Clio IV dCi 90 : premier essai

Clio IV dCi 90 : premier essai -

Faux pas interdit pour la nouvelle Clio qui porte à elle seule tous les espoirs d'une marque malmenée ces derniers temps. Premier essai de la version dCi 90 et première surprise : la voiture est garantie 5 ans pendant sa période de lancement.


Renault Clio 1.5 dCi
Diesel - 90 ch
Lancement le 29 septembre
A partir de 18 800 €

Entre une gamme vieillissante (Modus, Kangoo, Laguna, Espace) et les derniers modèles qui ont raté leur cible (Wind, Fluence, Koleos et Latitude), les vendeurs Renault ne sont pas à la fête.

Avec la nouvelle Clio, ils peuvent nourrir de nouveaux espoirs, tout comme les sites de productions de la voiture: Flins (France) et Bursa (Turquie).

Clio IV dCi 90 : premier essaiUne Héritière sexy


Style aguicheur, modernité évidente et moteurs sobres, la nouvelle Renault affiche d’entrée de jeu les bons arguments, et même une garantie de 5 ans (pendant le lancement et sur une période indéterminée pour l’instant). Il faut dire que l’enjeu est immense pour cette Clio de quatrième génération. Elle est l’héritière d’une lignée née en 1990 et vendue à 12 millions d’exemplaires. Surtout, sa devancière a été  particulièrement appréciée au point d’être encore en tête du marché français en début d’année.
 
Clio IV dCi 90 : premier essaiUn peu plus longue (+ 3 cm) que la Clio III, la nouvelle Renault ne suit pas la tendance vers plus de compacité. Elle garde ainsi toute sa polyvalence et accentue même son dynamisme en abaissant son pavillon de 4 cm. Elle conserve ses cotes d’habitabilité et avec 300 litres (+ 15 l) son coffre est l’un des plus grands de la catégorie. Mais pas l’un des plus pratique : le seuil est trop haut par rapport au plancher.
 

Ecran tactile


A l’avant, le grand pare-brise incliné offre une sensation d’espace inconnue sur l’ancienne Clio et l’affichage numérique de la vitesse met définitivement au placard le compteur à aiguille.
Clio IV dCi 90 : premier essai
La principale attraction est l’arrivée de l’écran tactile comme à bord des Toyota Yaris et Peugeot 208. Ce système Media Nav (écran de 18 cm) déjà vu sur le Dacia Lodgy gère le GPS, le téléphone, le Bluetooth et le streaming audio. Bonnes nouvelles, il est livré  en série dès le second niveau Expression (avec prise USB) et sa simplicité d’usage convertira les néophytes sans difficulté.
 
Plus globalement, la planche de bord est présentée avec des ajustages correctement exécutés mais les nombreux inserts laqués noirs et chromés forment un ensemble clinquant qui ne sera pas du goût de tous. La qualité des matériaux est variable : bel aspect en partie supérieure et plastiques qui sonnent creux par endroits. La fabrication n’a de toute façon pas échappé à la chasse aux coûts : la tôle refait (un peu) son apparition dans l’habitacle et le hayon est à nu dans sa majeure partie intérieure.
 

Bonus de 550 €


La plus grande source d’économie est la réutilisation de la plate forme technique de Clio III sur laquelle Renault a élargi les voies avant (+34 mm) et étiré l’empattement (+ 30 mm). La direction électrique est également nouvelle, le constructeur ne voulant pas retrouver les critiques entendues lors du lancement de Clio III sur ce sujet.
Clio IV dCi 90 : premier essai
Avec quatre motorisations et quatre niveaux de finitions, la française ratisse assez large dès son lancement. Elle fait pour l’instant la part belle aux motorisations économes, à l’image du nouveau  moteur essence trois cylindres qui sera épaulé l’an prochain par un 1.2 TCe de 120 ch obligatoirement couplé à une boîte double embrayage EDC.
 
Clio IV dCi 90 : premier essaiNotre modèle d’essai avec le dCi Energy de 90 ch (90 g de CO2 et 550 € de bonus) assurera l’essentiel des ventes en ces temps d’essence chère. Sa consommation homologuée affiche un improbable 3,4 litres aux 100 km, mais on apprécie quand même de rester aux alentours les 5 litres aux 100 km en usage normal. Un résultat obtenu grâce au rendement optimisé du moteur et à l’allègement de la voiture : -50 kg en moyenne sur une version diesel et jusqu’à -100 kg sur l’essence trois cylindres TCe qui profite d’un moteur plus compact en aluminium en remplacement de l’ancien quatre cylindres en fonte.
 

