Vous êtes ici :

Essai Audi RS4 Avant (2018) : toujours la reine, sans V8 ?

Audi RS4 Avant rouge travelling avant droit
La nouvelle Audi RS4 s'achète au prix de 92 000 €, hors malus et options. Elle sera livrée en concessions début 2018.

Il semblait interdit de toucher aux icônes, et pourtant : la nouvelle Audi RS4 troque son V8 4.2 contre un V6 2.9, et n'annonce aucune hausse de puissance par rapport à la génération précédente. Fini le sport en famille ? En fait, pas vraiment...

Voiture à l'essai : Audi RS4 Avant 2.9 V6 TFSI 450ch quattro tiptronic 8

À partir de
92 000 €
10 500 € de malus

Page 1Essai Audi RS4 Avant (2018) : toujours la reine, sans V8 ? 

Difficile de présenter l’Audi RS4 sans évoquer l’Audi RS2. Le premier break sportif de l’histoire, mythique à plus d’un titre : une caisse anguleuse d’Audi 80 Avant, un cinq cylindres turbo de 315 ch, et une collaboration étroite avec Porsche qui lui prêta ses jantes, ses freins, ses rétros, et même sa chaîne de production. Vous vous souvenez, vous, de l’inscription Porsche sur les étriers ? On en frissonne encore.

Audi RS2
Audi RS2 (1994)
Audi RS4
Audi RS4 (2018)
25 ans ont passé et, entre temps, Audi s’est débrouillé tout seul pour empiler ses breaks de chasse : RS4 V6 biturbo 380 ch en 2000, RS4 V8 atmo 420 ch en 2006, RS4 V8 atmo 450 ch en 2012. Et RS4 V10 500 ch en 2018 ? Que nenni : cette balle de break fait stagner sa puissance à 450 ch, perd deux cylindres, gagne deux turbos. Mais n’a jamais autant emprunté à Porsche depuis l’illustre RS2...

 

Un cœur de Porsche Panamera

Le joli cache-moteur en carbone de la RS4 ne le trahit guère, et pourtant : le V6 2.9 coiffé des anneaux et du logo RS sert aussi chez le cousin Porsche. Pas sur la 911, évidemment, mais sur les luxueuses Panamera et Cayenne, qui partagent aussi leur boîte de vitesses, une automatique classique à convertisseur de couple et huit rapports.

Audi RS4 Avant rouge moteur
Le V8 5.0 atmosphérique de 450 ch laisse place à ce V6 2.9 biturbo de même puissance
Audi RS4 Avant rouge leveier de vitesses
Quant à la boîte robotisée à double embrayage et 7 rapports, elle devient automatique à huit vitesses

La suite de la description dissipe toutefois les craintes… Par rapport à sa devancière, la nouvelle RS4 perd jusqu’à 80 kg, gagne une suspension DRC à contrôle actif du roulis, reconduit son différentiel Quattro Sport à répartition dynamique du couple entre les roues droite et gauche à l’arrière. Mais doit hélas recourir aux options pour bénéficier de cette sportive configuration.

 

Prix Audi RS4 Avant

Le châssis sport à suspension DRC ? 2 400 €. Le différentiel Quattro Sport ? 1 630 €. La direction à démultiplication variable ? 1 210 €. La vitesse de pointe relevée de 250 à 280 km/h ? 1 800 €. Sinon, le pack Dynamique RS regroupe tous ces équipements pour 7 650 €, mais n’inclut toujours pas l’échappement sport (1 500 €), le freinage carbone-céramique (7 300 €), ou les jantes allégées (3 620 €) portant la réduction de poids de 65 à 80 kg.

Audi RS4 Avant rouge jante usinée
19 pouces de série, et 20 pouces pour ces jantes allégées à 3 620 €
Audi RS4 Avant rouge echappement sport
L'échappement sport, à canules noires, coûte lui 1 500 €

Une liste d’options interminable (et facile à allonger avec de simples poches aumônières ou une clef mains-libres…) qui n’a jamais effrayé la clientèle Audi, malgré le prix d’achat en légère augmentation : 92 000 € (contre 90 500 € pour l’ancienne, certes moins bien équipée), auxquels il faudra ajouter le malus maximal de 10 500 € en 2018. Dans ce cadre, le passage du V8 au V6 était-il indispensable ?

 

Au volant de l’Audi RS4 Avant

Avec 430 Nm de couple et une puissance maxi perchée à 8 250 tr/min, le V8 4.2 atmosphérique de la précédente RS4 appartenait à la bande des « pointus ». Prendre le volant de la nouvelle RS4 break équivaut donc à changer de planète, tant le caractère du moteur a évolué : 600 Nm dès 1 900 tr/min !

Audi RS4 Avant rouge action avant gauche
Audi RS4 Avant rouge vue embarquée
Audi RS4 Avant rouge travelling arrière

Rapport enclenché, relief de la route, niveau de charge de l’habitacle, rien ne semble altérer la hargne du nouveau V6, qui incruste les passagers dans leurs sièges (et les bagages dans le hayon, on comprend l’intérêt du pack filet de retenue à 230 €) depuis 2 000 tr/min jusqu’à la zone rouge.

Les montées en régime apparaissent certes linéaires et culminent à 6 800 tr/min (au lieu de 8 500 tr/min sur l’ancien V8), mais l’écart de poussée ressenti est tel que la philosophie du « c’était mieux avant » s’évanouit à chaque franche accélération.

Reste un V6 à la sonorité surtout présente en mode sport (et seulement avec l’échappement sport…) et dont le timbre, feutré, ne réédite pas les attachants accents métalliques de la Panamera S équipée du même bloc. Comme quoi… Cette courte déception est vite compensée à l’approche des virages, quand la RS4 dégaine sa dernière et meilleure carte : sa transmission intégrale doublée du différentiel arrière actif optionnel.

C’est un détour sur circuit qui permet de saisir le mode d’emploi de la nouvelle RS4. L’Audi y dévoile un comportement bien plus ludique qu’imaginé, sur ce terrain peu adapté à un break frisant les 1 800 kg sur la bascule : ESP débranché, il s’inscrit d’abord sans inertie en virage, grâce à son différentiel Quattro Sport qui laisse « venir » le train arrière pour aider à tourner.

Audi RS4 Avant rouge action avant sur piste
Audi RS4 Avant rouge glisse sur piste
Audi RS4 Avant rouge acion de profil droit

Puis, la suspension DRC contient bien le roulis en mode sport, et permet à la RS4 de conserver sa dignité avant l’apothéose : la sortie du virage. A la réaccélération, cette furie pivote alors autour de son axe, dans une belle posture de propulsion si le conducteur se force à ne pas trop contrebraquer (cette action assagit la répartition du couple, et la RS4 retrouve un équilibre neutre).

De quoi balayer ses complexes face aux concurrentes à roues arrière motrices (BMW M3, Mercedes-AMG Classe C), qui ne regardent plus, sourire aux lèvres, la RS4 comme un break incapable de s’amuser... Les futurs comparatifs s’annoncent passionnants !

A moindre échelle, ce comportement demeure aussi sur route, bien que l’amortissement apparaisse plus inconstant sur chaussée dégradée (notamment à basse vitesse, avec une suspension très peu freinée en détente).

Audi RS4 Avant rouge travellin arrière droit

Il réserve tout de même un confort supérieur à la précédente génération, et ajoute à la polyvalence d’un break RS4 aussi facile à mouvoir qu’une A4 classique au quotidien.

Merci au système Drive Select, qui laisse le choix entre plusieurs modes de conduite ; Confort, Auto, Dynamic, et Individual (voir ci-après).

 

A bord de l’Audi RS4 Avant

Audi RS4 Avant rouge planche de bord
Qualité perçue toujours excellente en Audi A4, à fortiori avec ce Pack Design RS (volant, levier et repose-genoux en Alcantara, entre autres) à 1 810 € et les applications décoratives en carbone à 1 200 €. On ne se refait pas !
Audi RS4 Avant rouge Virtual Cockpit carte GPS
La fameux Virtual Cockpit reste lui de série, et remplace les compteurs classiques par cette dalle numérique de 12,3 pouces.
Audi RS4 Avant rouge Virtual Cockpit compte-tours
Il dispose toutefois de cet affichage supplémentaire (gros compte-tours au centre), spécifique aux modèles RS et R8.
Audi RS4 Avant rouge ecran drive select
L'écran central (non tactile) permet de gérer les différents modes de conduite agissant sur la suspension, la direction, l'accélérateur ou la gestion moteur/boîte.
Audi RS4 Avant rouge ecran mode Individual
Chaque élément est ensuite réglable indépendamment, notamment sur notre modèle, saturé d'options : échappement sport, différentiel Quattro Sport, direction dynamique.
Audi RS4 Avant rouge siège avant
Les sièges Sport optionnels impressionnent moins que ceux de l'ancien modèle, typés compétition.
Audi RS4 Avant rouge ecran reglage siege
La largeur des bourrelets latéraux devient réglable pour s'adapter à toutes les morphologies.
Audi RS4 Avant rouge banquette
La RS4 accélère comme une Ferrari, mais sait toujours accueillir 4 passagers... voire 5 sur petits trajets.
Audi RS4 Avant rouge coffre
Le coffre de 505 l, facile à moduler, constitue le second argument familial de cet accueillant dragster.

 

Concurrence Audi RS4 Avant

Déclinée en berline (voire en cabriolet) sur sa génération 2006, l’Audi RS4 retrouve sur cette 4e génération les coutumes des deux autres moutures : break, ou rien ! Voilà qui complique la confrontation directe avec la BMW M3 Pack Compétition de 450 ch (96 600 € avec la boîte DKG7 mais uniquement disponible en berline), et laisse les déclinaisons coupés (RS5 chez Audi, M4 chez BMW) s’amuser entre elles.

BMW M3 berline
BMW M3 berline
Mercedes-AMG C 63 S break
Mercedes-AMG C 63 S break

Les allergiques aux « tricorps » doivent donc toquer chez Mercedes-AMG, dont la Classe C reste le seul autre break à se prendre pour une fusée : V8 biturbo, propulsion, 476 ch en C 63 (88 800 €), voire 510 ch en C 63 S (97 150 €). Le haut du panier en matière de performances revendiquées (4,0 s de 0 à 100 km/h et 290 km/h en option, contre 4,1 s et 280 km/h pour la RS4)… et d’exigence aux limites d’adhérence !

 

Bilan de l’essai Audi RS4 Avant 2018

Jamais, dans la saga RS4, un modèle n’avait autant maîtrisé le grand écart entre polyvalence et sportivité : plus confortable, plus performante, plus efficace, plus agile, la RS4 progresse dans moult domaines et fait à peine regretter l’abandon du V8 atmo, si ce n’est en matière de sonorité.

En se contentant d’un V6, la RS4 prend simplement le risque de moins se démarquer de sa petite sœur S4 Avant : 354 ch issu d’un autre V6 biturbo, le même différentiel Quattro Sport en option, et quelques 20 000 € de moins à l’achat en comptant le malus inférieur. Pour une utilisation routière (pas d’option freinage céramique ni d’échappement Sport sur S4), la RS4 deviendrait-elle superflue ? Certainement… donc indispensable, pour une certaine frange de clients !

Audi RS4 Avant rouge statique avant gauche


On aime

  • La fougue du moteur et la rapidité de la boîte
  • Le châssis efficace, voire amusant avec le différentiel Quattro Sport
  • La polyvalence rare à ce niveau de performances

On regrette

Audi RS4 Avant rouge feu arrière
  • Le pack Dynamique RS en option à 7 650 €, sur une auto vendue 92 000 €
  • La suspension trop lâche à basse vitesse
  • Le surcoût face à une S4… plus si éloignée en matière de prestations
     

A revoir. Les 25 plus belles photos de notre essai 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Audi A4