Vous êtes ici :

Essai DS7 Crossback : au volant du premier SUV de DS

Travelling AV DS 7 Crossback BlueHDi 180 Grand Chic
Le DS 7 Crossback est disponible à partir 31 200 € en version BlueHDi 130 BVM. Notre modèle d'essai, BlueHDi 180 BVA est vendu 47 800 € en finition Grand Chic.

Le DS 7 Crossback est le premier modèle de la marque DS. Nous en avons pris le volant pour la première fois avec le moteur diesel 2.0 BlueHDi de 180 ch associé à la nouvelle boîte de vitesses automatique à 8 rapports.

Voiture à l'essai : DS DS 7 Crossback BlueHDi 180ch Grand Chic EAT8

À partir de
47 800 €
53 € de malus

Page 1Essai DS7 Crossback : au volant du premier SUV de DS 

Depuis l'annonce de la création de la marque, en juin 2014, et donc de sa prise d'indépendance vis-à-vis de Citroën, DS Automobiles s'était contenté de faire vivre les gammes existantes au gré de nouvelles motorisations, transmissions ou de séries limitées. Après plus de 3 ans de gestation, voici donc le DS 7 Crossback, le premier modèle développé entièrement par la marque. De par son positionnement, DS se veut la branche haut de gamme du groupe PSA, revendiquant vouloir réinventer la notion de luxe à la française. Pourquoi pas. Mais on retiendra surtout que ce premier modèle a été bien pensé pour faire valoir ses droits au cœur d'un segment très disputé.

Console centrale DS 7 Crossback BlueHDi 180 Grand Chic
DS 7 Crossback BlueHDi 180 Grand Chic.

Le DS 7 Crossback BlueHDi 180 Grand Chic est livré avec une BVA8.

 

Un train arrière inédit

La base technique est celle du Peugeot 3008, que PSA appelle EMP2. Mais pour le DS 7 Crossback, la traverse déformable arrière a été remplacée par un train multibras. Cela confère au véhicule davantage de dynamisme et moins de remontées vibratoires ou de percussions dans l'habitacle. Néanmoins, à ce niveau de gamme, DS se contente de faire comme la concurrence. Long de 4,57 m pour une largeur de 1,89 m et une hauteur de 1,61 m, le DS 7 Crossback se situe, en termes de dimensions, dans la tranche haute de la catégorie des SUV compacts.

A titre de comparaison, un Volvo XC40 ne fait que 4,42 m, et un Volvo XC60, de catégorie supérieure, fait 4,69 m ; un Peugeot 3008 est à 4,48 m quand un 5008 culmine à 4,64 m, alors qu'un Jaguar E-Pace se contente de 4,40 m et un Audi Q3 de 4,42 m. Le DS 7 Crossback est donc le plus grand de sa catégorie, et se distingue par ailleurs par des feux inédits, avec des LED montées sur pivot à l'avant, et des optiques "en écailles" à l'arrière.

Statique 3/4 AV DS 7 Crossback BlueHDi 180 Grand Chic

Une grande calandre et des feux à LED caractérisent l'avant du DS 7 Crossback BlueHDi 180 Grand Chic.

 

DS vise l'exclusivité

La gamme BlueHDi 180 démarre à 41 400 € en finition So Chic et grimpe jusqu'à 47 800 € dans cette livrée Grand Chic. C'est donc le diesel le plus cher du groupe PSA (en essence une version de pointe Puretech 225 est proposée à 48 900 € en Grand Chic), mais aussi celui qui apporte au marché le meilleur de ce que sait faire le constructeur français. Disponible à la commande à partir de 31 200 € (version BlueHDi 130 Chic BVM), le DS 7 Crossback sera présent en concession à partir de fin janvier 2018, et les premiers exemplaires seront remis aux  clients à partir de mars.

A lire. Tarifs, équipements et fiches techniques du DS7 Crossback

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (13)
Ryl

La finition de ce véhicule est impressionnante, la planche de bord en alcantara est très réussie. Malgré cela, je ne suis pas fan de la profusion de chrome à l'extérieur/brillants à l'intérieur, (molette, etc...). Le design extérieur ne m'enchante pas non plus. Les 1eres DS avaient un design original qui n'a pas très bien vieilli. Celui-ci au contraire est hyper consensuel et rappelle les Q3-Q5 en plus bling-bling. Dommage quand on voit le beau travail réalisé par PSA sur le grand frère 3008.

Greenevans

Tiens! C'est nouveau, VW a des SUV hybrides...

Greenevans

Je ne l'ai vu que de l'extérieur, mais en plusieurs coloris, sur route ouverte. Il est plutôt sympa, et sa signature lumineuse est agréable. Il ressemble effectivement un peu au Q5, mais pas plus que le GLC, à mon avis. A moins d'être très original (Lexus) ou d'avoir une ADN propre (BMW X3, nouvel Infiniti QX50 et encore...), il est difficile d'avoir une silhouette très différenciée dans ce segment. Quant aux plateforme communes, c'est pas comme si les autres groupe ne le faisaient pas...(Tiguan, Ateca, Kodiaq, Karoq et Q3, X1 et Mini countryman, Lexus NX et Rav4...)

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la DS DS 7