Vous êtes ici :

Bonus-malus 2017 : voici les nouvelles règles

calcul du malus auto 2017
Le malus 2017 se calcule au gramme près ! L'argus vous donne tous les prix du nouveau malus écologique.

Au 1er janvier 2017, le barème du malus écologique se durcit avec une augmentation de la taxe à chaque gramme de CO2. Un système qui avantage encore plus les voitures diesels. Côté bonus, exit les hybrides.



Le malus automobile 2017 est à la fois plus sévère, plus complexe, plus couteux et encore plus avantageux pour les diesels. Voici pourquoi et voici tous les prix du malus auto 2017 gramme par gramme.

 

Le malus 2017 se déclenche plus tôt

Le malus 2017 commence à 127 g de CO2/km avec 50 € de taxe, contre 131 g/km en 2016. Plusieurs voitures en zone neutre vont basculer du côté malus, principalement des versions à essence. Ensuite, le malus s’alourdit à chaque gramme. Ce qui signifie par exemple qu’il y aura des malus différents pour une même voiture en fonction de ses options (taille de jantes par exemple). Bonjour la simplification administrative !

 

Le malus maxi grimpe à 10 000 €

Le malus maxi est désormais de 10 000 € dès 191 g/km, contre 8 000 € à 201 g/km en 2016. Même pour les voitures moins émettrices de CO2, l’inflation est de mise car le système gramme par gramme se montre plus couteux que les tranches de 2016 (voir tableau). Par exemple, un véhicule qui émet 150 g/km voit son malus passer de 900 à 1 373 € (+ 53 %).  

Le malus écologique bondit de 53 % pour un véhicule qui émet 150 g de CO2/km

Deux perdants parmi tant d’autres : le populaire Dacia Duster essence de 115 ch (145 g de CO2) voit son malus passer de 500 à 860 € (+ 72 %). La sportive Ford Focus RS (175 g de CO2) voit son malus s’envoler de 2 200 à 5 810 € (164 % !). Globalement, le malus 2017 est un nouveau coup dur pour les voitures sportives.

Idem pour la Ford Focus RS
Malus en hausse Dacia Duster essence en 2017.
Idem pour la Ford Focus RS

 

L’essence ne dit pas merci au malus 2017

Le malus écologique 2017 est pro-diesel car il reste indexé uniquement sur le CO2 (et non les polluants). Son augmentation impacte donc plus les voitures à essence dont les taux de CO2 sont plus hauts, à performances égales, que les diesels. Exemple : le nouveau Volkswagen Tiguan essence TSI 150 est désormais malusé (73 €), ce n’était pas le cas en 2016. Idem pour une Renault Talisman essence TCe 150. Bonjour la cohérence politique entre les déclarations anti-diesel et ce malus pro-diesel !

La Talisman essence TCe 150 tombe dans le malus en 2017.
Du malus pour le Tiguan TSI 150 en 2017. Le Tiguan TDI 150 y échappe.
La Talisman essence TCe 150 tombe dans le malus en 2017.

=> Voir tous les prix du malus auto 2017 gramme par gramme

 

Les hybrides privés de bonus en 2017

Un malus plus sévère et un bonus moins accessible, c’est à nouveau le crédo du bonus-malus dont la grille évolue en ce sens depuis sa création en 2007 lors du Grenelle de l’environnement. Ainsi, après les voitures thermiques, ce sont les voitures hybrides simples -type Toyota Yaris-  qui sont exclues du dispositif alors qu’elles profitaient de 750 € de bonus en 2016.


Les voitures éligibles au bonus 2017

bonus 2017 pour l'électrique bmw i8

Les voitures hybrides rechargeables essence émettant entre 21 et 60 g/km : 1 000 € de bonus ou 3 500 € si l’achat s’accompagne d’une mise à la casse d’un diesel de plus de 10 ans.

bonus voiture electrique pour la renault zoe en 2017

 

Les voitures électriques  : 6 000 € de bonus ou 10 000 € si l’achat s’accompagne d’une mise à la casse d’un diesel de plus de 10 ans. Les utilitaires électriques sont aussi concernés.

