Accès pro Mon Argus®
Vous êtes ici :

BMW M550d : trithérapie

BMW M550d : trithérapie -

Apparemment, la griffe M et le diesel ne font pas bon ménage. Mais quand le diesel avale trois turbo et en délivre 381 ch, cela tient du traitement de choc. Accrochez vous !

BMW M550d : trithérapie
 
Une Série 5 diesel arborant l'estampille M et puis quoi encore ? Et pourtant, BMW l'a fait ! Enfin presque, puisque cette grande routière arbore ici le logo M Performance, nuance. Chaînon manquant entre l'ultra sportive gamme M et l'offre BMW classique, cette toute nouvelle griffe dynamique veut marquer les esprits.

Les boucliers enveloppants, les rétroviseurs spécifiques, le petit béquet de coffre ou les sorties d'échappement trapézoïdales noires annoncent la couleur.

Les placages intérieurs en aluminium brossé, les seuils de porte M Performance et le volant sport également. 

BMW M550d : trithérapie

Pourtant, cette Série 5 nourrie aux hormones profite surtout de sa nouvelle appellation M550d pour étrenner en grande pompe un diesel inédit. Et pas n'importe lequel, puisque ce six cylindres en ligne de trois litres, accouplé à une boîte automatique à huit rapports s'offre un rendement de voiture de course : 381 ch et 740 Nm de couple, excusez du peu !

Avec un appétit raisonnable à la clé : 6,3 l/100 km et 165 g/km de CO2. Un tour de force technique assorti d'un joli coup marketing pour promouvoir cette branche M Performance!

BMW M550d : trithérapieBMW M550d : trithérapie










Outre de nombreux raffinements technologiques comme une injection dernier cri, le secret de ces valeurs folles tient dans une suralimentation inédite comprenant trois turbos. Fonctionnant de manière coordonnée (un petit turbo à géométrie variable souffle immédiatement et en entraîne un plus gros. Les deux fonctionnent alors ensemble, avant qu'un troisième de gabarit identique au premier ne vienne ensuite les assister à partir de 2 700 tr/min).

Cette usine à gaz permet à cette lourde berline d'expédier le 0 à 100 km/h en 4,7 s. Avec des sensations inédites sur un diesel. Vigoureux dès le régime de ralenti, il vous plaque ensuite contre les dossier vers 2 000 tr/min. Cette force herculéenne ne s'arrête qu'à partir de 5 000 tr/min. Incroyable !

Il ajoute à l'allonge des 535d classiques et autres Audi A6 BiTDI un tempérament plus violent. Le tout assorti d'une sonorité grondante transmise via le système audio embarqué, surtout en modes Sport et Sport+. Insuffisant cependant pour égaler le timbre délivré par le générateur de son à l'échappement de sa rivale A6 BiTDI.

BMW M550d : trithérapie
 
Evidemment, une telle mécanique met le châssis à rude épreuve. Du coup, la M550d peut compter sur une transmission intégrale xDrive, des suspensions et une direction revues. Le freinage est lui emprunté à la 550i. Un moindre mal étant donné la vitesse à laquelle les difficultés arrivent.

Equilibrée et plutôt efficace, cette imposante berline apprécie un rythme soutenu, à condition de garder la tête froide et de conserver en mémoire le poids de l'ensemble (1 970 kg). Les quatre roues motrices améliorent la motricité, tout en conservant une prépondérance à l'arrière, fidèle à l'esprit BMW.

BMW M550d : trithérapieBMW M550d : trithérapie










A l'instar de ses petites sœurs, la 550d s'offre la commande dynamique de comportement permettant de varier ses paramètres de conduite. Comprenant quatre programmes (ECO PRO, Confort, Sport et Sport +), ce système influe sur le réponse à l'accélérateur, la direction ou la gestion de boîte automatique au demeurant très réussie.

Impossible en revanche d'égaler les consommations annoncées constructeurs, même dans le mode le plus économique. Tablez plutôt autour de 9 l/100 km. Ces valeurs s'envolent vite avec un pied droit plus lourd, ou en jouant avec les palettes au volant, histoire de profiter de toute la plage de régime de ce diesel de course. L'appétit demeure cependant raisonnable étant donné la puissance, mais importante pour un diesel.

BMW M550d : trithérapie

Aussi luxueuse soit elle, cette M550d oblige toujours à piocher parmi une vaste liste d'options, pour profiter pleinement du plaisir de conduite BMW. Un comble sur une berline facturée 86 000 €. Ainsi l'adaptative Drive (3 700 €), comprenant une suspension active et un amortissement piloté apparaissent indispensable pour disposer d'une berline à la carte :  vraiment confortable ou vraiment sportive, selon l'humeur.
 
