sportback 2 2018 bleu arrière dynamique

L’autre chantier majeur pour la nouvelle Audi A7 Sportback c’est bien sûr celui de la conduite autonome. Pour ne pas bousculer la hiérarchie et laisser l’apanage d’une conduite autonome de niveau 3, qu’elle est pour l’instant la seule à proposer sur son segment, à l’Audi A8, la nouvelle A7 doit se contenter de seulement … 39 aides à la conduite.

Parmi lesquelles un stationnement entièrement automatique ne nécessitant pas la présence du conducteur à bord. Ce dernier, « pilote » sont auto via son smartphone. Selon le niveau d’équipement, il y a jusqu’à 5 radars, 5 caméras, 12 capteurs à ultrason et un scanner laser. Un arsenal indispensable pour ne pas rayer la carrosserie de votre belle A7 lorsque qu’elle prendra place, toute seule, dans votre parking.

 

Un V6 essence de 340 ch pour commencer

Au lancement en février 2018, la gamme Audi A7 Sportback débutera avec un moteur V6 essence 3.0 TFSI délivrant 340 ch pour une valeur de couple de 500 Nm. Ce modèle reprendra bien évidemment la nouvelle dénomination « moteur » de la marque. Ainsi parlera-t-on d’Audi A7 Sportback 55 TFSI. Les performances sont les suivantes : 0 à 100 km/h réalisé en 5, 3 s et vitesse maxi « bridée » à 250 km/h.

La nouvelle Audi A7 adopte l'hybridation légère 48 V

Tout comme l’Audi A8 dont elle reprend la plateforme technique, la nouvelle Audi A7 Sportback dispose de l’architecture 48V baptisé MHEV pour « mild hybrid system », autrement dit une hybridation légère associant une batterie de type lithium-ion à l’alternateur. Ceci offre une récupération d’énergie au freinage doublé d’un mode roue libre fonctionnant entre 55 et 160 km/h.

En outre, le système Stop&Start est désormais actif à partir de 22 km/h et il est couplé à la caméra frontale pour anticiper le mouvement du véhicule qui précède et pouvoir repartir au plus vite dans les bouchons. Une technologie qui, selon Audi, réduirait la consommation de 0,7 l/100 km.

nouvelle Audi A7 Sportback 2 2018 face avant
nouvelle Audi A7 Sportback 2 2018 profil

 

Prix Audi A7 Sportback : à partir de 67 800 €

Question efficience justement, cette nouvelle A7 55 TFSI a été homologuée pour une consommation de 6,8 l/100 km selon le cycle NEDC ce qui équivaut à des rejets de CO2 de 154 g/km. La boîte de vitesses automatique S tronic et la transmission intégrale quattro sont livrées de série. Audi indique d’ores et déjà que des versions à quatre et à six cylindres en essence comme en diesel compléteront rapidement l’offre. Les gros rouleurs attendent l’Audi A7 Sportback 50 TDI animé par un V6 3.0 diesel de 286 ch. Enfin, les Audi S7 Sportback puis Audi RS7 Sportback finaliseront l'offre.

Les prix de la nouvelle Audi A7 Sportback n’ont pas encore été communiqués, Audi indique seulement un tarif de base de 67 800 euros sur le marché allemand pour la 55 TFSI.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Audi A7