 

 

Partager cet article
Commentaires
TROTINETTE

Pour la neige industrielle et ses poumons, Serge devrait bien réfléchir! Il y en à assez d'imputer les particules fines nuisible à la santé aux voitures diesel qui n'en émettent pratiquement plus avec les filtres à particules. On oublie aussi bien volontairement quand il y a des pics de pollution de nous dire que les vents venus du nord ou de l'est nous amènent toutes les particules des centrales à charbon Allemandes! On ne nous parle pas non plus de tous les cars roulant au diésel qui encombrent maintenant les autoroutes depuis l'autorisation Macron. Comme VHF plus haut, je pense que le tout électrique est une utopie sans une production d'électricité nucléaire encore plus importante!

VHF

Je suis étonné des réactions comme de la tonalité de l'article... Qui peut croire encore que des mesures fiscales ont pour objectif de faire changer les comportements et donc le niveau de pollution? Leur seul objectif est d'abonder les recettes du budget de l'état.... que nos (ir)responsables politiques s'emploient à dilapider sans efficacité. Aucune cohérence entre les seuils fixés et l'évolution des normes techniques (FAP pour les véhicules essence? obligation faite aux pétroliers de développer un réseau de distribution d'hydrogène? développement des bornes de recharge en électrique? la liste serait bien longue à faire....) Par ailleurs qui se demande s'il sera possible de faire face au besoin en électricité si une part importante du parc auto se convertit (en fermant les centrales nucléaires à moyen terme c'est infaisable)? les réserves naturelles (terres rares notamment) seront elles suffisantes pour produire des batteries en grand nombre? etc... Alors oui l'incompétence est le seul qualificatif adapté quand on est incapable de concevoir des politiques d'ensemble cohérente à moyen et long terme!

LAME en peine

Qui est responsable de ces changements ? Ségolène Royal ? vivement cinq mois plus vieux pour ne plus avoir à entendre cette erreur de la nature.

ceyal

Selon l'agence Européenne de l'air, les particules fines produisent 6 fois plus de décès prématurés que les NOx ... c'est donc EN PRIORITE qu'il faut lutter contre les moteurs producteurs de particules, pas contre les moteurs producteurs de NOx. Faute de filtre à particules, les voitures à essence à injection directe émettent DIX fois plus de particules fines qu'un diesel Euro5 de 2011. Pire les voitures à injection indirecte sont carrément dispensées du test du nombre de particules à l'homologation... mais quand on les mesure, on découvre, oh stupeur que les Twingo/Smart en émettent QUINZE fois plus que le pire diesel Euro6. Quant aux voitures sportives genre Focus RS, c'est la berezina en matière de production de particules. Bref ce bonus malus est défavorable aux moteurs à essence mais c'est JUSTIFIE au vu des polluants générés par les différents moteurs.

3 réponses
Ravabien -

Vos affirmations sont totalement érronnées car le mode de combustion du moteur diesel favorise le développement des NOX (NO et NO2) ; il émet au minimum 2 à 3 fois plus de NO2 que le moteur à essence du fait de son taux de compression élevé, et plus les filtres à particules des diésel sont efficaces, plus il y a production de NOX. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si VW avait truqué les chiffres d'émission de NOX sur ses voitures diesel ! Selon la dernière étude du Toxicologue Jean Paul Morin de l'Université de Rouen, le NO2 est nettemnt plus nocif que les particules fines.

Pitoyable et montre d'incompétence

Désolé de le dire aussi crument, mais on a affaire à une bande d'incompétents*. Non seulement ces malus ont explosé, mais il n'y a, l'article le souligne, aucune cohérence avec la politique "anti-diesel". Aucun cohérence avec les "classes" telles que les a voulues Mme Royal. Et surtout aucune cohérence par rapport à la réalité puisqu'à court terme le CO2 ne tue personne alors que les NOX nous affectent sans délai. Par ailleurs, les constructeurs allemands construisent toujours plus puissant en évitant toujours de monter dans le malus (voir BMW et autres). Cette politique met toujours plus mal à l'aise les constructeurs français en matière de luxe (qui rime avec moteur sérieux). * Ou bien totalement aveuglés par l'idéologie, ce qui revient à une sorte d'incompétence.

Votre commentaire
Annonces auto
162 259 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !