Vous êtes ici :

Essai Gruau Electron II : 100 % électrique et 100 % utilitaire

Gruau Electron II
Utilitaire 100% électrique, l'Electron II de Gruau développe environ 120 ch et dispose d'une autonomie maxi de 268 km selon le cycle NEDC. Il est facturé à partir de 59 000 € HT, location des batteries en sus, ou à partir de 79 000 € batteries incluses.

L'Electron II est un utilitaire 100 % électrique développé par Gruau sur une base de Fiat Ducato. Les ingénieurs sont parvenus à concilier motorisation électrique et capacités utilitaires : l'Electron II existe en effet en fourgon, plancher-cabine et châssis-cabine.

Page 1Essai Gruau Electron II : 100 % électrique et 100 % utilitaire 

Après des mois pendant lesquels Gruau nous présentait son utilitaire
100 % électrique de façon statique, il nous a enfin été possible de l’essayer. Extérieurement, malgré une calandre arborant un large sourire et le logo Gruau, impossible pour l’Electron II de dissimuler la base sur laquelle il repose : le Fiat Ducato. Si « l’enveloppe » est identique, le reste a été entièrement revu et corrigé. Le moteur thermique a laissé sa place à une chaîne de traction 100 % électrique élaborée par Gruau.

La force de l’Electron II, c’est qu’il parvient à conserver la même versatilité que le véhicule sur lequel il repose. Les batteries (de trois à cinq packs selon les besoins de l’utilisateur) prennent place sous le « châssis », ce qui permet au VUL Gruau de pouvoir disposer des mêmes transformations et carrosseries (benne, fourgon grand volume, TPMR, frigorifique…) que n’importe quel Ducato.

La charge utile varie, selon la version et la carrosserie, entre 750 et plus de 1 000 kg, préservant ainsi le caractère utilitaire au véhicule. « En tant que carrossier multi-spécialiste des utilitaires, l’Electron II devait pouvoir recevoir n’importe quelle carrosserie pour répondre aux besoins précis des clients », sourit Patrick Gruau, dirigeant du carrossier. Cette versatilité est sans aucun doute l’un des atouts de l’Electron II.

Gruau Electron II
Elaboré par Gruau sur une base de Fiat Ducato, l'Electron II est disponible en plusieurs variantes : fourgon, ici dédié au transport de personnes à mobilité réduite, plancher-cabine et châssis-cabine.
Gruau Electron II

 

Un bel agrément de conduite

A l’intérieur, l’Electron II ne diffère d’un Ducato que par le logo placé au centre du volant, son tableau de bord modifié et l’écran de contrôle tactile sur la partie gauche de la planche de bord. Ce dernier regroupe les principales informations du système de traction électrique : indication de mise sous tension du système, consommation instantanée en KW, niveau de charge de la batterie, niveau de consommation d’énergie ou de récupération d’énergie, modes de roulage, mise en route du chauffage additionnel (électrique en série ou diesel en option en complément de la climatisation d’origine).

Gruau Electron II
L'écran tactile regroupe les principales informations du système de traction électrique : indication de mise sous tension, consommation instantanée en kW, niveau de charge de la batterie...

Une fois le contact mis - sans aucun bruit ni vibration - et le levier de vitesses sur D, l’Electron II se met en mouvement. En mode Normal (il y a aussi le mode Eco et le mode Neige), les accélérations sont franches et le moteur de 90 kW (environ 120 ch) arrache la charge aisément. La gestion électronique de puissance est efficace et plaisante, permettant notamment de bien préserver les batteries à vitesse stabilisée.

L’absence de bruit et de vibrations provenant du compartiment moteur fait que les bruits de roulement des pneumatiques en provenance de l’espace de chargement, habituellement inaudibles, sont omniprésents. La conduite est très facile, le confort bien préservé malgré des suspensions soumises à rude épreuve compte tenu du poids des batteries. La vitesse est volontairement bridée à 90 km/h, mais l’Electron II peut y parvenir rapidement et s’y maintenir avec aisance.

Gruau Electron II
Placée dans la calandre, la prise de recharge permet de remplir les batteries en 2 à 3 heures sur une borne 22 kW ou en 5 à 7 heures avec un chargeur 11 kW.

 

Bilan : un vrai VUL

L’Electron II est très réussi et offre de belles prestations utilitaires, associées à un agrément de conduite élevé. Finalement, le seul bémol vient de son prix de vente élevé : à partir de 59 000 € HT avec location des batteries (entre 290 et 450 € par mois) ou à partir de 79 000 € HT avec la batterie.

Partager cet article
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
164 931 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !