Vous êtes ici :

Essai Lexus LS 500h (2018) : belle à desserrer les cravates !

Lexus LS 500h (2018)
La nouvelle Lexus LS sera disponible en concession en janvier 2018, avec deux versions : essence de 421 ch (à partir de 123 000 €) et hybride de 359 ch (à partir de 97 000 € en deux roues motrices et de 101 000 € en quatre roues motrices).

Longtemps, Lexus a copié. Puis trouvé son identité. Avant de passer à l'étape suivante : comme le LC chez les grands coupés, la nouvelle LS bouscule les codes stylistiques de la catégorie des berlines de luxe. Voici notre essai de la Lexus LS en version hybride 500h.

Voiture à l'essai : Lexus LS 500h 359ch 2WD

À partir de
97 000 €
540 € de malus

Page 1Essai Lexus LS 500h (2018) : belle à desserrer les cravates ! 

La marque Lexus est née en 1989 avec la LS. D’emblée, elle a parlé la langue du haut-de-gamme : puissance, calme et volupté. Mais pour rivaliser avec Mercedes, Audi et BMW, barons de ce royaume, il lui a longtemps manqué l’essentiel : une véritable personnalité. Lexus l’a trouvée, en deux temps. Une identité technique d’abord en 2005 avec le RX 400h, premier SUV à motorisation hybride. Une identité stylistique ensuite avec l’IS en 2013 puis le NX en 2014 : forte calandre en X, traits acérés.

 

L’hybride en tête de pont

Lexus LS 500h (2018)
Lexus avait déjà frappé un grand coup avec son coupé LC. La LS s'inscrit dans la même veine : face avant sculptée autour d'une vaste calandre au dessin de grille très sophistiqué.

La LS de cinquième génération permet de mesurer le chemin parcouru par Lexus en une petite trentaine d’année : sa version hybride essence 500h représentera la quasi-totalité de ses ventes en France, et surtout, Lexus se sent aujourd’hui assez maître de son art pour aller encore plus loin dans l’affirmation de son style. Le LC a stupéfié le public des grands coupés, la LS échappe au conservatisme qui fige depuis plusieurs décennies les berlines de luxe dans un format proche de celui de l’armoire normande. Il parait maintenant loin le temps où la première du nom semblait calquée sur une Mercedes Classe S.

La nouvelle LS prend une toute autre voie en reprenant les codes des coupés quatre portes : montants de pare-brise et de lunette fortement inclinés, toit en fuite, vitres latérales étroites, porte-à-faux arrière court. Sa ligne a gagné en fluidité sous le double effet d’un gabarit allongé (5,24 m, + 15 cm) et d’un toit abaissé à 1,45 m (5 cm de moins qu’une Classe S). Sa face avant, d’inspiration LC, a pris de la force : long capot fuselé, vaste grille de calandre trapézoïdale au dessin sophistiqué, feux étroits en Z.

Porte-à-faux arrière très court et toit bas (1,45 m) sont en accord avec le dessin de la face avant : ils renforcent l'allure dynamique de la nouvelle Lexus LS.
Porte-à-faux arrière très court et toit bas (1,45 m) sont en accord avec le dessin de la face avant : ils renforcent l'allure dynamique de la nouvelle Lexus LS.

 

Prix Lexus LS 500h

La beauté de la LS peut être perçue comme provocatrice dans l’univers feutré des berlines de luxe. Mais Lexus a fait ce pari : une partie de la clientèle des limousines a peut-être envie d’enlever la veste et desserrer la cravate. D’autant que la réduction de cylindrée a tiré les prix vers le bas. La précédente LS 600h à V8 5.0 débutait à 123 600 €. La barre est désormais moins haute : à partir de 97 000 € en version propulsion pour la nouvelle LS 500h V6 3.5, et de 101 000 € en quatre roues motrices.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Lexus LS