Bilan
Facturée 18 300 € de plus que la déjà très performante 535d xDrive Sport Design, la M550d xDrive engendre un énorme surcoût. Derrière ces considérations matérielles se cache surtout une formidable vitrine technologique pour le constructeur bavarois. En poussant le diesel à un niveau sportif inconnu jusque là, BMW prouve encore une fois ses talents de motoriste. L'allonge et le punch de cette mécanique distillent des sensations uniques, même si cette mécanique ne s'achètera pas pour les avantages que l'on attend généralement d'un diesel.
BMW M550d : trithérapie
On aime
Diesel unique
Performances phénoménales
Transmission efficace
 
On regrette
Surcoût trop élevé
Poids excessif
Options indispensables
 
Fiche technique
L x l x H 4,91 x 1,86 x 1,45 m 
Empattement 2,97 m
Coffre 520 l
Réservoir  70 l
Pneumatiques  245/40 R19 (AV) et 275/35 R19 (AR)
Roue de secours Kit
Poids a vide 1 970 kg
 
TECHNIQUE
Moteur diesel. Six cylindres en ligne.
Trois Turbos et 24 soupapes.
Puissance 381 ch à 4 000 tr/min
Couple 740 Nm à 2 000 tr/min
Transmission intégrale, BVA8
BMW M550d : trithérapieDirection A assistance hydraulique
 
PERFORMANCES
Vitesse maximale 250 km/h
De 0 a 100 km/h 4,7 s
 
LE BUDGET A L’USAGE
Rejets de CO2 165 g/km
Bonus écologique Malus de 750 €
 
BMW M550d : trithérapieCONSOMMATIONS
Ville/Route/Mixte 7,1/5,8/6,3 l aux 100 km
Prix d’un plein (1) / Autonomie 99 € / 1 110 km
 
GARANTIE/ENTRETIEN
Durée 2 ans kilométrage illimité
Révision 30 000 km ou 1 an


Prix / équipement de série
M550d xDrive (86 000 €). Six airbags. ABS. Aide au freinage d'urgence.  Antidérapage ESP. Alerte de franchissement de ligne. Climatisation automatique bizones. Sellerie tissu alcantara. Radio CD MP3 6 HP. Commandes au volant. Navigation GPS couleur.  Bluetooth. Prise auxiliaire. Prise USB. Phares et essuie-glaces automatiques. Régulateur de vitesse. Radar de stationnement avant et arrière. Contrôle de pression des pneus. Phares bi xénon. Feux de jour à LED. Ordinateur de bord couleur. Fermeture centralisée par télécommande. Quatre vitres électriques. Rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants. Rétroviseur intérieur anti éblouissement. Volant gaîné de cuir réglable en hauteur et en profondeur. Siège avant électriques à mémoire. Fixations Isofix. Dossiers de banquette rabattable 60/40. Jantes en aluminium 19 pouces. Commande de régulation du comportement. Kit carrosserie et châssis sport M Performance.

Options (€)
Adaptative Drive : 3 300. Amortissement piloté : 900. Pack Evasion (projecteurs directionnels, feux de route adaptatifs, avertisseur de franchissement de ligne et régulateur de vitesse adaptatif) : 2 500. Pack innovation (caméra de recul, Hifi surround, affichage tête haute, système de tableau de bord Black Panel et indicateur de limitation de vitesse : 2 750. Peinture métallisée : 1 050.  Système de vision nocturne : 2 150.  Toit ouvrant : 1 450.

BMW M550d : trithérapie
Commentaires (24)

Mots clés

Commentaires

essence vs diesel

holywood -

franchement, je ne vais pas souvent sur ce genre de forum, mais c'est toujours la même chose " "l'essence est mieux que le diesel" ou "le diesel est mieux que l'essence" !!!!! je suis moniteur de pilotage et essayeur chez un constructeur, donc question motorisation je sais à peu près de quoi je parle. LA SEULE CHOSE, qui importe, c'est que le moteur (et la boite) soit en armonie avec la caisse dans laquelle il est. deux exemples, on parlait de mégane RS (qui certe n'accèlère pas plus fort qu'une 330d je crois) certe, sur une ligne droite, beaucoup de voitures accèlère plus fort que la renault. sauf qu'auncune d'entre elle n'est capable de boucler un tour de circuit si rapidement et avec un agrément moteur comparable ! notons bien que je parle d'une sportive ! et bien sur qu'une 330D est génial pour avaler les bornes ! chaque voitures à son ptit truc qui fait la différence. PAR CONTRE, j'adore les diesel, (choix perso) pour le rapport conso/agrément/puissance MAIS, il est clair, que pour un puriste, le moteur essence l'emporte sur la sportivité dans son global. (je parle pas de performance mais bien de sportivité et d'âme sportive ! suffit d'aller au mans et d'entendre le passage d'une R18 e-tron ultra efficace et d'une corvette C6R ! Mais arrêter d'être puriste, essayer !!!!! il y a des moteurs essence gavé de couple et qui rendent l'auto vivante et "légère" et il y a des "petit" TDI par exemple qui rendent un châssis et très sympa ! :)

