Vous êtes ici :

Essai Audi R8 RWS : notre avis sur la R8 propulsion

Audi R8 RWS action avant gauche
Pure propulsion, l'Audi R8 RWS (pour Rear Wheel Series) se contente des 540 ch de la R8 V10 classique, au lieu des 610 ch de la R8 V10 Plus.

Quand BMW M et Mercedes-AMG passent à la transmission intégrale, Audi Sport vient à la propulsion. Une trajectoire inattendue pour le chantre du Quattro qui dégaine une R8 RWS, à V10 540 ch et roues arrière motrices, limitée à 999 exemplaires. Prise en main.

Voiture à l'essai : Audi R8 RWS 5.2 V10 FSI 540ch S tronic 7

À partir de
143 800 €
10 500 € de malus

Page 1Essai Audi R8 RWS : notre avis sur la R8 propulsion 

1er mars 2018, circuit de l’institut aérospatial de Madrid. Je suis debout sur l’asphalte d’une immense aire plane, nuque fouettée par une pluie diluvienne. Au loin : une Audi R8 RWS tentant d’évoluer entre des quilles… quand elle n’est pas en tête-à-queue. A son volant ? Un confrère qui n’a rien d’un « manche » et me cédera bientôt sa place. Gloups.

Audi R8 RWS statique avant droit
Ne vous fiez pas au soleil présent sur ces images, prises la veille de notre essai. Nous avons conduit la R8 RWS sous des trombes d'eau !

Je me revoie pourtant six mois plus tôt, sourire idiot à l’annonce de cette pureté automobile : un V10 atmosphérique tapant 8 500 tr/min, un châssis débarrassé de transmission Quattro (abaissant le poids de 50 kg), et un bon vieil autobloquant mécanique pour passer la puissance sur les seules roues arrière. Mais à l’époque, j’étais au sec, face à mon écran d’ordinateur, loin de composer avec mon instinct de survie.

 

R8 RWS : ne l’appelez plus R8 Quattro !

Pour bâtir la R8 RWS (pour "Rear Wheel Series"), Audi Sport ne s’est pas contenté de déposer la transmission avant. Lois d’antidérapage ESP, assistance de direction, angle de carrossage arrière, raideur de barre antiroulis avant, tarage des amortisseurs, tout a été revu pour s’adapter à la nouvelle architecture et l’inédite répartition des masses.

Audi R8 RWS logo calandre
Le sigle Quattro sur la calandre est remplacé par le logo Audi Sport
Audi R8 RWS jante avant
Ces jantes noires de 19 pouces sont spécifiques à la R8 RWS

ESP débranché, sur cette aire plane dégradée qui chasse l’eau par endroits mais l’accumule ailleurs, la R8 paraît extrêmement vive, décroche, raquette, s’enroule autour d’elle-même et avance par facettes, faisant craindre à une caricature de propulsion déjantée. L’essai sur route ouverte nous rassure pourtant… mais pas immédiatement.

 

Au volant de l’Audi R8 RWS

Après cette curieuse expérience, c’est avec quatre pneus hiver et le « trouillomètre » à zéro que nous entamons notre véritable essai de la R8 RWS sur route. La météo exécrable refuse l’accalmie et les premiers kilomètres sont avalées à un rythme qui ravirait ma mamie. L’occasion, au moins, de retrouver les bonnes manières du coupé Audi à moteur central : douce boîte S tronic, souple V10 atmosphérique, confort préservé sur les bosses malgré la suspension raidie.

Audi R8 RWS travelling arrière
La suspension légèrement raidie ne dégrade pas l'amortissement, toujours remarquable. La direction, elle, apparaît plus précise que sur la R8 Quattro.

Cette conduite coulée fait apprécier la R8, et doit être impérativement conservée si le rythme venait à augmenter. En entrée de virages ? Un braquage progressif plutôt qu’une inscription brutale. Au milieu ? Une pression sur l’accélérateur constante plutôt qu’hésitante. En sortie : un appui dosé sur la pédale de droite, à mesure que le volant retrouve sa position initiale.

Autant de gestes « scolaires » qui garantissent la stabilité, paradoxalement moins mise à mal sur route ouverte que sur l’aire plane. Arrivé à ses limites d’adhérence, le train avant de la R8 glisse progressivement en épingles, avant d’être imité par le train arrière qui dérive lentement à l’accélération.

Pneus hiver, routes grasses, pluie battante : difficile de cerner la R8 propulsion dans ces conditions...

Une douceur permise par les pneus hiver, moins brutaux que des gommes été aux limites, mais aussi par l’antidérapage ESP qui, en position Sport, tolère un léger angle de dérive sans freiner la R8 brutalement.

Reste à ne pas trop "s’enflammer", sous peine de réveiller le courageux ESP. Lors de notre essai, il a calmé cette dérive inattendue, à la sortie d’une courbe rapide, ou s’est affolé en pleine ligne droite, alors que le V10 passait 5 000 tr/min -son régime favori- sur le troisième rapport.

Audi R8 RWS travelling avant gauche sur piste
Voix caverneuse à bas régimes, regain de poussée à 5 000 tr/min, cri aigu près de la zone rouge à 8 500 tr/min... Le V10 de la R8 RWS reste un monument !

A ce sujet, le V10 « atmo » génère toujours autant de frissons, déclenchés à la fois par sa voix caverneuse, sa poussée graduelle au fil des tours/minutes, et l’altitude de sa zone rouge, débutant à 8 500 tr/min…

Un monument dont on ne se lasse pas, et qui mériterait une transmission Quattro pour pouvoir être exploité sans arrière-pensée dans ces conditions. Parfois, à écrire tout et son contraire, je vous jure : on mériterait des baffes.

 

A bord de l’Audi R8 RWS

Audi R8 RWS planche de bord
La R8 RWS coûte 30 000 € de moins que la Quattro, mais la dotation de série en prend un coup : navigation GPS, sellerie cuir intégrale, sièges électriques et chauffants, suspension pilotée et pack éclairage intérieur disparaissent.
Audi R8 RWS sièges
Ces sièges Sport coûtent 3 750 €... et obligent la sellerie cuir Nappa facturée 2 360 €.
La plaque numérotée est la même pour toutes les Audi R8 RWS : "1 of 999". Dommage.
La plaque numérotée est la même pour toutes les Audi R8 RWS : "1 of 999". Dommage.
Audi R8 RWS bouton de démarrage
Le bouton de démarrage reste logé sous la branche droite du volant. Sous la gauche, la sélection des modes de conduite : confort, auto, sport et individual.
Audi R8 RWS boîte d evitesses
La douce boîte S tronic à 7 rapports sait pratiquer le mode "roue libre" à la décélération. Puis devient très rapide en mode Manuel...


Concurrence et prix Audi R8 RWS

L’Audi R8 RWS rejoint une minuscule caste de sportives supérieures à 500 ch, à roues arrière motrices et moteur atmosphérique. D’abord, sa cousine technique, la Lamborghini Huracan, dont la version propulsion LP 580-2 vit dans la gamme sans limite de production : même V10 5.2, même boîte robotisée à double embrayage, mais une puissance de 580 ch qui lui autorise un meilleur 0 à 100 km/h : 3,4 s au lieu de 3,7 s pour l’Audi de 540 ch.

Lamborghini Huracan orange
Lamborghini Huracan
Porsche 911 rouge
Porsche 911

Même chrono pour la Porsche 911 GT3, qui compte 4 cylindres de moins mais crache tout de même 500 ch à 8 250 tr/min. Roues arrière directrices, régime sec (1 430 kg, soit 160 kg de moins que la R8), rupteur à 9 000 tr/min, boîte mécanique possible, la Porsche pousse encore plus loin le curseur de la radicalité, à fortiori en version GT3 RS (520 ch, 3,2 s de 0 à 100 km/h et châssis de GT2 RS) qui chasse désormais la GT3 « classique » du catalogue.

Mercedes-AMG GT vert
Mercedes-AMG GT
McLaren 540C rouge
McLaren 540C

A 143 800 €, l’Audi R8 RWS se situe toutefois dans le bas de la fourchette tarifaire : 180 000 € pour la Lambo, 155 255 € pour la 911 GT3 voire 198 335 € pour la GT3 RS. Les non-allergiques aux moteurs turbocompressés peuvent aussi faire connaissance avec l’attachante Mercedes-AMG GT S (V8 biturbo 522 ch, 3,8 s, 146 300 €) ou l’ultra-précise McLaren 540C (V8 biturbo 540 ch, 3,5 s, 164 500 €).


Bilan de l'essai Audi R8 RWS

Résumons. L’Audi R8 RWS est disponible en coupé comme en Spyder. Elle n’a ni choisi le V10 le plus puissant de la gamme, ni vraiment radicalisé son châssis, ni perdu assez d’équipements pour jouir d’un allègement digne de ce nom (- 50 kg). En clair ? La RWS n’est pas à la R8 ce que la GT3 est à la 911. Simplement une version plus pure, plus engageante, un peu moins efficace.

Cela n’enlève en rien son intérêt, même si la RWS sera davantage plébiscitée par les amateurs de séries limitées que les ayatollahs du chronomètre. Peu importe : elle marque un tournant chez Audi Sport qui, maintenant le tabou de la propulsion brisé, pourra sans complexes rééditer l’expérience… Miam.

Audi R8 RWS statique profil gauche sur anneau
Réservés à la R8 RWS, ces stickers rouges viennent pour 470 €

 

On aime

  • Le V10 irrésistible
  • Le tempérament joueur
  • Le prix bien placé dans la catégorie

On regrette

  • Plus légère, mais pas plus radicale
  • L’équipement de série en forte baisse
  • Pourquoi une RWS limitée ?
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Audi R8