Vous êtes ici :

Essai Mazda 3 Skyactiv-X (2019) : à la recherche du compromis ultime

Mazda3 Skyactiv X (2019)
Nous avons essayé le futur moteur Skyactiv-X qui équipe les prototypes de développement de la prochaine génération de Mazda 3 qui apparaîtra en 2019.

Nous avons pu effectuer un bref essai de l'étonnant moteur Mazda Skyactiv-X qui fait le trait d'union entre diesel et essence, à bord d'un prototype de la prochaine génération de Mazda 3 attendue pour 2019.

Page 1Essai Mazda 3 Skyactiv-X (2019) : à la recherche du compromis ultime 

« Nous voulons construire le meilleur moteur à combustion interne au monde. » Voilà une sacrée ambition affichée par Mazda, qui semble sur le point de réussir là où les plus grands comme Mercedes ou General Motors ont laissé tomber en cours de projet : la fusion des avantages de l’essence (combustion propre, silence…) et du diesel (basse consommation, souplesse…) pour arriver au moteur ultime, avec un gain substantiel en rendement sans avoir recours à de lourdes batteries ou de coûteux artifices de post-traitement. La quadrature du cercle en version japonaise, en quelque sorte. Une toute nouvelle génération de moteur montée à bord de prototypes de développement de la prochaine Mazda 3, qui aura l’honneur de l’inaugurer dès l’an prochain.


La technologie moteur du prototype Mazda 3 Skyactiv-X
 

Mazda3 Skyactiv X (2019)

On le sait depuis longtemps, un moteur essence fonctionnant en mélange pauvre cumule de nombreux avantages, tant en termes de consommation que de pollution, avec notamment une température de combustion abaissée. Mais ce qui a stoppé toutes les tentatives jusqu’ici, c’est la difficulté de contrôle de l’auto-allumage en charge homogène (HCCI en anglais) qui est son mode de fonctionnement idéal. La solution de Mazda est un taux de compression élevé de 16:1 et surtout, l’utilisation de bougies donnant un petit coup de pouce pour initier la combustion au moment idéal, associées à une injection à très haute pression ultra-précise. L’ensemble étant géré par un puissant calculateur, cela permet de jongler de manière imperceptible entre différents modes : auto-allumage, mélange pauvre avec allumage contrôlé par les bougies, voire mélange stoechiométrique et allumage classique lors de fortes charges d’accélération. De quoi assurer un fonctionnement optimum dans toutes les conditions de conduite.

Mazda3 Skyactiv X (2019)

Un compresseur Roots (à vis) est employé pour renforcer l’arrivée d’air frais et maintenir le mélange idéal en toutes conditions. Ici, pas question de l’utiliser pour booster la puissance, d’ailleurs un embrayage électrique permet de le désengager lorsqu’il n’est pas nécessaire. Le 4-cylindres est aussi complété d’un système hybride léger constitué d’un alterno-démarreur (24 V) avec une petite batterie Li-ion pour les redémarrages et éventuellement (si cette solution est validée) pour aider à maintenir une vitesse stabilisée.

 

Au volant de la Mazda 3 Skyactiv-X

Mazda3 Skyactiv X (2019)

Sur notre prototype, une tablette numérique indique quel est le type de combustion appliqué : avec trois disques verts, nous sommes dans le mode idéal.


Trônant sur la planche de bord, comme un assistant d’éco-conduite directement relié au cœur des cylindres, un affichage nous indique en permanence leur mode de fonctionnement et donc, l’efficience obtenue. La bonne surprise, c’est qu’au lieu de frôler la pédale d’accélérateur tout en retenue, il suffit d’adopter une conduite souple pour être en bonne partie en situation de mélange pauvre avec ce moteur qui s’avère très souple à très bas régime et d’une grande douceur. Mais c’est en maintenant une vitesse stabilisée que l’on atteindra la situation idéale de mélange ultra-pauvre. A noter, les différences de mode de combustion sont absolument imperceptibles au volant. Malheureusement, nous n’avons pas pu quantifier les résultats en termes de consommation, les ingénieurs ayant condamné l’accès à l’ordinateur de bord. Il nous tarde de pouvoir vérifier la promesse impressionnante d’au moins 20 % de moins que le moteur essence actuel, soit le niveau d’un diesel, un bond en avant majeur.

