Vous êtes ici :

Essai nouvelle DS5 restylée (2015) : mieux sans Citroën ?

DS5 restylée essai
Le prix de la DS5 BlueHDi 150 démarre à 33 700 € et sa date de sortie est programmée en mai 2015.

A l'occasion de son restylage, la DS5 abandonne ses chevrons pour se démarquer des Citroën. A-t-elle pour autant plus de qualités et moins de défauts ? Réponse avec l'essai du nouveau moteur de la DS5, le diesel BlueHDi 150.

Page 1Essai nouvelle DS5 restylée (2015) : mieux sans Citroën ? 

Depuis que PSA a décidé de faire de DS la marque premium du groupe plutôt qu’une ligne de produits complémentaires au sein de la gamme Citroën, les modèles vont petit à petit perdre leurs chevrons. La DS5 est ainsi la première à gommer son appartenance à Citroën sur sa carrosserie. C’est aussi la première à adopter la nouvelle calandre DS Wings de la marque, qui sera déclinée ensuite sur la DS4 à l’automne 2015 et la DS3 au printemps 2016.

Cette calandre chromée est installée de manière plus verticale et elle rajeunit la face de la DS5. Elle est encadrée par de nouveaux projecteurs qui combinent la technologie LED pour les feux de jour et Xénon pour les phares (ce qui permet de conserver la fonction éclairage pivotant… comme la DS d’origine). Les clignotants à défilement et la nouvelle teinte Bleu de Chine  très foncée constituent les deux autres changements extérieurs.
 

DS5 2015 calandre DS Wings
Nouvelle calandre DS5.
nouvelle DS5 logo
Logo DS5.

Nouveau BlueHDi 150 pour la DS5

La moisson de nouveautés esthétiques est donc un peu maigre pour un modèle qui incarne la nouvelle identité de la marque et en est le porte-drapeau. Même constat du côté des mécaniques. En diesel, le principal changement est l’arrivée du moteur 2.0 BlueHDi 150 à la norme Euro 6 en remplacement du HDi 160. Il se positionne entre les 1.6 BlueHDi 120 et 2.0 BlueHDi 180 EAT6 qui ont intégré la gamme depuis quelques mois déjà.

Pour les amateurs de moteurs à essence, la bonne nouvelle vient du 1.6 THP 165 EAT6 qui apporte douceur et vigueur ainsi qu’un malus limité à 150 € contre 2200 € pour l’ancien THP 155 BVA6. Fin 2015, la DS5 essence passera en mode performance avec le 1.6 THP 210 à boîte manuelle : 210 ch, malus de 500 €.

nouvelle DS5 vue arrière
Pas de changement à l'arrière. Tant mieux, c'était la partie la plus réussie de la DS5 avec cette poupe type break de chasse.


Un écran tactile pour la nouvelle DS5

Née en 2011 avec un système multimédia vite dépassé, la DS5 a porté son effort sur ce point à l’occasion de ce restylage. L’installation d’un écran tactile a permis de gommer douze boutons sur la planche de bord tout en simplifiant la circulation dans les menus du multimédia et du GPS.

C’est bien vu et le contenu technologique s’enrichit aussi d’équipements comme le détecteur d’angle mort, ou qui se standardise dans la catégorie à l’image du système Mirror Link.

ecran tactile DS5
Ecran tactile 7 pouces pour la nouvelle DS5.
mirror link ds5
Technologie Mirror Link pour la DS5.

Ce système permet ici de dupliquer le contenu de smartphones Androïd (en fait les derniers Samsung et HTC seulement) sur l’écran, via quatre applications pour le moment dont un GPS Europe, un tuner de radios internationales et le système Coyote. D’ici à la fin de l’année, Carplay entrera dans le système des DS5 pour profiter des mêmes connectivités avec les iPhone 5 et 6.


Dans l’habitacle de la nouvelle DS5

Autour de l’écran multimédia, le mobilier n’a pas bougé. Et c’est tant mieux car cette ambiance cockpit compose la signature intérieure de la DS5. Cet habitacle comme nul autre garde donc ses avantages (belle finition, matériaux flatteurs, originalité) et ses défauts (peu de rangements accessibles facilement, commandes un peu dispersées).

Toit cockpit DS5
Toit cockpit DS5.
DS5 intérieur
Console centrale DS5.

volant DS5 2015
Le volant de la DS5 est épais et surdimensionné.
clim DS5
Commandes de clim DS5 avec molettes de gros diamètre.

Par ailleurs, l’ensemble apparaît toujours aussi massif avec son gros volant, ses montants épais et ses mollettes de grand diamètre. On est à l’opposé de l’élégance d’un intérieur de BMW Série 3.

Pourtant, DS a revu quelques matériaux comme les placages de contre-portes et de console centrale en aluminium et fait entrer un cuir de haute qualité dans l’habitacle : le semi-aniline, rarement utilisé dans l’automobile et supérieur au cuir Nappa pleine fleur déjà de belle facture.

 

Au volant de la nouvelle DS5

Le moteur BlueHDi de 150 ch, en plus de son catalyseur de NOx (un polluant du diesel), emmène une bonne nouvelle avec lui : seulement 103 g de CO2/km pour 4,0 l/100 km en valeur mixte homologuée. Les entreprises, grandes consommatrices de voitures familiales, vont apprécier. Les particuliers aussi, puisque la DS5 BlueHDi 150 n’oublie pas d’être performante avec 9,8 secondes de 0 à 100 km/h.
 

planche de bord nouvelle DS5
L'ambiance est toujours aussi atypique à bord de la DS5. Le diesel BlueHDi se fait un peu plus entendre que les anciens HDi.

Dommage, comme nous l’avions constaté avec le BlueHDi 180, le diesel de la DS5 est moins discret que les anciens HDi, et même un peu plus rugueux dans son fonctionnement. Cela n’a rien de rédhibitoire sur route, surtout que la DS5 sait choyer ses passagers. Depuis fin 2013, tous les modèles fabriqués ont bénéficié de trains roulants revus et de nouveaux amortisseurs qui ont apporté un meilleur confort de roulement (ce n’était pas compliqué) et une diminution du niveau vibratoire (moins de percussions).
 

DS5 restylée su route

Sur ce point du confort, Citroën avait écouté le mécontentement de la clientèle. C’est aujourd’hui à DS d’apporter encore quelques points d’améliorations comme une sonorité moins toc des clignotants, une diminution des reflets de la planche de bord dans le pare-brise et l’arrêt de cette stupide alarme quand on ouvre la porte conducteur moteur tournant.  Cela peut sembler du pinaillage, mais dans le premium la différence se fait souvent sur des détails.

 

Concurrence DS5 BlueHDi 150

A 36 350 € en So Chic avec bon équipement (GPS, toit cockpit, sellerie cuir/tissu, radars avant et arrière) et 40 350 € en Sport Chic avec dotation généreuse (mains libres, caméra de recul, surveillance angle morts, clignotants défilants, feux LED et jantes de 18 pouces), la DS5 BlueHDi 150 fait mieux que la concurrence en matière de prix et d’équipements.

Une BMW Série 3  318d 143 ch Luxury émarge à 41 400 € (elle sera restylée en juillet 2015), une Audi A4 2.0 TDI 150 Ambition Luxe est encore plus chère à 42 580 € (le nouveau modèle est quasi prêt). Dans les deux cas, les modèles allemands sont moins disant en équipement que la DS 5 Sport Chic. A noter que les prix et la gamme DS5 se voit compléter en ce printemps 2015 par une série limitée 1955 pour célébrer les 60 ans du modèle originel.


Bilan essai DS5 restylée

Une calandre plus statutaire, un multimédia modernisé et quelques équipements mis à jour signent le passage à mi-vie de la DS5. C’est un peu juste pour marquer le coup d’une véritable émancipation vis-à-vis de Citroën.


