Vous êtes ici :

Citroën C-Cactus : moins, c'est plus !

Citroën C-Cactus
Citroën C-Cactus

Présenté, il y a tout juste un mois, lors du Salon de Francfort, le Concept C-Cactus nous ouvre ses portes pour un galop d'essai. Entre minimalisme et haute technicité, l'expérience est étonnante. La motorisation hybride de série... C'est pour demain !

Page 1Citroën C-Cactus : moins, c'est plus ! 

Citroën C-Cactus, D.RPrendre le volant du concept C-Cactus, c'est en quelque sorte se projeter dans un futur plutôt proche. Non pas de la science-fiction pour le prochain millénaire, mais un saut jusqu'en 2010, date à laquelle des hybrides frappés du double chevron seront dans les concessions. Certes la plastique rafraîchissante du C-Cactus, qui ne s'apparente à aucun type de carrosserie connu, n'aura pas directement de suite. Mais ses dessous techniques et son architecture minimaliste préparent l'avenir. Au-delà de la mouvance écologique, désormais incontournable dans le secteur automobile, le C-Cactus dévoile une nouvelle stratégie produits. Citroën aimerait développer une gamme parallèle composée de véhicules hybrides dits « essentiels ».


L'écologie à prix d'ami

Ces derniers lorgneraient de façon habile vers l'offre « low cost », à l'image d'une Dacia Logan qui connaît déjà un franc succès en jouant l'arbitrage permanent entre prix de revient, équipements offerts et style valorisant. C'est par définition l'essence même d'un design réussi...

 

Assemblé sur la plate- forme de la C4, le C-Cactus en conserve logiquement la longueur de 4,2 m. Et, le poids reste inchangé (1 180 kg) en dépit de l'ajout d'un moteur électrique de 30 kW - placé dans la cloche d'embrayage entre la boîte de vitesse et le bloc 1.4 HDi de 70 ch - et de batteries sises dans le fond du coffre. Dès lors, comment compenser l'embonpoint dû à l'hybridation ? Pour satisfaire cette complexe équation, les ingénieurs comme les stylistes ont traqué le moindre kilogramme superflu.


Citroën C-Cactus, D.RSimple et funky

Cela se traduit, par une simplification radicale des éléments fonctionnels, à l'image du mobilier intérieur réduit à 200 éléments dans le C-Cactus contre 400 pour une C4.

 

Dans l'habitacle, la planche de bord brille par son absence : le dépaysement est total. Subsiste seulement le volant comme point de repère. Il suffit d'incruster un lecteur MP3 nomade dans le moyeu fixe, pour mettre le contact. Encadré par les commandes principales (phares, clignotants, essuie-glace et régulateur de vitesse), cet « iPod » Citroën fait office de clé de contact, de tachymètre et, bien sûr, de juke-box. La mise en route se fait ensuite en pressant le bouton Start, à portée de main sur la console centrale. Cette dernière se compose d'un écran tactile de type PDA qui gère la climatisation, le GPS ainsi que le système audio fortement dimensionné. Et juste en dessous, on trouve le sélecteur de vitesse et la commande électrique du frein à main.

Partager cet article
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
160 265 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !