Vous êtes ici :

Citroën, DS, Peugeot et Renault. Tous les défauts des écrans tactiles

ecrans tactiles dysfonctionnements chez Citroën, DS, Peugeot et Renault
Qui dit nouvelle technologie, dit soucis de jeunesse. Avec les écrans tactiles, les propriétaires de modèles PSA ou Renault s'arrachent parfois les cheveux.

En démocratisant la tablette multimédia dans les voitures, les marques françaises ont radicalement transformé la vie de l'automobiliste. Mais pas forcément pour le meilleur... Voici tous les dysfonctionnements qui touchent les modèles Citroën, DS, Peugeot et Renault.



" Profitez de la tablette connectée, conçue pour améliorer votre expérience de la route. L’essayer c’est l’adopter " Que la promesse de Renault est alléchante ! Mais à écouter les utilisateurs, elle n’est pas tenue. Inauguré sur la Clio IV en octobre 2012 puis déployé sur l’ensemble de la gamme, le système R-Link 1 est vite devenu source de tracas.

Système R-Link 1 Renault
Système R-Link 1 Renault
Système SMEG Peugeot
Système SMEG Peugeot

Même son de cloche chez Peugeot, dont la tablette tactile SMEG était l’un des atouts majeurs de la 208 lors du lancement en mars 2012. Redémarrages intempestifs, écrans noirs, coupures de son, interruptions des conversations téléphoniques, etc. : la liste des bugs répertoriés est telle qu’un site, dédié à Renault, a vu le jour (www.rlink.acoze.fr).

 

Exaspérés !

Certains témoignages prêtent même à sourire, à l’image de ces conducteurs dont le trajet s’est achevé au beau milieu d’un champ alors qu’ils cherchaient le centre-ville d’une bourgade quelconque.
L’incapacité des constructeurs à résoudre durablement les problèmes, ce jusqu’en 2014, a suscité l’exaspération des clients.

Comble de malchance, à cette première génération de système multimédia tactile en a succédé une seconde : SMEG+ (depuis 2013) chez PSA et R-Link 2 (depuis 2015) chez Renault, qui, eux aussi, ont tendance à perdre le nord. Demandez aux clients des Citroën C4 Picasso II, Peugeot 308 II ou Renault Espace V.

Mais les derniers correctifs techniques apportés par les constructeurs permettent de terminer sur une note d’optimisme. Et, en guise de consolation, que les possesseurs de véhicules français se rassurent, les bugs liés aux écrans tactiles ne sont pas une spécialité tricolore.

 

Téléchargez notre enquête exclusive

Nos experts ont répertorié tous les dysfonctionnements pour les quatre marques françaises ainsi que les remèdes apportés en après-vente. Pour savoir si votre voiture est concernée, téléchargez gratuitement notre enquête.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Votre commentaire
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Citroën
Recevez par e-mail toutes les infos de DS
Recevez par e-mail toutes les infos de Peugeot
Recevez par e-mail toutes les infos de Renault