Vous êtes ici :

Essai Mercedes Classe A 2018 : notre avis sur la Classe A 200 essence

Mercedes Classe A 2018 gris travelling avant gauche
Seulement deux motorisations au lancement de nouvelle Classe A : une A 180 CDI dès 32 200 €, et une A 200 dès 32 900 € ici à l'essai. Dès le 5 mai 2018, une Classe A 160 abaissera le prix d'appel à 27 950 €.

Tableau de bord remplacé par des écrans, commandes vocales douées d'intelligence artificielle, système de conduite semi-autonome : la nouvelle Classe A se présente comme la compacte du futur. Reste à savoir si le conducteur s'y retrouve... Essai de la Classe A essence de 163 ch.

Voiture à l'essai : Mercedes-Benz Classe A 200 7G-DCT

À partir de
32 900 €
210 € de malus

Page 1Essai Mercedes Classe A 2018 : notre avis sur la Classe A 200 essence 

La Classe A est née en 1997, sous la forme d’un monospace citadin chassé par sa seconde génération en 2004. Puis vint 2012, la troisième Classe A et la rupture, la vraie : toit bas, traits dynamiques, moteurs crachant jusqu’à 381 ch en armure AMG. Un concept payant (70 % de conquête, et clientèle rajeunie de 10 ans !), logiquement reconduit sur cette Classe A quatrième du nom.

Mercedes Classe A 2004 verte
Classe A 1997
Classe A 2004
Seulement deux versions au lancement de nouvelle Classe A : une A 180 CDI dès 32 200 €, et une A 200 dès 32 900 € ici à l'essai. Dès le 5 mai 2018, une Classe A 160 abaissera le prix d'appel à 27 950 €.
Classe A 2012
Mercedes Classe A 2018 gris travelling avant droit
Classe A 2018

12 cm plus longue mais juste 1 cm plus haute que la précédente, la nouvelle Mercedes Classe A reste donc une compacte rivale des Audi A3 Sportback et BMW Série 1. Avec ses feux biseautés façon CLS et sa calandre encore agrandie, la Classe A renforce à nouveau son identité visuelle mais cette fois, la vraie révolution éclate dans l’habitacle.

Classe A ou Classe S ?

La proximité avec la longue Classe S ne concerne évidemment pas les tarifs ou l’espace à bord, comme nous le verrons ensuite. Plutôt la technologie embarquée, inédite à ce niveau de gamme : conduite semi-autonome, navigation GPS à réalité augmentée, assistant vocal façon Google Home. Et un ballet d’écrans couleur sous les yeux du conducteur, qui renvoient les rivales au rang de compactes du siècle dernier.

Mercedes Classe A 2018 ecran planche de bord
Ce double écran de 10'' est à cocher en option. De série, l'afficheur de gauche se limite à 7'', comme celui de droite en finition de base.

Comme fichée dans la planche de bord : une fine dalle numérique de 10 pouces à la place des compteurs, prolongée par une seconde, de même taille, pour commander la navigation, la radio ou la connectivité avec nos chers smartphones. L’élégance y gagne (pas de « casquette » surplombant les écrans façon Classe E et Classe S), la qualité perçue aussi mais, sans surprise, ce duo d’écrans géants ne vient pas systématiquement de série.
 

Gamme et prix Classe A 2018

La nouvelle Classe A n’embarque jamais de compteurs classiques à aiguilles, même en niveau de base Style Line. Mais cette finition limite à 7 pouces la taille de ses écrans, dont l’encadrement en plastique gâche un peu la modernité perçue. Les niveaux supérieurs Progressive Line et AMG Line disposent bien de l’écran 10 pouces… mais uniquement celui de droite, obligeant à ajouter 500 € pour agrandir celui de gauche (voir équipements et options détaillés en page 5). Acrobatique.

  A 200 A 180 CDI
Style Line 32 900 € 32 200 €
Progressive Line 36 100 € 35 400 €
AMG Line 37 750 € 37 050 €


Déjà disponible à la commande, la nouvelle Classe A se contente d’une gamme brève au lancement : une seule boîte de vitesses (à double embrayage et sept rapports), un seul diesel 1.5 de 116 ch (A 180 CDI), et un seul essence 1.3 turbo de 163 ch (A 200).

Mercedes Classe A 2018 moteur
Chez Mercedes, ce 1.3 TCe Renault gagne un système de désactivation des cylindres.
Mercedes Classe A 2018 commande de boîte
La boîte 7G-DCT à double embrayage est imposée. Chez Renault, elle s'appelle EDC.

Deux moteurs issus de la collaboration avec l’alliance Renault-Nissan… bien que Mercedes conserve l’exclusivité d’une technologie : la désactivation des cylindres à faible charge (semblable à celle proposée par les 1.5 TSI Volkswagen), ici disponible sur le 1.3 à essence. Un bloc qui équipait justement notre Classe A d’essai... En route !

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Guy LAURENT

Je ne suis pas un fan de Mercedes mais là, j'avoue qu'il frappe fort avec un intérieur qui donne un grand coup de vieux à toutes ses concurrentes et qui je pense, fera date dans l'histoire du design automobile.

P4trick

Attendre les consommations réelles en essence et l’autonomie avec ce réservoir de 43 l . Semble racoleuse et séduisante pour une conduite calme mais l’additio finale est lourde

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Mercedes-Benz A