Accès pro Mon Argus®
Vous êtes ici :

Essai Ford Ranger TDCi 160 (2016) : le nouveau roi des colosses

vue avant Ford Ranger 2016
Se trouvait-il trop discret ? Le Ford Ranger (32 050 € en Double Cabine TDCi 160) a musclé sa face avant lors de son restylage : grosse calandre hexagonale à larges lames chromées.

Le législateur les croit toujours utilitaires et les exempte de malus. Les pick-up en ont profité pour monter en gamme et remplacer les 4x4 de luxe: puissants moteurs, équipement douillet. Le Ford Ranger incarne cette mutation: le leader du segment se restyle à mi-vie, comme une berline ou un SUV !



Page 1Essai Ford Ranger TDCi 160 (2016) : le nouveau roi des colosses 

Acteur historique mais discret du segment des pick-up, le Ford Ranger a changé de braquet en 2012, au point de battre tous les records du genre : taille (5,36 m), charge (1 310 kg), benne (1,55 m). Mais sans oublier de faire les yeux doux à la clientèle des 4x4 de luxe, lassée de payer un malus dont les pick-up sont exonérés : style puissant, diesel de 200 ch, équipement luxueux, cinq étoiles aux crash-tests. Bingo ! Depuis deux ans, le Ranger est le pick-up le plus vendu en France, alors que ses aînés n’avaient jamais dépassé le 4e rang. Mais les anciens seigneurs déchus préparent la riposte : Mitsubishi L200 et Nissan Navara ont été renouvelés fin 2015, le Toyota Hilux le sera fin 2016. Le Ranger ne pouvait dès lors rester ponts croisés : après passage par la case restylage, il revient sur scène face avant rafraîchie, diesels revigorés et dotation enrichie.

vue arrière Ford Ranger 2016
Les colosses sont parfois coquets : les pick-up aiment à afficher leur nom en grosses lettres sur leur ridelle. Le Ford Ranger ne fait pas exception à la règle.

 

Prix Ford Ranger TDCi 160

Déjà, avant de parler d’argent, deux questions s’imposent. Primo, quel Ranger voulez-vous ? Secundo, parlez-vous TTC ou hors taxes avec TVA récupérée ? Car le colosse de la gamme Ford respecte la sainte trilogie des pick-up. Il peut être strictement utilitaire, par la fiscalité comme l’usage, dans son austère définition Simple Cabine (5,28 m) à longue benne (2,32 m) : 22 570 € HT en 2.2 TDCi 130 ch (13,5 s de 0 à 100 km). Mais aussi Cabine approfondie dite « Super Cab » à deux strapontins au rang arrière et benne de 1,85 m : 23 570 € HT en TDCi 130, à partir de 24 590 € HT en 2.2 TDCi 160. Voire Double Cabine à deux vraies portes arrière ouvrant sur une banquette trois places. Il démarre alors à 32 050 € TTC en TDCi 130. Et culmine bien plus haut : 41 830 € pour la version 3.2 TDCi 200 ch BVA Wildtrack (10,6 s) qui, à en juger par son équipement (GPS, cuir surpiqué, siège électrique, caméra de recul, arceau en composite), fréquente rarement la boue des chantiers…

vue laterale Ford Ranger 2016
Deux minces portes arrière à ouverture antagoniste, deux strapontins : en version « Super Cab » (2 546 € de moins en tarif TTC), le Ford Ranger n'est pas conçu pour les voyages à quatre. Mais il charge davantage : 1,85 m de longueur de benne.

 

Au volant du Ford Ranger TDCi 160

vue avant Ford Ranger 2016

Plus de deux tonnes, centre de gravité haut, roues arrière motrices empattement très long (3,22 m) : inutile de faire un dessin, le Ranger préfère une conduite douce… Rester en mode 4x2 permet de contenir sa consommation, mais attention aux dérobades du train arrière sur route mouillée. Une transmission 4x4 permanente, comme sur le Volkswagen Amarok, est garante d’un usage plus serein.

Ces dernières années, les pick-up ont fait de notables progrès en matière de confort de suspension.

La nouvelle déclinaison 160 ch du 2.2 TDCi s’avère à la fois plus vive (11,8 s de 0 à 100 km/h) et plus économe (6,5 l/100 km en cycle mixte homologué) que l’ancienne version 150 ch (12,3 s, 8,5 l/100 km). Ajout d’un Stop&Start et passage à une direction à assistance électrique participent à ce gain en sobriété. Mais l’allongement des rapports de boîte aussi, au détriment de la charge tractée : 1 500 kg, contre 3 500 kg précédemment avec le TDCi 150… Ce critère étant souvent déterminant pour la clientèle des pick-up,  Ford propose le maintien des anciens rapports (option gratuite). Le Ranger TDCi 160 consomme alors 7,1 l/100 km, et peut toujours tracter 3 500 kg.

vue avant Ford Ranger 2016
Châssis échelle, boîte courte, 23 cm de garde au sol, blocage de différentiel AR en option (720 €), le Ranger TDCi 160 ne connaît que deux limites dans les travaux de franchissement : son gabarit (5,36 m) et son poids (2 010 kg).

Des suspensions à lames tarées pour supporter de lourdes charges ne sauraient offrir un confort moelleux. Les pick-up ont toutefois fait de notables progrès en la matière ces dernières années, à l’exemple du Ranger. Il efface mieux les gros nids de poule que les petites inégalités du bitume, qui le font tressauter. Les bruits aérodynamiques obligent à forcer la voix à haute vitesse. Mais un long voyage à son bord n’est pas une punition, à condition de respecter le rythme dicté par son gabarit et son architecture.

 


Dans l’habitacle du Ford Ranger TDCi 160

tableau de bord Ford Ranger 2016
Le Ford Ranger restylé se rapproche encore un peu plus de l'ambiance intérieure d'une berline : planche de bord redessinée, écran tactile de 8 pouces.

Son ancien écran de 5 pouces faisait maigrichon dans un tel environnement. Le Ranger s’est mis au goût du jour : écran tactile de 8 pouces à partir de la finition Limited, le même que sur les autres modèles haut de gamme Ford. La refonte de la planche de bord opérée lors de son restylage rapproche d’ailleurs le Ranger de l’univers intérieur d’une berline ou d’un SUV : casquette plus prononcée coiffant l’instrumentation, larges aérateurs verticaux bordant l’écran multimédia. Et il a rehaussé son niveau d’équipement : régulateur de vitesse adaptatif, lecture des panneaux, aide au démarrage en côte, etc.

Le Ford Ranger peut travailler sur les chantiers la semaine, avant de devenir véhicule de loisirs le week-end venu...

places avant Ford Ranger 2016

Mais malgré ce bond qualitatif et son vaste habitacle, le Ranger n’est pas destiné à un usage familial, même en version Double Cabine. Car après un long parcours, seuls ses passagers avant arriveront frais et dispos à l’étape. Pas les occupants du second rang : la trop faible inclinaison de ses dossiers arrière, due à la cloison verticale de la cabine, nuit à leur confort postural. Les vertus du Ranger sont ailleurs : il peut travailler sur les chantiers la semaine, tracter, transporter hommes et matériel, avant de devenir véhicule de loisirs de plein air le week-end venu. Une polyvalence qui explique l’actuel succès des pick-up.

 

Concurrence Ford Ranger TDCi 160

vue laterale Ford Ranger 2016
Le Ford Ranger offre la plus longue benne de la catégorie des pick-up : 1,55 m pour la version Double Cabine.

Le club des pick-up ne compte que six membres : Ford Ranger (3 369 ventes en 2015), Toyota Hilux (3 270), Isuzu D-Max (1 708), Nissan Navara (1 509), Mitsubishi L200 (1 487) et Volkswagen Amarok (1 012).

Le plus court de la bande, le L200  (5,21 m), est aussi le plus beau : 27 960 € TTC en 2.4 D-4D 154 ch (0 à 100 km/h en 12,2 s). Le D-Max (5,30 m) garde un côté rustique, mais serre ses tarifs : 26 640 € en 2.5 TD 163 ch (0 à 100 km/h non communiqué par Isuzu). L’Amarok (5,25 m) propose plusieurs astuces : banquette repliable libérant un espace pour les bagages dans la cabine, choix entre deux suspensions (normale ou lourde charge). Il débute à 33 864 € en 2.0 TDI 140 (13,1 s).

Premier pick-up à adopter une suspension arrière à ressorts pour améliorer le confort, le nouveau Navara (5,33 m) démarre à 32 460 € en 2.3 dCi 160 (12 s). Enfin, lancé fin 2005 et vétéran du segment, le Hilux (5,26 m) aborde sa dernière ligne droite avant remplacement : 28 790 € en 2.5 D-4D 144 ch (13,3 s).

 

Bilan essai Ford Ranger TDCi 160

détail face avant Ford Ranger 2016

Leurs ventes ne cessent de grimper en France depuis que l’écotaxe a torpillé les 4x4. Renault, Fiat, et Mercedes sont en approche. Exonérés de malus comme de TVS, les pick-up ont donc de beaux jours devant eux. En particulier le Ford Ranger. Premier véhicule non japonais à se hisser au sommet du segment, il en impose par son gabarit, sa fière calandre et son équipement, tout en gardant des prix raisonnables. Mais dans une catégorie en mutation, les règnes sont souvent brefs car chaque nouveau venu apporte sa pierre, comme le dernier Nissan Navara avec sa suspension arrière à ressorts. Quelle surprise réserve le prochain Toyota Hilux ?

 

On aime

  • Son triple usage travail-famille-loisirs
  • Pas malhabile sur route, souverain hors bitume
  • Rouler en 4x4 sans payer de malus

 

On regrette

  • Le dossier trop vertical au rang arrière
  • La transmission enclenchable : un 4x4 permanent, c’est plus sûr.
  • Le niveau sonore élevé
détail benne Ford Ranger 2016

 

À lire aussi
Mots clés
Commentaires
ANS

le seul le vrai c le L200 boite super select Mitsu c le top on peut rouler en permanence en 4X4 dans une securité absolue, oubliez Hilux et Ranger et WW qui na pas de boite de transfert en automatique, une eresie...

Davidoff

un Mitsubishi L200, ça reste supérieure en terme de transmission et de sécurité? moi c'est un paramètre important depuis mon accident sur une route mouillée...l'arrière de mon Hilux est passé devant, dans un virage !!! Moi je demande à voir pour cette histoire de transmission intégrale permanente. Quelqu'un a un avis?

Daniel

J'adore cette voiture mais c'est quand même une honte qu'une voiture rejetant 249 gr de C02 (8000€ de malus virtuel) soit exempté de Malus écologique même en 5 places standard (carte grise CCTE donc petit contrôle pollution entre 2 CT et c'est tout...)

3 réponses
henri -

vous avez vu les chiffres des ventes, très faibles volumes...

Votre commentaire
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !