Vous êtes ici :

Essai BMW Série 5 Touring 2017 : notre avis sur la 520d Touring

BMW 520d Touring : actions travelling AV droit
Disponible dès le 20 mai, la BMW Série 5 Touring propose à son lancement deux diesels (520d à partir de 48 950 € et 530d) et deux moteurs à essence (530i et 540i x Drive). Deux diesels de haut de gamme complèteront l'offre en juillet (540d) et en fin d'année (M550d).

Quelques mois après la berline, la Série 5 2017 se décline dans sa version Touring. Un break chic à la carrure de déménageur haut de gamme qui prend quelques kilos au passage. Son diesel d'attaque de 190 ch parvient il à s'en accommoder ? Réponse à l'issue de cet essai de cette 520 d.



Voiture à l'essai : BMW Série 5 Touring 520d 190ch Luxury

À partir de
56 850 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai BMW Série 5 Touring 2017 : notre avis sur la 520d Touring 

BMW 520d Touring : statique extérieur profil AR gauche

Le propriétaire de la nouvelle Série 5 pourrait presque se prendre pour James Bond. Sa fidèle monture se gare au moyen d'une télécommande, roule pratiquement toute seule et obéit à ses ordres d'un simple mouvement de doigt. Mis à part le café, elle sait presque tout faire!  Dans sa version Touring, cette routière propose en outre un coffre (un peu) plus vaste et (beaucoup) plus pratique. Idéal pour aller chiner ou jouer les brocanteurs de luxe.

BMW 520d Touring : statique extérieur plein AR

Tous les modèles arborent une double sortie d'échappement.

Contrairement à Mercedes et AudiBMW s'est donné le temps avant de convertir sa grande routière en break. Il faut en effet attendre 1991 pour que la génération E34 ne se décline en variante Touring. Aujourd'hui, cette carrosserie constitue la moitié des ventes de Série 5 en Europe, contre un tiers en France. Joli succès!

BMW 520d Touring : statique extérieur plein AV

Par rapport à la berline, le break Touring allonge son porte-à-faux arrière de seulement sept petits millimètres. Cette croissance insignifiante lui permet de conserver un profil harmonieux et d'éviter l'effet sac à dos. Quand on achète un break pour sa ligne, c'est essentiel.


Prix BMW 520d Touring

Facturée 2 600 € de plus que la berline, la Série 5 Touring profite au lancement de deux diesels (520d 190 ch et 530d 265 ch) et deux moteurs à essence (530i 252 ch et 540i 340 ch).

BMW 520d Touring : statique intérieur console centrale verticale

GPS avec écran de 10,3 pouces.

Elle reprend également la même articulation de gamme. Disponible à partir de 48 950 € avec le diesel de base, la finition Lounge comprend juste l'essentiel pour une grande routière : GPS avec écran de
8,8 pouces, radars de stationnement AV/AR, démarrage mains libres, modes de conduite personnalisables, Bluetooth et sellerie cuir. Pour 4 400 € de plus, la  version Sport apporte davantage de technologie :  GPS plus évolué avec écran de
10,3 pouces, système de stationnement automatique, connection Wi-Fi, caméra de recul, services connectés BMW et jantes en alliage de 18 pouces.

Le modèle Luxury ajoute une présentation plus luxueuse, des sièges avant  électriques et chauffants, un accès Confort avec ouverture de hayon de coffre mains libres et une recharge de téléphone par induction. Prévoyez alors 3 500 € supplémentaires.

BMW 520d Touring : statique extérieur jante AV

En rajoutant 3 550 € par rapport à la finition Sport, la M Sport privilégie encore le dynamisme : châssis Sport rabaissé (- 10 mm), kit carrosserie et phares full LED.

Comme toujours chez BMW, il faut passer par la case options (voir tableau) pour profiter de toute la technologie.  Pack Safety avec conduite semi-autonome, suspension pilotée, stationnement au moyen de la télécommande ou encore commande gestuelle ont vite fait d'augmenter la facture. L'application Apple CarPlay facturée 300 € apparaît bien mesquine à ce niveau de standing. 

 

Au volant de la BMW 520d Touring

BMW 520d Touring : action embarquée

En devenant Touring, la Série 5 s'alourdit selon les versions de 100 à 115 kg par rapport à la berline. Voila donc un diesel d'entrée de gamme bien plus sollicité sur cette 520d.

BMW 520d Touring : action travelling AV gauche serré

A l'usage ce quatre cylindres 2.0 de 190 ch répond aux attentes de son conducteur. Autrefois bruyant et un peu rustre, ce bloc profite de l'insonorisation soignée pour se montrer plus discret, malgré quelques grondements encore perceptibles à l'accélération. La boîte automatique ZF à huit rapports justifie sur surcoût élevé (2 460 €). Elle apporte une douceur et un agrément appréciables à ce standing tout en conservant un appétit d'oiseau.

BMW 520d Touring : action travelling AR gauche

Sans pour autant offrir des accélérations foudroyantes, ce diesel est suffisamment bien armé pour profiter de cet imposant break. La disponibilité à bas régimes et son tonus permettent des relances suffisamment énergiques, même en charge. Evidemment, la 530d forte d'un six cylindres de 265 ch apporte un velouté, des performances et un plaisir incomparablement supérieurs. Encore faut-il débourser la bagatelle de 10 090 à 12 550 € supplémentaires par rapport à la 520d.

BMW 520d Touring : action filé gauche

 

Parfaitement installé dans des sièges ergonomiques, le conducteur aligne les kilomètres sans fatigue. Doté en série d'un amortissement pneumatique spécifique à l'arrière et d'une suspension pilotée optionnelle (1 350 €), ce break isole du relief de la route avec un incroyable talent. Son typage confort (même en mode Sport) et une direction peu informative filtrent toutefois les sensations de conduite, malgré un châssis très efficace. L'effet quatre roues directrices dont profite notre modèle d'essai apparaît également moins marqué que sur certaines concurrentes. Le poids supplémentaire par rapport à la berline se ressent ici de manière subtile, même si les qualités routières demeurent exceptionnelles.


Dans l’habitacle de la BMW 520d Touring

BMW 520d Touring : statique intérieur planche de bord

Qualité de fabrication tirée à quatre épingles, ergonomie léchée et présentation impeccable : l'habitacle de la 520d Luxury fait que l'on se sent tout de suite bien à bord. Seul reproche : un style trop semblable à celui de l'ancienne Série 5.

BMW 520d Touring : statique intérieur télécommande
Le GPS à écran de 10,3 pouces est en série sur Luxury. La commande gestuelle est facturée 260 €.
Le stationnement autonome télécommandé revient à 600 € sur cette finition Luxury.

 

BMW 520d Touring : statique intérieur place arrière

Les places arrière réservent davantage d'espace aux jambes que précédemment. Comme toujours, l'espace central ferme et encombré du tunnel de transmission ne sert qu'en dépannage.

BMW 520d Touring : statique extérieur lunette arrière ouvrante
Disponible avec l'Accès Confort (en série sur Luxury, 900 € sur les autres versions), le hayon motorisé mains libres s'ouvre en passant le pied sous le bouclier arrière. Facile!
En série sur toutes les Série 5 Touring, la lunette arrière ouvrante permet d'installer des petits objets dans le coffre sans manipuler le hayon. Pratique!
BMW 520d Touring : statique intérieur coffre 2/3-1/3

Par rapport à celui de la berline, le volume de chargement de la Série 5 Touring passe de 530 à 570 litres. La contenance atteint 1 700 litres après avoir rabattu les dossiers arrière au moyen des boutons situés de part et d'autre du coffre.

 

 Concurrence de la BMW 520d Touring

BMW 520d Touring : statique extérieur profil AV droit

Comme toujours, la concurrence directe provient des deux autres constructeurs premiums allemands. La 520d Touring (à partir de
48 950 €)
retrouve donc l'Audi A6 Avant 2.0 TDI de 190 ch. Derrière un ticket d'entrée équivalent (48 760 €), le break d'Ingolstadt intègre en série une boîte à double embrayage S tronic 7. Par rapport à notre modèle Luxury d'essai (56 850 €), sa finition Ambition Luxe est un peu moins chère (55 960 €), moins technologique (petit écran de
7 pouces), mais tout aussi bien pourvue (climatisation quatre zones, accès mains libres, etc.). Très bientôt remplacée et à peine moins performante (0 à 100 km/h en 8,5 s), l'A6 Avant accuse tout de même le poids des ans en termes de confort et d'aides à la conduite. Leurs coffres se valent à cinq petits litres près : 565 litres chez Audi et 570 chez BMW.

Autre rivale directe, la Mercedes Classe E 220 CDI affiche 194 ch et des performances à peine supérieures avec sa boîte automatique à neuf rapports montée d'office. Son vaste coffre de 640 litres et ses qualités routières un tantinet supérieures lui permettent de prendre l'ascendant. Reste un tarif de base plus élevé (à partir de 52 000 €), surtout à finition comparable. Facturée 56 400 €, la version Executive est moins généreuse que notre BMW Luxury. Quand à la version haut de gamme Fascination, elle revient à 65 000 €.

Enfin, la Volvo V90 D4 propose une alternative exotique. Elle compense un diesel moins alerte (0 à 100 km/h en 8,5 s) et un châssis moins dynamique par un prix d'appel plus attractif (à partir de 47 550 €). Malgré l'absence de caméra de recul, sa finition Inscription (56 050 €) est aussi bien pourvue que celle de notre Série 5. Avec une présentation plus singulière encore.

 

Bilan essai BMW 520d Touring

BMW 520d Touring : action travelling AR droit

 

Une Série 5, c'est avant tout un confort absolument incroyable pour aligner les kilomètres. Sa version Touring y ajoute un soupçon de coffre supplémentaire et des aspects pratiques qui le rendent encore plus facile à vivre au quotidien. En dépit de sa sonorité roturière, son diesel d'attaque se montre parfaitement bien armé pour animer dignement ce break pourtant plus lourd que la berline. Malgré un châssis de très haute volée, il lui manque toutefois cette once de ressenti à la conduite que l'on attend d'une BMW. La Série 5 Touring s'embourgeoise. De la part d'une grande routière, cela reste parfaitement cohérent.

 

On aime

  • Le confort exceptionnel
  • Les aspects pratiques du break
  • Les consommations contenues

On regrette

  • Les options chères et souvent indispensables
  • La surcharge pondérale par rapport à la berline
  • La sonorité manquant de noblesse
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la BMW Série 5