Vous êtes ici :

Essai McLaren 720S (2017) : l'art de repousser les limites

3/4 avant McLaren 720S rouge
La McLaren 720S est vendue à partir de 249 275 €. Les livraisons débuteront en mai 2017.

En renouvelant sa 650S, McLaren a tout revu. Poids en baisse, puissance à la hausse, aérodynamique novatrice, la nouvelle 720S repousse encore les limites de la physique et offre son lot de sensations. Essai de cette supercar sur route et sur circuit.

Voiture à l'essai : McLaren 720 S

  • Moteur Essence | Puissance : 720 ch
  • Lancement : mai 2017
À partir de
249 275 €
10 000 € de malus

Page 1Essai McLaren 720S (2017) : l'art de repousser les limites 

De tout temps, McLaren nous a démontré la qualité technique de ses modèles. Ainsi, de la F1 de 1993 - premier modèle de route de la marque – à la 540C « d’entrée de gamme », que nous avons également essayée, les performances sont toujours au rendez-vous. La nouvelle 720S, dévoilée au salon de Genève 2017, est désormais le modèle le plus abouti et le plus puissant de la gamme, ça promet !

Les ingénieurs de la firme de Woking se sont donnés les moyens pour remplacer la 650S : 91 % de nouvelles pièces et pas moins de quatre ans de développement. Au total, ce petit constructeur investit de 25 à 30 % de son chiffre d’affaires dans la recherche et le développement, une proportion plus importante que celle d’un constructeur généraliste qui y consacre environ 5 %.

profil McLaren 720S rouge
Le travail sur l'aérodynamique a été important. L'aileron permet d'améliorer jusqu'à 30 % l'appui aérodynamique par rapport à celui de la 650S Coupé. Fait étonnant, la McLaren est dépourvues de prises d'air latérales...

À lire. L'essai de la McLaren 650S Spider

Les chiffres impressionnent, 720 ch et 770 Nm de couple, poids de 1 419 kg (avec tous les fluides). Le 0 à 100 km/h est abattu en 2,9 s, le 0 à 200 km/h en 7,8 s et le 0 à 300 km/h en 21,4 s. Pour calmer les ardeurs de cette cavalerie, McLaren a sorti l’artillerie lourde en carbone-céramique. L’auto est capable de s’arrêter depuis 300 km/h en 6,9 s.

Pour atteindre un tel niveau de performances, la 720S fait appel à un V8 4.0 biturbo. Par rapport au 3.8, 41 % des composants sont nouveaux : pistons, bielles et vilebrequin plus légers, turbocompresseurs équipés de turbines rapides (145 000 tr/min) pour améliorer la réponse à l’accélérateur, soupapes de décharge électroniques…

vue avant McLaren 720S rouge
En réalité, ces prises d'air existent bel et bien mais elles sont dissimulées entre la structure de l'habitacle et les portes.

Dans le même temps, le constructeur a fait la chasse aux kilos. Par rapport à la 650S, le système de freinage est plus léger de 2 kg, les boîtes à air de 1,5 kg, les suspensions de 16 kg, les jantes (en option) de 12,5 kg… La structure fait toujours appel à la fibre de carbone.
Il n’y a que la transmission qui évolue peu puisque la boîte à double embrayage et 7 rapports reçoit uniquement un nouveau soft de gestion pour gagner en rapidité.

Evidemment, tout ceci a un prix : 249 275 €. À ce tarif de base s'ajoute deux finitions, Performance et Luxury au prix de 261 135 €, qui se distinguent par des éléments extérieurs (prises d'air...) et un habitacle spécifiques.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la McLaren 720S