Mazda3 Skyactiv X (2019)
La caisse de la Mazda 3 évolue pour plus de rigidité. Les pneus Toyo ont des flancs plus souples pour améliorer le confort.

Nous avons pu essayer le moteurSkyactiv-X avec une boîte manuelle, toujours très précise, et en version à boîte automatique avec des réglages pour le marché américain, très prompte aux rétrogradages et donc, vite agaçante avec un moteur d’une telle souplesse. Remarquablement silencieux, offrant de bonnes reprises, il est à l’aise avec un filet de gaz en 6e, même en traversant les villages de la région de Porto où étaient organisés ces essais. Des routes aux revêtements changeants, parfois dégradés, où l’on apprécie le confort de suspension à la géométrie retouchée et bénéficiant de pneus aux flancs plus souples. Enfin, un mot sur les nouveaux sièges qui font la fierté de Mazda. Développés pour maintenir le pelvis à la verticale afin d'obtenir la meilleure posture au volant, ces prototypes maintiennent correctement mais donnent aussi l’impression d’être trop mous.


Dans l’habitacle du concept Mazda Kai

Mazda3 Skyactiv X (2019)
Plutôt que de regarder la planche de bord bricolée sur une base de Mazda 3 actuelle sur notre prototype, autant regarder directement celle du concept Kai présent sur ce lancement : un dessin épuré très réaliste, déjà très proche de la future version de série.
Mazda3 Skyactiv X (2019)
Des lignes classiques et des affichages discrets : Mazda ne veut pas tomber dans le « tout écran ».

 

La stratégie unique de Mazda face aux énergies alternatives

Mazda est un petit constructeur (1,6 million de véhicules en 2017) qui n’a pas les ressources en R&D des poids lourds de l’industrie. Et comme la marque d’Hiroshima cultive une passion pour les moteurs à combustion interne avec des solutions techniques originales (rotatif, taux de compressions extrêmes…), elle préfère voir le marché comme porteur à court terme avec des motorisations thermiques beaucoup plus efficientes, plutôt que de foncer à tout prix vers l’hybride ou l’électrique, avec un bilan CO2 du puits à la roue qu’elle estime équivalent.

Selon Mazda, son nouveau moteur à essence Skyactiv-X pourrait économiser jusqu'à 20 % de carburant par rapport aux motorisations actuelles.

Selon Mazda, son nouveau moteur à essence Skyactiv-X pourrait économiser jusqu'à 20 % de carburant par rapport aux motorisations actuelles.

Cela étant dit, ses moteurs de futures générations essence et diesel ultra-efficients (Mazda confirme travailler sur une prochaine génération alors qu’il s’apprête à lancer ses diesels actuels aux Etats-Unis) ne seront que de meilleures bases pour l’hybridation qui ne manquera pas d’arriver chez le constructeur. Mazda précise que ce sera même son cœur de gamme dans un deuxième temps, d’ici à 2030. Le temps de mettre en place le partenariat technologique signé avec un certain Toyota, le plus expérimenté au monde en matière d’hybride.

 

Bilan essai prototype Mazda 3 Skyactiv-X

Mazda3 Skyactiv X (2019)

Prometteur ! Les ingénieurs sont confiants dans la consommation en conditions réelles d’usage, qui devrait suivre les gains spectaculaires des valeurs normalisées estimés à plus de 20 %. Un progrès considérable si c’est le cas, qui donne espoir dans cette technologie unique qui allie agrément et efficience. Si cela permet vraiment de commercialiser une Mazda 3 à la consommation d’une hybride ou d’un diesel, mais pour le prix d’une essence classique, avec un plus un design raffiné proche du concept Kai, elle aura tout pour plaire. Mais le plus grand défi sera encore de convaincre de l’aspect disruptif de cette technologie de moteur essence face à la déferlante de solutions alternatives.

On aime

  • Consommation annoncée très prometteuse
  • Grande souplesse moteur
  • Silence de fonctionnement et confort de suspension

On regrette

  • Pas de version de cœur de gamme (120 ch)
  • Caractère moins sportif
  • Nouveaux sièges trop mous
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Mazda Mazda 3