Petite routière


La frugalité du diesel ne nuit pas trop aux performances. La Clio dCi 90 fait face à toutes les situations de conduite avec bonne volonté au point qu’elle peut revendiquer le statut de petite routière. Les routes aux reliefs trop marqués tempèrent son enthousiasme et ce diesel fait entendre son ronronnement sur l’autoroute mais c’est là les deux seuls griefs à adresser à cette version.
Clio IV dCi 90 : premier essai
Côté dynamisme, la Clio ne bouscule pas trop ses habitudes. Elle joue toujours le registre de la voiture rassurante mais avec une direction plus engageante et un confort qui s’est un peu affermi.
 
Si la gamme diesel démarre à 16 000 € (75 ch), la version dCi 90 réclame 18 800 € puisque livrée à partir du niveau Expression. Ce n’est pas donné par rapport à la concurrence, mais l’équipement est généreux : ESP, aide au démarrage en côte, climatisation, Bluetooth, écran tactile et GPS.

Clio IV dCi 90 : premier essaiLa finition Dynamique de notre voiture d’essai frôle les 20 000 € en échange d’un équipement modernisé (clim auto, accès et démarrage mains-libres, phares et essuie-glaces auto) et d’une mesquinerie : les vitres arrière restent manuelles et seront disponibles fin octobre dans un pack « confort » à 150 euros avec les rétroviseurs rabattables électriquement.
 
Bilan
Renault rassure sur ses capacités à viser juste. La Clio IV commet peu d’erreurs, son style est un atout charme que l’on n’avait pas vu depuis longtemps dans la gamme et elle recevra le renfort d’une version break dès 2013.

Mais la tâche de la protégée de Renault est lourde : assurer les volumes de ventes au moment où la marque concrétise son programme électrique aux débouchées commerciales inconnues, et contenir une concurrence qui serre ses prix, Peugeot 208 en tête.

Bonus !


Essai de la version tCe 90 en vidéo ci-dessous !

Essais auto

Voitures

Commentaires (56)
Partager cet article

Commentaires

Pas de lecteur CD sur la Clio IV ???

castor -

J'ai une importante collection de CD musicaux (opéras) et c'est la seule chose que j'écoute sur le lecteur CD (Philips) de ma Clio 2. Sera-t-il prévu une option avec lecteur de CD sur la Clio 4 ? Par exemple une version "Bose" ? Sinon, je vais devoir me tourner vers la concurrence (Polo, Fiesta ou une coréenne). Je précise que je fais partie des gens qui n'utilisent jamais le GPS. Maurice, 69 ans

Belle mais..

jean piétre -

Tous les gouts sont dans la nature et heureusement pour notre économie.

Belle mais..

jean piétre -

Tous les gouts sont dans la nature et heureusement pour notre économie.

Votre commentaire

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

À lire aussi

La Cote Argus®

Calculez la Cote Argus de votre Renault en 2 minutes !

Calculer la Cote Argus de ma Renault Clio

Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Articles récents

Essai du Jeep Cherokee diesel 2014

Le renouvellement du Cherokee demeure déjà un événement : ce Jeep emblématique n'avait pas été remplacé depuis dix ans ! Alors, quand il est aussi le premier vrai modèle né de l'alliance Fiat-Chrysler, notre curiosité atteint son comble... Essai du Cherokee 2.0 Multijet 140 ch.

Essai Citroën DS3 R cabrio : elle ne manque pas d'air !

Avec un prix proche de 35 000 ¤, la dernière version de la DS3 n'a peur de rien. Il faut dire que ce modèle découvrable sur base Racing souffle fort, soigne sa présentation et ne s'offrira pas à tout le monde. Essai de la DS3 R Cabrio n°8...
Nos partenaires
Essai du Jeep Cherokee diesel 2014
Essai Citroën DS3 R cabrio : elle ne manque pas d'air !
Que vaut la Mercedes Classe C "premier prix" ?