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

diesel

guitz -

Bonjour à tous, Je suis un privilégié car j'ai pu conduire régulièrement des voitures telles qu'une 911, une classe S, un CL55 AMG, puis des series 7. J'ai donc pu comparer beaucoup de motorisations. Aujourd'hui, je roule en série 640D Gran coupé, et je dois dire que je suis agréablement surpris car elle allie la performance avec un bruit agréable lorsque vous montez dans les tours tout en profitant d'un confort exceptionnel. La seule chose qui lui manque c'est le bruit sourd et agressif du démarrage du CL. Il est intéressant de considérer que des marques comme BMW, Mercedes et Audi changent en moyenne leurs gammes tous les 5-6 ans et que généralement les clients de ses marques renouvellent tous les 2-3 ans leur véhicule. La décote est monstrueuse, j'ai le souvenir que le CL 55 AMG avait perdu 100 000 ¤ de sa valeur en 2 ans ( de quoi vous faire regretter votre choix )... Lorsque vous voulez changer souvent pour profiter des nouvelles technologies embarquées par exemple : la réalité c'est que ce sont les diesels qui se revendent le mieux. Ainsi étant très satisfait de la série 6 Gran coupé j'imagine que la motorisation préparée par Motor Sport 50d doit être une expérience affolante. En espérant avoir la chance de l'essayer un jour qui sait? C'est un plaisir de voir jusqu'où les constructeurs vont pour vous faire céder à la tentation. Donc pour répondre à Eddy, le plaisir de conduire plus grand sur une diesel (puissante) et 100 000 ¤ représente ce que les clients sont prêt à mettre pour gouter à ce plaisir.

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

diesel

guitz -

Bonjour à tous, Je suis un privilégié car j'ai pu conduire régulièrement des voitures telles qu'une 911, une classe S, un CL55 AMG, puis des series 7. J'ai donc pu comparer beaucoup de motorisations. Aujourd'hui, je roule en série 640D Gran coupé, et je dois dire que je suis agréablement surpris car elle allie la performance avec un bruit agréable lorsque vous montez dans les tours et profiter d'un confort exceptionnel. La seule chose qui lui manque c'est le bruit sourd et agressif du démarrage du CL. Il est intéressant de considérer que des marques comme BMW, Mercedes et Audi changent en moyenne leurs gammes tous les 5-6 ans et que généralement les clients de ses marques renouvelles tous les 2-3 ans leur véhicule. La décote est monstrueuse, j'ai le souvenir que le CL 55 AMG avait perdu 100 000 ¤ de sa valeur en 2 ans ( de quoi vous faire regretter votre choix )... Lorsque vous voulez changer souvent pour profiter des nouvelles technologies embarquées par exemple : la réalité c'est que ce sont les diesels qui se revendent le mieux. Ainsi étant très satisfait de la série 6 Gran coupé j'imagine que la motorisation préparée par Motor Sport 50d doit être une expérience affolante. En espérant avoir la chance de l'essayer un jour qui sait? C'est un plaisir de voir jusqu'où les constructeurs vont pour vous faire céder à la tentation. Donc pour répondre à Eddy, le plaisir de conduire plus grand sur une diesel (puissante) et 100 000 ¤ représente ce que les clients sont prêt à mettre pour gouter à ce plaisir.

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

question d'utilisation

newnico2001 -

Comme bien souvent dans les forums auto, il ya les pros essence et les pro diesel. Quoi qu'on dise, on ne parle que de ses Experiences personnelles. Dur dur de faire changer les idees en France. Bref, mon experience: Dans ma famille, on aime les voitures essence, alpine A310 R17 gordini, audi rs4 v8, cayenne turbo ess, megane rs trophy Je roule pour ma part en audi 3.0 litres tdi 240ch. La technologie tri turbo de BMW me pationne, je l'attendais! Mon avis de gros rouleur est le suivant, je ne supporte pas la ridicule autonomie de ces essences! Faire 300 bornes et commencer a chercher une pompe c'est lourds. Chercher du 98 car ça marche mieux... Et c'est un budget. Je ne comprends pas l'intérêt de bloc essence sur berline ou Suv. Quand on voit la new viper 8,4 qui fait le même couple que le tri turbo bmw... Merci de penser également a la revente de ce bmw! Cote maxi Avis au chef d'entreprise, 165g de co2 c'est une tvs annuel de 1600e!

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

ça sert à rouler fort...

yannr -

Je ne suis pas d'accord pour dire qu'un diesel de 380 ch au tarif astronomique de 100000 euros est une hérésie...Essayez le avant d'en parler négativement, vous verrez! Si vous considérez qu'acheter un diesel, sensé être économe, à ce prix c'est inutile, alors dites moi en quoi c'est utile d'acheter une sportive essence de 500 ch en France puisque de toute façon il y a des radars partout... Chacun ses plaisirs, pour ma part j'aime rouler en diesel, gavé de couple, et quand je vois comment marche déjà ma 330d de 231 ch...sans parler de son agrément...je ne regrette pas du tout. Une Mégane RS de 250 ch en essence et nettement plus légère n'accélère pas plus fort, reprend moins bien, et atteind une vitesse maxi inférieure :)

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

Votre commentaire

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

À lire aussi

La Cote Argus®

Calculez la Cote Argus de votre BMW en 2 minutes !

Calculer la Cote Argus de ma BMW Série 5

Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Articles récents
Nos partenaires
Essai Mercedes Classe C 250 BlueTec Break BVA7 2014