Vous êtes ici :

Dieselgate : PSA visé à son tour par une enquête

peugeot 308 grise
Peugeot-Citroën semblait hors d'atteinte dans l'affaire du dieselgate, avec sa technologie SCR. Et pourtant...

Après Volkswagen, Renault, Fiat-Chrysler et Daimler, c'est au tour de PSA d'être inquiété dans le scandale du dieselgate. Le groupe français fait désormais lui aussi l'objet d'une enquête au sujet des émissions polluantes de ses moteurs diesels.

On aurait pu penser que PSA, en étant l’un des seuls constructeurs à utiliser le système SCR pour la dépollution de ses moteurs diesels, ne serait pas inquiété par l’affaire du dieselgate, qui touche désormais la majorité de ses concurrents. Pourtant, nous apprenons aujourd’hui qu’une information judiciaire pour tromperie visant le groupe français, a été ouverte par le parquet de Paris.

Le plus étonnant demeure le fait que, lors des tests pratiqués par la Commission Royal en 2016, les véhicules Peugeot et Citroën n’avaient pas été mis en cause, aucun logiciel de fraude similaire à ceux employés par Volkswagen n’ayant été détecté. Toutefois, il semblerait que la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a estimé qu’il y avait suffisamment d’éléments à charge pour transmettre l’enquête à la justice.

 

Le bon élève, tricheur lui aussi ?

Le groupe a bien entendu réagi immédiatement en réfutant tout soupçon de triche. « Nous respectons les réglementations dans tous les pays où nous opérons. Nos véhicules n’ont jamais été équipés de logiciel ou de dispositif permettant de détecter un test et d’activer un dispositif de traitement des polluants qui serait inactif en usage client », affirme un porte-parole de PSA.   

Dans le cas où la triche serait avérée, Peugeot-Citroën pourrait écoper d’une amende allant jusqu’à 3,5 milliards d’euros, équivalent à 10 % de son chiffre d’affaires annuel moyen.

Rappelons que jusqu’à présent, seul Opel a été blanchi et échappe à d’éventuelles poursuites de la justice. Ironie du sort, la marque allemande vient justement d’être absorbée par le groupe français…

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Bruno du 13

N'oubliez pas de rappeler que PSA est le premier constructeur à présenter ses consommations avec un procole de mesure bien plus réaliste que le protocole officiel NEDC, aussi éloigné de la réalité qu'optimiste. Par ailleurs, je constate que vous publiez cette information en gros titre, alors que pour le dieselgate VAG, ça a été confiné à votre "espace pro" pendant longtemps, là où c'est moins visible...

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Peugeot