Vous êtes ici :

Essai du Grip Control au volant du Citroën C3 Aircross

Grip Control Citroën C3 Aircross montagne neige
Le système Grip Control n'évite pas les glissades mais il est là pour améliorer la motricité sur les terrains difficiles, comme ici sur la neige.

Le dernier SUV Citroën, le C3 Aircross, n'est pas un franchisseur mais le constructeur souhaite le rendre polyvalent grâce au Grip Control. Que vaut ce système de motricité renforcé sur la neige ? Rendez-vous est pris dans les Alpes pour le tester.

Après avoir testé l’aide à la descente HADC au volant d’un Peugeot 3008, nous retournons dans les Alpes pour jauger l’efficacité du Grip Control. Ce dernier permet d’améliorer la motricité lorsque le terrain est difficile. Il équipe plusieurs modèles du groupe PSA ,comme les Peugeot Partner, 2008, 3008, 5008 et Citroën Berlingo, SpaceTourer, et bien-sûr notre C3 Aircross du jour.

En plus d'augmenter les performances du modèle, les ingénieurs ont également souhaité offrir un meilleur ressenti au conducteur...

Grip Control Citroën C3 Aircross montagne neige intérieur
Le Grip Control est d'une grande facilité, il suffit de tourner la molette sur le mode voulu.

Qu'est-ce que le Grip Control ? Il s’agit d’un antipatinage amélioré qui permet une plus grande liberté de patinage. Ce dernier est en général limité à 6 %. En plus d’en augmenter les performances, les ingénieurs ont également souhaité offrir un meilleur ressenti au conducteur. Un système classique coupe les gaz lorsqu’une perte d’adhérence survient alors que le réflexe est d’appuyer sur l’accélérateur. En acceptant davantage de régime moteur, le conducteur se sent moins « bridé » puisque la mécanique répond à ses injonctions. Bien évidemment, ce système ne peut être aussi efficace qu’une transmission à quatre roues motrices.

 

Les cinq modes du Grip Control

Grip Control Citroën C3 Aircross montagne neige commande molette

À droite de la molette de commande du Grip Control se trouve celui du Hill Assist. Cette aide à la descente est active jusqu'à 30 km/h.

En fonction de la vitesse de rotation des roues avant mais aussi arrière, le système tente d’exploiter au mieux l’adhérence suivant les terrains rencontrés. Cinq modes sont proposés :

  • Standard : idéal sur chaussée sèche ou humide, il autorise un faible niveau de patinage et offre le meilleur compromis suivant le sol rencontré.
     
  • Neige : le système accorde plus ou moins de patinage suivant la vitesse de rotation des roues arrière et privilégie le couple. Timides lors des premiers mètres, les montées en régime et l’accélération sont plus franches ensuite.
     
  • Boue : ce mode offre plus de patinage à la roue qui adhère le moins. Le but est d’évacuer la boue et « fraiser » le sol pour retrouver à nouveau du grip. Dans le même temps, la roue opposée est optimisée pour passer le maximum de couple.
     
  • Sable : le patinage est relativement faible et, surtout, presque identique aux deux roues avant. Le but est évidemment de faire avancer le véhicule tout en évitant l’enlisement.
     
  • ESP off : il désactive l’antipatinage jusqu’à 50 km/h.

 

Test du Grip Control

Grip Control Citroën C3 Aircross montagne neige

Au premier plan, la C3 Aircross en mode Neige. Au second plan, elle évolue en mode Standard et se laisse distancer.

Nous avons pu effectuer une comparaison de motricité sur la neige entre deux Citroën C3 Aircross : le premier en mode Standard, le second en mode Neige.

Les deux premières accélérations (depuis l’arrêt) étaient à l’avantage du mode Neige, ensuite les écarts se sont nettement réduits. Un test en demi-teinte donc. Des appareils de mesure et des conditions stables auraient permis de mieux mesurer le gain éventuel. De plus, les passages répétés ont fait ressortir la couche de glace… Le grip est alors devenu trop faible pour faire apparaître des différences.

Quelques tours du circuit glace de Tignes ont mis en évidence le bon comportement du Citroën. Equipé pour l’occasion de pneus hiver (Michelin Alpin 5), et aidé par le Grip Control, il sortait avec une aisance certaine des épingles.

Grip Control Citroën C3 Aircross montagne neige

Le grip est donc le nerf de la guerre. Une monte pneumatique adaptée est capitale. Citroën a fait le choix d’équiper le C3 Aircross (uniquement avec le Grip Control) d’enveloppes quatre saisons (Hankook Kinergy 4S). Critiqués sur route sèche ou humide pour leur efficacité moyenne, ces pneus permettent en revanche de se sortir d’un mauvais pas sur la neige, mais pas de gravir des cols fortement enneigé. Le mieux, sur ce terrain, est d’opter pour des profils hiver. Même équipé du Grip Control, un C3 Aircross ou un Peugeot 3008 chaussés de pneus été ne pourront pas faire de miracle sur la neige ou dans la boue…

Le Grip Control, associé au Hill Assist (aide à la descente), est proposé en option sur les finitions Feel (500 €) et Shine (300 €) avec toutes les motorisations, hormis le PureTech 82.

Grip Control Citroën C3 Aircross montagne neige

 

Bilan

Ce test n'a pas permis de réellement mettre en évidence le gain en motricité du Grip Control sur la neige. De plus, les modèles étaient équipés de pneus hiver (en accessoire) alors qu'ils sont vendus avec des enveloppes toutes saisons de série. Ce système est peut-être davantage pertinent dans la boue et sur le sable.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Citroën C3