Vous êtes ici :

Essai Citroën C5 2017 : adieu, suspension hydropneumatique...

prise de roulis citroen c5 2017
Aujourd'hui, nous prenons le volant d'un modèle récemment retiré du catalogue : la Citroën C5. L'occasion d'essayer, une dernière fois, une Citroën équipée de la fameuse suspension hydropneumatique si chère à la marque au double chevron.

La Citroën C5 a quitté le paysage automobile au printemps 2017. Ce retrait marque la disparition de la fameuse suspension hydropneumatique « Hydractive » qui a fait la réputation de la marque. Nous ne pouvions pas laisser partir la C5 sans en prendre le volant une dernière fois...

Voiture à l'essai : Citroën C5 Tourer 2.0 BlueHDi 180 Hydractive Exclusive EAT6

À partir de
39 550 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai Citroën C5 2017 : adieu, suspension hydropneumatique... 

C'est la fin d'une histoire. Celle de la Citroën C5 qui, après neuf ans de carrière (lancement au printemps 2008) et 430 000 exemplaires vendus en Europe, a quitté le catalogue de la marque en juin 2017. Cette retraite signe l'arrêt des grandes berlines chez Citroën mais aussi, et surtout, l'abandon d'un innovation technologique qui a fait toute la réputation de la marque : la suspension hydropneumatique.

Héritée de la première DS née à la fin des années 50, cette suspension "magique" permettait de conserver un bon confort de roulement, quel que soit l'état de la chaussée, et de faire varier la hauteur de caisse de plusieurs centimètres (quatre niveaux proposés).

La suspension hydropneumatique sera remplacée par un système moins coûteux, à butée hydraulique...

Citroën a décidé de remplacer cette coûteuse suspension par un système plus simple, à butée hydraulique, sur ses futurs modèles (notamment la C5 Aircross). Bref, la fin d'une époque. Cela méritait bien un dernier essai de la dernière « vraie » Citroën.

 

Un style toujours dans le coup

Avant de prendre le volant de notre Citroën C5 à suspension hydropneumatique, faisons le tour du propriétaire. Pour un véhicule qui a fêté ses neuf ans cette année, le style a plutôt bien vieilli. D'autant plus que la ligne a très peu évolué depuis le lancement du modèle. Lors du restylage de 2010, les seules modifications avaient porté sur la couleur des feux arrière et l'intégration de feux de jour à LED dans les optiques. Dernière nouveauté en date : l'arrivée d'un diesel 2.0 BlueHDi de 150 ch et 180 ch en juin 2015.

citroen C5 2017 avant
La Citroën C5 a été lancée au printemps 2008, puis restylée en 2010.
citroen C5 2017 arrière
Baptisée Tourer, la variante break de la Citroën C5 affiche 4,83 m.
phares citroen C5 2017
Les feux de jour à LED sont apparus lors du restylage de 2010.

Dessinée sous la houlette de Jean-Pierre Ploué, aujourd'hui directeur du style du groupe PSA, la Citroën C5 avait été critiquée pour son style très germanisant. Mais elle a su se démarquer par quelques détails originaux, comme sa lunette arrière concave (uniquement sur la berline) ou son volant à moyeu fixe, absent sur tous les modèles de la marque aujourd'hui.

volant à moyeu fixe de la citroen C5
La Citroën C5 était le dernier modèle de la marque à disposer d'un volant à moyeu fixe.

 

Un habitacle bien fini, mais...

A bord, l'ambiance est toujours aussi agréable, notamment sur notre version d'essai dotée d'une belle sellerie en cuir clair. Le dessin de la planche de bord reste une vraie réussite et la qualité perçue n'a rien à envier à certaines berlines bien plus récentes. Les sièges avant sont enveloppants et très confortables. En revanche, l'ergonomie est clairement discutable, avec ces très nombreuses commandes placées sur le volant et la console centrale.

Planche de bord citroen C5 tourer 2017
La planche de bord reste l'un des points forts de la C5, d'autant que la qualité de fabrication est sérieuse.
compteurs citroen C5 2017
Les compteurs étaient originaux à l'époque.
Ecran tactile citroen C5 2017
Le système multimédia est dépassé, même si l'écran est tactile.
console centrale citroen c5 2017
Les commandes sont trop nombreuses sur la console centrale. On s'y perd !

C'est surtout au chapitre des équipements technologiques que la Citroën C5 a quelques années de retard : ni démarrage sans clé, ni régulateur de vitesse adaptatif, ni système d'aide au stationnement semi-automatique (Park Assist). Même le système multimédia donnerait des maux de tête à un technophile.

Si l'écran de 7 pouces est devenu tactile il y a quelques années, il manque de réactivité et ses graphismes ont pris un sacré coup de vieux par rapport à ce que l'on peut voir sur des modèles plus récents.

places arrière citroen c5 2017
La banquette arrière est confortable, mais l'habitabilité n'est pas extraordinaire.
coffre citroen c5 tourer 2017
Le coffre est pratique avec ses formes carrées, mais le volume déçoit.

Enfin, dernier point concernant l'habitabilité. Malgré son gabarit généreux de 4,83 m, la C5 Tourer (break) déçoit par un espace aux jambes peu généreux. Par contre, la banquette est très confortable et peut recevoir un troisième passager dans de bonnes conditions grâce à l'absence de tunnel central.

Même remarque pour le coffre, dont le volume de chargement n'est pas extraordinaire (533 litres pour la C5 Tourer), mais facile d'accès grâce à un seuil assez bas.

 

Une véritable routière

Pour ce dernier essai de la Citroën C5, nous avons opté pour la version de pointe, animée par le puissant diesel 2.0 BlueHDi 180 que l'on retrouve aussi sous le capot des Peugeot 308 GT et 3008 GT. En ville, ce moteur séduit par sa grande souplesse et son excellente boîte automatique EAT6 à 6 rapports.

au volant de la citroen c5 buehdi 180 EAT6
La C5 est une voiture très confortable grâce à sa suspension hydropneumatique. De plus, le mariage BlueHDi 180/boîte EAT6 fait merveille.

C'est plus le gabarit de la voiture qui est un handicap, d'autant que le grand porte-à-faux avant ne facilite pas les manoeuvres. Il faut également un certain temps pour s'habituer au volant à moyeu fixe. C'est assez perturbant les premiers kilomètres.

La Citroën C5 est plus agréable à conduire sur l'autoroute qu'en ville

En revanche, on apprécie rapidement le confort de la voiture. L'efficacité de la suspension hydropneumatique est assez remarquable, même en roulant sur une chaussée dégradée ou en passant un dos-d'âne. Ce grand confort invite à adopter une conduite paisible, et ce n'est pas plus mal car la Citroën C5 n'aime pas être brusquée, même en enclenchant le mode "Sport". La direction est peu communicative et la voiture manque d'agilité à cause de son poids excessif (plus de 1 600 kg à vide).

profil citroen c5 2017
La C5 n'est pas la reine du dynamisme. Elle manque d'agilité à cause de son poids important.

Pour apprécier la C5 à sa juste valeur, il faut emprunter l'autoroute, où elle s'affirme comme une excellente routière, bien insonorisée et très agréable avec son BlueHDi 180 performant et pas trop gourmand (moins de 7 l/100 km lors de notre parcours).

 

Bilan essai Citroën C5 BlueHDi 180 EAT6

feux arrière citroen c5 tourer 2017
La C5 est une excellente routière.

La Citroën C5 a pris un coup de vieux face à des rivales bien plus modernes, c'est inévitable. Elle est dépassée sur le plan des équipements technologiques et de l'ergonomie.

Mais elle reste l'une des meilleures routières de sa catégorie grâce à sa suspension hydropneumatique qui fait d'elle une voiture d'un confort remarquable. Adieu donc, C5. Les nostalgiques pourront toujours se tourner vers le marché de l'occasion où certains exemplaires, récents et peu kilométrés, sont affichés à moins de 30 000 euros. La bonne affaire du moment ?

 

On aime

  • Mariage BlueHDi 180/boîte automatique EAT6
  • Consommation raisonnable au regard du poids
  • Excellente routière

 

On regrette

  • Comportement pataud
  • Maniabilité en ville
  • Lacunes d'équipement
  • Habitabilité arrière moyenne
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (8)
GLUCK

50 ans de suspension hydraulique ça fait tout drôle de voir une citroen sans sa suspension d'origine adieu Bonjour, Erreur voir là : De plus dire bonjour n'est un mal. A+

Blackmask

Dommage pour cette technologie française qui apportait un grand confort de suspension, égal à certaines coûteuses limousines. Toujours agréable de faire des trajets de 800 km sans être trop fatigué à l'arrivée, contrairement à d'autres voitures. Par contre, dès qu'il y avait une fuite quelque part, c'étaient les ennuis assurés. Surtout avec les anciens modèles où le système hydraulique englobait les freins. Et sur les versions avec 6, 8 ou 10 sphères, ça fait un budget énorme pour le remplacement. Surtout que la voiture peut vraiment être dangereuse quand les sphères sont mortes.

Phil1963

Hélas c'est vraiment dommage. Moi qui ai connu la DS (dans ma jeunesse) et puis posséder 2 CX. La suspension hydraulique c'est super, mais c'est devenu du grand luxe pour uniquement les GROS modèles ! et( donc les GROS sous !

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Citroën C5