Accès pro Mon Argus®
Vous êtes ici :

Dacia à 5 000 € : une citadine dénommée...

Lignes robustes aux accents de SUV pour la future Dacia à 5 000 €.
Lignes robustes aux accents de SUV pour la future Dacia à 5 000 €.

Spécialiste des prix canons, Dacia commercialisera un modèle à 5 000 € en Europe. Il s'agira d'une citadine d'un format comparable à celui d'une Peugeot 108. Mais la Dacia sera vendue deux fois moins cher ! Explications.


Une voiture neuve à 5 000 € ! Dacia nous l’avait déjà promis il y a dix ans au lancement de son premier modèle : la Logan.

La première berline low-cost de l’histoire fut bien vendue à partir de 5 000 €, mais ce fut sur les marchés d’Europe de l’Est. Car en Europe occidentale et particulièrement en France, le prix d’appel est finalement grimpé à 7 500 €. Ce qui reste néanmoins un tarif imbattable.

Avec sa future citadine – connue en interne sous le nom de Global Small - Dacia  ne fera plus de  promesse en l’air. Le projet a d’emblée été calibré pour pouvoir tenir ce prix plancher : 5 000 € en France comme en Europe de l’Ouest.

Découvrez comment la marque roumaine de l’alliance Renault Nissan a réussi ce tour de force.


Une auto conçue pour l’Inde

Pour être rentable, le projet Global Small doit voir plus loin que l’Europe. Ce véhicule a d’abord été conçu pour le marché Indien.

Son cahier des charges est aussi simple que drastique : tenir un prix de vente sur le marché local de 5 000 $, soit un peu plus de 4 100 €.
Objectif : donner accès à l’automobile à une population venant de l’univers du deux roues.

L’assemblage de ce modèle fera dans l’usine de Chennai. Ce site est le premier à produire à la fois des Renault (5 modèles dont le Duster) des Nissan (5 modèles également dont le Terrano et la Micra) ainsi que la Datsun Go. Une synergie industrielle adopté ensuite par l'usine Russe de Togliatti qui assemble des Lada, Renault, Nissan et Datsun. 

Dacia étant une marque réservée à l’Europe, la citadine « global small » sera badgée Renault en Inde.

A lire. Renault et Nissan se rapprochent davantage pour gagner plus


Dacia composera une vraie gamme autour de sa future citadine à 5 000 €.
Dacia composera une vraie gamme autour de sa future citadine à 5 000 €.


Fabriquée en Afrique pour l’Europe

La « global small » sera aussi proposée sur le marché européen. Mais elle n’y sera pas produite, le coût de la main d’œuvre étant trop élevé … même en Roumanie.

Les citadines concurrentes : Peugeot 108-Citroën C1 et Toyota Aygo assemblées à Kolin en République Tchèque en savent quelque chose : toutes trois ont des prix d’appel autour de 10 000 € !

Pour garantir un prix de vente deux fois plus bas, la petite Dacia (en Europe) n’aura d’autre choix que de solliciter les chaines de montage de l’usine de Tanger au Maroc, pays où le salaire mensuel d’un ouvrier est de 240 € contre 450 € pour son homologue roumain.

Le site de Tanger assure déjà la production des Lodgy, Dokker et Sandero mais ne tourne pas à plein régime. Le projet global small lui apportera donc une bouffée d’oxygène.

A lire. L'usine de Tanger calibrée pour produire 340 000 Dacia


De faux airs de SUV

Présenté au salon de New Delhi en janvier 2014, le concept car Datsun Redi-Go préfigure la future Dacia à 5 000 €.
Présenté au salon de New Delhi en janvier 2014, le concept car Datsun Redi-Go préfigure la future Dacia à 5 000 €.
L’alliance Renault-Nissan comptera sur son partenaire japonais Datsun pour développer cette citadine low-cost.

Le concept car Redi-Go dévoilé au salon de New-Delhi en janvier 2014 donne une petite idée de la future Dacia à 5 000 €.

La seule donnée technique communiquée par Datsun est l’empattement : 2,35 m soit une valeur comparable à celle d’une Peugeot 108. Ceci laisse augurer d’un gabarit oscillant entre 3,40 m et 3,70 m.

Mais la future citadine Dacia se distinguera par une hauteur de pavillon plus important, ce qui lui confère une allure de monospace voire même de SUV.

Cette hauteur sous plafond est imposée par un cahier des charges qui implique le transport de quatre personnes avec quelques bagages.

Ce typage « véhicule de loisirs » est également accentué par une garde au sol importante. Ne perdons pas de vue que le réseau routier indien n’est pas aussi homogène que le nôtre. Les suspensions doivent offrir suffisamment de débattement pour garantir un confort supportable sur des routes peu carrossables.


Quid du vrai prix ?

Des versions plus élaborées seront évidemment proposées, mais le prix ne sera plus de 5 000 €...
Des versions plus élaborées de la future citadine Dacia seront évidemment proposées, mais le prix ne sera plus de 5 000 €...
5 000 € sera évidemment le prix d’appel d’une version dépouillée. Le vrai prix de la petite Dacia devrait se situer un cran au-dessus, vraisemblablement autour de 5 990 € avec un niveau d’équipement plus généreux (notamment l’interface tactile Media Nav).

Ce tarif permettrait ainsi à la petite Dacia de devenir la voiture neuve la moins chère du marché automobile en France. Pour mémoire, ce titre revient encore aujourd'hui à la Fiat Seicento, commercialisée de 1998 à 2010, qui affichait un prix d’appel de 6 500 €.

La Dacia à 5 000 € trouverait logiquement sa place dans la gamme du constructeur, juste en dessous de la Sandero, laquelle débute à 7 990 € et se positionne comme une berline à cinq places.


Quel nom pour la Dacia à 5 000 € ?

Nous n'avons pas la réponse à cette question, mais des pistes de réflexion à vous proposer. En effet, le nom des modèles Dacia contient souvent un "O" : Logan, Sandero, Lodgy, et Dokker.

En consultant les noms déposés par Renault auprès de l'INPI, en 2013 et 2014, nous avons trouvé six candidats qui pourraient convenir à la future citadine Dacia :

  • Dacia Epop 
  • Dacia Kiod 
  • Dacia Kipgo 
  • Dacia Kipso 
  • Dacia Kayou
  • Dacia Waouh

Selon vous, quel nom portera la future Dacia à 5 000 € ?


Dacia plus fort que Tata ?

En 2008, le constructeur Indien, Tata avait déjà songé à un citadine ultra low-cost.
En 2008, le constructeur Indien, Tata avait déjà songé à un citadine ultra low-cost.
Dacia ne sera pas le premier à s’attaquer au chantier de l’ultra low-cost, le constructeur Indien Tata avec la Nano fut le précurseur en 2008 mais sans grand succès.

Cette auto ultra dépouillée (pas de ventilation, pas de chauffage, pas de radio …) vendu au prix de 2 000 $ s’est écoulée en 2014 à 10 000 unités sur le marché indien, c’est très loin de l’objectif des 500 000 véhicules annuels fixé initialement.

A lire. Le patron de Tata reconnaît avoir commis des erreurs avec la Nano

Plus expérimenté, Dacia qui a derrière lui la puissance de frappe de l’alliance Renault Nissan semble mieux armer pour réussir ce pari audacieux.



À lire aussi
Mots clés
Commentaires
salques

Personnellement je préfère de loin qu'elle s'appelle Dacia Kwid!! C'est parfait pour elle. Cela fait enfant Kid, et w de twingo ou sweet ou wagon... witesse... j'envisage de l'acheter dès qu'elle sortira, si possible dans des couleurs framboise, dans sa version à 5900 euros équipée.

isabelle

kipgo c'est rigolo et ça fait penser à twingo

1 réponse
François -

kipgo en néerlandais, cela signifie "poulet fout le camp!", en allemand familier, en arménien (et aussi dans certaines régions de Grande-Bretagne): "foutez le camp faire un roupillon"

François

A ce prix-là une majorité de Français n'aura plus d'excuse pour ne pas passer à l'essence !

3 réponses
domi -

oui aucune excuse surtout avec un 800 tce ou pourquoi pas un GPL ...

crennios

Moi je parie sur "Kipso"

1 réponse
Didier RIC (L'argus) -

Merci crennios pour l'intérêt que vous portez à L'argus.fr. Vous ouvrez le bal des votes. Nous verrons bien si Renault suivra votre choix. Cordialement. Didier RIC

Laslo

Dacia n'est pas assujetti à fabriquer ses voitures en France, aussi saurais je vous rappeler que c'est la main d'oeuvre qui augmente le prix d'achat, donc, pas de miracle... l’intérêt étant de produire, offrant ce qu'il faut pour rouler, voir un peu plus, puisque Dacia devient une marque à part entière et reconnue pour sa qualité de fabrication, sa fiabilité, et la reconnaissance, que ce sont, bien une des seules marques automobiles où on peut sentir que notre auto a encore une Âme ... et pour beaucoup de monde, c'est important.... avec la sécurité et le confort a un prix d' Ami. c'est dommage de critiquer, et de faire la fine bouche, devant un tel cadeau... !!!

Votre commentaire
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Dacia