Vous êtes ici :

Essai Audi A8 (2017) : le luxe ne suffit plus

essai Audi A8 2017
L'Audi A8 de quatrième génération sera lancée en décembre 2017 en France.

La bataille entre limousines se déplace sur le terrain de la voiture autonome. L'Audi A8 prend ici une longueur d'avance, mais elle va trop loin pour la législation en vigueur et il n'est pas sûr que les chauffeurs s'en réjouissent.

Voiture à l'essai : Audi A8 50 TDI

  • Moteur Diesel | Puissance : 286 ch
  • Lancement : décembre 2017
À partir de
92 600 €
860 € de malus

Page 1Essai Audi A8 (2017) : le luxe ne suffit plus 

Le luxe à bord, la finition au cordeau et le confort pullman, il y a bien longtemps que les limousines maîtrisent leur sujet à la perfection. Audi A8, BMW Série 7 et Mercedes Classe S, pour ne citer qu’elles, ont tout imaginé pour choyer leur conducteur, ou plutôt leur propriétaire… qui est souvent installé à l’arrière. Aujourd’hui, l’enjeu est presque de savoir quand on pourra se passer d’un chauffeur en s’offrant l’une de ces vitrines technologiques. Que les chauffeurs de maître se rassurent, ce n’est pas pour tout de suite.

 

Le stade 3 de la conduite autonome

N’empêche, la nouvelle Audi A8 (quatrième du nom) est techniquement la plus avancée, puisqu’elle atteint le stade 3 (sur une échelle de 5) de la voiture autonome. Autrement dit, elle est théoriquement capable d’évoluer seule en embouteillage et sur voie rapide séparée par un terre-plein grâce à sa fonction pilote automatique AI Traffic Jam. Mais de tout cela, on ne verra rien pour l’instant, puisque ces fonctionnalités ne sont pas encore autorisées par le législateur et les voitures d’essai n’avaient donc pas le système activé.

nouvelle Audi A8 2017
La nouvelle Audi A8 démarre sa carrière avec deux motorisations V6 : TDI de 286 ch et TFSi de 340 ch.

 

Carrosserie haute couture

Avec cette avancée en matière de voiture autonome, l’Audi A8 dépasse ses concurrentes directes restées au niveau 2. Dans un segment très sensible à la nouveauté technologique, voilà un bon moyen de ringardiser son voisin. Du coup, ledit voisin va jeter un œil plus attentif à la nouvelle Audi A8.  L’énorme calandre Single Frame est le premier contact visuel, car elle est vraiment impressionnante… mais attention, M. Audi, la prochaine calandre va déborder sur les côtés ! On préfère apprécier le travail de haute couture opéré sur la carrosserie : la maîtrise et la finesse du pli latéral qui court de la proue à la poupe en est un exemple. La signature lumineuse avec le jeu dynamique des phares Matrix/LED à l’avant et des blocs OLED à l’arrière est aussi un spectacle à lui tout seul.

nouvelle Audi A8 2017
nouvelle Audi A8 2017

 

Hybride rechargeable en approche

Bâtie sur une nouvelle structure qui mélange aluminium, carbone et magnésium, l’Audi A8 s’allonge de 3 cm : 5,17 m et 5, 30 m pour la version longue. La limousine Audi est donc bien dans son rôle : imposante, spacieuse, charismatique. Sous cette longue robe, l’Audi démarre sa carrière en France avec deux motorisations, V6 essence et diesel, et elle étrenne au passage les nouvelles appellations moteur de la marque assez incompréhensibles. Les V8 TFSI et TDI arriveront dans un second temps.

Au lancement, le marché français sera friand de la 50 TDI avec le nouveau 3.0 TDI de 286 ch. L’arrivée ultérieure de l’A8 e-tron (hybride rechargeable de 449 ch) redirigera les bons de commandes vers cette version pour des raisons de fiscalité d’entreprise (TVS et amortissement plus favorables). Les sociétés étant le client ultra-majoritaire sur ce segment.

nouvelle Audi A8 2017

L'Audi A8 est disponible en deux longueurs : 5,17 m et 5,30 m pour la version L. Le prix démarre à 92 600 € en 50 TDI. La version L est facturée 7 900 € de plus.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
BPHQ

Vous allez finir par penser que "BPHQ" en veut à Audi.Ce n'est vraiment pas le cas, ce constructeur a beaucoup oeuvré pour le confort, la sécurité et le sport automobile. Nous lui devons beaucoup. Mais avouez que la ligne de cette nouvelle A8 est un copié-collé de ce que l'on retrouve partout. Quant à la face avant, j'espère bien qu'ils vont tout changer avant sa sortie effective: On dirait un de ces vieux camions WILLEME des années '50, ceux qu'on appelait à juste titre les "Nez-de requin", dont la calandre béante n'arrivait même pas à juguler les surchauffes répétitives de son diésel... Voir ça grandir dans le rétroviseur, ça fait peur! Allez, pour ne pas me faire rattraper, j'accélère un coup le six cylindres compressé de ma Jaguar XJ de '98. Ca, pardon, c'est une ligne un peu mieux réussie et qui restera intemporelle. Eh, figurez-vous que lorsque je l'ai achetée, "Ils" m'ont donné une "Vignette verte" tant le taux de rejet polluant était faible!

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Audi A8