La DS 5 va donc continuer une carrière sans réelle étincelle  (30 000 ventes en France depuis fin 2011), chevrons ou pas. Mais DS voit déjà plus loin : en 2018, quand apparaîtra le premier des six modèles « mondiaux » (en réalité pour l’Europe et la Chine) que la marque prépare pour son véritable lancement avec une gamme qui s’articulera alors autour de berlines et de SUV DS.

On aime
Le style toujours différenciant
L'agrément de conduite
Le confort (modèles depuis fin 2013)
Le prix et l'équipement

On regrette
Le diesel moins discret qu'avant
L'habitabilité arrière un peu juste
Les reflets dans le pare-brise
 

nouvelle DS5 coffre et feux
Depuis son lancement en 2011, la DS5 s'est vendue à 80 000 exemplaires dans le monde, dont 30 000 en France. Ici, les nouvelles DS5 2015.




Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (38)
T-Rexx

Cette voiture, pour moi, est un coup de coeur esthétique. En près de 50 ans, c'est la première fois que cela m'arrive. C'est cette voiture que je voulais, et aucune autre. Exit le 3008 Féline THP156, et bienvenue à la DS5 THP165 SPORT CHIC (de février 2017). Qu'en dire ? Le style est à tomber par terre, l'ergonomie "cockpit" excitante (il faut dire que c'est mon domaine d'activité !). Le confort des sièges est hallucinant. Bonne position de conduite, un moteur doux et souple à défaut d'être sportif, une consommation flirtant avec les 7L/100 en moyenne ville/longs trajets. Boîte automatique épatante, vraiment, il faut le voir pour le croire... Eclairage performant, freinage puissant. Excellente suspension. Comportement dynamique satisfaisant en général : voie arrière plus large que voie avant, d'où plus de stabilité et de poids sur le train avant, d'où bonne accroche de la route. Bon volume de chargement du coffre, sièges électriques multifonctions agréables, surtout en cuir, bonne interface graphique du GPS, précis, souple, rapide. Les défauts ? Nombre de rangements à bord largement insuffisants, grincements de mobilier (même sur un véhicule neuf), garde au toit trop juste pour les grands conducteurs (>190cm), et à l'arrière, visibilité réduite à travers la lucarne de coffre. Mais quel bonheur d'en prendre le volant ! Et, croyez-le ou non, elle continue à faire tourner les têtes des passants, même dans sa sixième année...

willycbr1076

Cela fait 11mois que nous avons la Ds5 so chic ,mon compagnon était si heureux.. Mais voila ,pas de chance cela fait 7semaines que notre Ds5 est au garage pour un problème de boite a vitesse (marche arrière) qui a commencé vers 10000 km. Il parait que c est la première fois que cela arrive donc il cherche le problème. Après plusieurs ouverture de la boite vitesse (5fois) changé 2 embrayages (vu avec un expert de la marque) cela ne fonctionne toujours pas. Quelle déception pour nous de cette marque qui ne se décide toujours pas de mettre une nouvelle boite vitesse. Nous allons devoir engager une procédure avec notre compagnie d assurance ,ce qui n est pas de gaité de cœur. Comment avoir encore confiance! Dommage ,car nous aimons cette voiture confortable et a part ce problème nous n avons rien a critiquer

peytour759

Je viens de toucher une DS5 So chic version 2015 en remplacement d'une Citroën DS5 So chic 2012. Je trouve qu'il y a un défaut très gênant sur la nouvelle version qui concerne le toit cockpit. En effet le rideau de celui-ci n'est pas totalement occultant, il laisse passer le rayonnement solaire donc la chaleur. Ce rayonnement et la chaleur qui en découle vous arrivent sur le crâne et le visage. Mon concessionnaire m'a dit qu'il n'y avait de remplacement possible. Il me semble que c'est un défaut de conception qui peut avoir être dangereux d'un point de vue sanitaire si on roule de Mai à Août entre 11h et 16h autrement dit sous le "cagnard"

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Citroën DS5