Accès pro Mon Argus®

Dacia Towny : la petite Dacia à 5 000 ¤ !

Dacia Towny : la petite Dacia à 5 000 ¤ ! -

Avec un prix d'appel à 5000¤, la marque roumaine proposera l'automobile la moins chère du marché. La Dacia Towny aura aussi son équivalent chez Nissan qui se lancera à son tour dans le low cost.

Commercialisation en 2014
À partir de 5 000 € (estimation)

Dacia Towny : la petite Dacia à 5 000 ¤ !

Cinq portes, cinq places, cinq mille euros ! Spécialiste des modèles à prix canon, Dacia continue son offensive.

Après le Lodgy, son monospace compact (4,50 m) proposé à moins de 10 000 € et disponible en juin, la marque proposera, pour moitié moins cher, sa citadine « Towny » (nom provisoire non encore officiel). Cette dernière viendra se placer, dans la gamme du constructeur, sous la Sandero.

Fille des villes


Longue de 4,02 m, la Dacia Sandero est une polyvalente très spacieuse. Elle possède la même cellule habitable que la Logan, mais s’avère un peu imposante pour une utilisation strictement urbaine. Si son prix d’appel de 7 900 € est très attractif, même comparé à celui d’une citadine, elle n’est guère adaptée aux marchés émergents, où la clientèle qui accède à l’automobile remplace, bien souvent, un deux roues.

C’est pourquoi Dacia vise le segment inférieur avec sa « Towny ». D’un gabarit avoisinant 3,70 m, elle se positionnera en rivale des Volkswagen up!, Skoda Citigo et Seat Mii. Sans oublier notre star nationale, la Renault Twingo au gabarit équivalent. Mais celle-ci demeure une stricte trois portes, positionnée près de 3 000 € plus chère (à partir de 7 990 €).

La «Towny» est développée sur une plateforme technique inédite, l’actuelle, servant de base à l’intégralité de la gamme Dacia (Logan, Sandero, Duster et Lodgy), n’étant pas adaptée à un petit gabarit.

Dacia Towny : la petite Dacia à 5 000 ¤ !

Nouvelle base…


Renault est également concerné par ce projet de petit véhicule à bas coût. En effet, cette citadine commercialisée en Europe sous la marque Dacia le sera dans le reste du monde sous le label Renault. Une politique appliquée dès 2005 avec l’arrivée de la Logan. Sur le Vieux Continent, Dacia est un blason destiné à différentier la gamme de modèles à bas coût, dite « Entry », de celle de Renault. En revanche, dans le reste du monde, où la gamme Renault n’est pas aussi étoffée que chez nous, les véhicules de Dacia y sont habilement intégrés et assurent un très bon complément.

L’allié de Renault au sein de l’alliance, Nissan, aura droit lui aussi à une déclinaison de la « Towny ». Le constructeur nippon enrichira ainsi sa gamme de citadines, pour l’heure uniquement composée de la Pixo (3,57 m) qui n’est autre qu’un clone de la Suzuki Alto et qui est proposée à partir de 8 290 €. Nissan disposera alors d’une citadine au gabarit similaire, mais au tarif bien plus attractif.

La citadine Dacia misera tout sur les motorisations à essence. Une stratégie déjà employée par la triplette du groupe Volkswagen (up!, Citigo et Mii) qui est animée par un moteur 1.0 à trois cylindres de 60 ou 75 ch. Le diesel étant désormais trop onéreux à dépolluer sur un modèle commercialisé à un tarif si bas.

De plus, ce petit gabarit profitera de son poids plume (environ 800 kg) pour optimiser les performances du moteur à trois cylindres de 900 cm3 que l’on retrouvera sur la Twingo puis, sans doute, sur la future Clio IV. Décliné en trois versions développant 60, 75 et 90 ch, il devrait être l’unique bloc proposé pour l’ensemble de la gamme de la nouvelle citadine Dacia.

Cubique


Depuis l’arrivée de la Logan en 2005, le style Dacia ne cesse d’évoluer. De moins en moins austère, il gagne en originalité à l’arrivée de chaque nouveau modèle. La «Towny » bénéficiera d’un design attractif : une bouille ludique, mais une poupe cubique, gage d’habitabilité aux places arrière et d’un volume de coffre satisfaisant.

Dacia reprend à son compte la silhouette des modèles japonais qui sont passés maîtres en la matière. Sans doute la «Towny » sera-t-elle pourvue de charnières permettant une ouverture des portes arrière à angle droit afin d’optimiser l’accès à bord.

Production délocalisée


La petite Dacia sera industrialisée directement dans les pays émergents qu’elle compte investir, afin d’éviter de grever son prix par un coût de transport trop élevé. Les usines de l’alliance Renault-Nissan, en Inde, en Thaïlande et en Chine, seront ainsi mises à contribution. Mais après les marchés émergents, l’Europe serait visée... Comme pour la Logan !   

Nouveautés auto

Scoops

Commentaires (49)
Partager cet article

Mots clés

  • DACIA «TOWNY»

Commentaires

le prix

Bernard PORTENSEIGNE -

tres bonne voiture

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

j'ai une sandero

jp du 13 -

bonjour, j'ai une sandero 82000 km tres bien pas de probleme ce jour .les nouvelle sont tros chere dommage donc une plus petite pour moins cher je prend avec options.

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

dacia towny

lolotte -

quand sort elle? J'ai déjà la logan break et j'en suis très contente

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   

Votre commentaire

Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici   
La Cote Argus®

Calculez la Cote Argus de votre voiture en 2 minutes !

Calculer ma Cote Argus

Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Articles récents

Premières images des futures Peugeot de 2014, 2015, 2016 et 2017

L'actualité immédiate de Peugeot, c'est la 108, puis la 508 restylée à la rentrée 2014. Dans les cartons, les secondes génération de 3008 et de 508 arriveront sur le marché en 2016 et 2017. Sans oublier entre temps un joker sous la forme d'une éventuelle version cabriolet de la 308 qui pourrait profiter de l'été 2015.
Nos partenaires