Essai BMW Série 6 Gran Turismo : séance de rattrapage

Page 2Essai BMW Série 6 Gran Turismo : séance de rattrapage  

Le gabarit de la 6 GT est intimidant en ville avec sa longueur de 5,09 m digne d’une limousine. L’apport des quatre roues directrices facilite heureusement l’agilité grâce à un diamètre de braquage réduit. La position de conduite un peu haute et les nombreuses assistantes de guidage sont aussi bienvenues pour les manœuvres, mais cela n’élargit pas pour autant les passages étroits dans les parkings ! Comme sa devancière, cette Série 6 GT est incontestablement la voiture des grands espaces. A une nuance près : elle ne se cabre pas à la vue du premier virage, elle y fonce !

bmw serie 6 GT

Au regard de la masse et de la taille, le dynamisme est la bonne surprise. Encore une fois, nous disposons de la version la plus affûtée mais, parfois, cela ne suffit pas. Avec 340 ch et 450 Nm de couple, le moteur essence à six cylindres en ligne et double turbo possède ce triple talent : sonorité, progressivité et virilité. Dans une ambiance feutrée, il propulse la grande BMW avec vigueur et le couplage avec la boîte auto à huit rapports donne au conducteur un grand sentiment de facilité et de maîtrise.

Le six cylindres en ligne de cette 640i GT possède le triple talent : sonorité, progressivité, virilité

Posée sur un châssis avec essieu en aluminium à double triangulation à l’avant et à cinq bras à l’arrière, la 640i GT part d’un bon pied. En y ajoutant sa suspension pneumatique, la direction active et les roues arrière directrices, l’ensemble montre une efficacité redoutable. La voiture est précise, ne se vautre pas dans les virages et ne refuse pas de mener bon train dans un confort exemplaire.

bmw serie 6 GT

Les trajets avalés à grandes enjambées sont donc un régal, mais il faut garder à l’esprit la masse (1 835 kg) dans les parties les plus sinueuses (ne serait-ce que pour l’endurance des freins). Dans ces conditions l’autonomie de cette 640i est aussi à surveiller du coin de l’œil, même si dans ce cas le système de bord veille, et proposera automatiquement un guidage vers la station la plus proche à l’approche de la réserve d’essence.

bmw serie 6 GT

Le retour sur l’autoroute confirme que le long ruban reste le terrain privilégié de la Série 6 GT : comme la Série 5 GT, c’est un vrai salon roulant qui emmène tout le monde loin et sans fatigue. Mais le sentiment de lourdeur n’est plus et la gamme de moteurs fait preuve cette fois de frugalité.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la BMW Série 6