Vous êtes ici :

Essai Opel Crossland X 1.6 Diesel 99 ch : un BlueHDi sous le capot !

Opel Crossalnd X bleu pleine face en virage
Les temps changent : l'Opel Crossland X, SUV urbain, remplace le Meriva, monospace des villes... Lancé depuis juin 2017, il démarre à 18 350 € en essence 81 ch.

Cousin des Peugeot 2008 et futur Citroën C3 Aircross, le nouveau Crossland X récupère leurs moteurs essences et diesels. Reste à savoir si le nouveau crossover urbain Opel fait bon usage du BlueHDi 100... baptisé 1.6 ECOTEC Diesel 99 ch sur le Crossland X.

Voiture à l'essai : Opel Crossland X 1.6 ECOTEC Diesel 99ch

À partir de
21 150 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai Opel Crossland X 1.6 Diesel 99 ch : un BlueHDi sous le capot ! 

Si Opel/Vauxhall appartient officiellement à PSA depuis le 1er août 2017, les deux groupes avaient scellé plusieurs partenariats techniques en amont. Le SUV Grandland X procède ainsi du talentueux Peugeot 3008 et ce petit frère Crossland X, du futur Citroën C3 Aircross.

Opel Crossalnd X bleu avant droit
Opel Crossalnd X bleu arriere droit
La plate-forme du Crossland X sert d’ailleurs déjà au Peugeot 2008, dont l’Opel récupère les moteurs et boîtes de vitesses : trois cylindres de 81 ch, 110 ch (BVM ou BVA) et 130 ch en essence, quatre cylindres de 99 ch et 120 ch en diesel.
 
En clair ? Le « 1.6 ECOTEC Diesel 99 ch » de notre Crossland X d’essai n’est autre que le 1.6 BlueHDi 100, présent chez Peugeot et Citroën depuis 2015.

 

Prix Opel Crossland X 1.6 Diesel 99 ch

Par rapport au 1.2 turbo à essence de 110 ch, le diesel 99 ch exige 1 300 € de surcoût. Cela porte le prix d’appel du Crossland X diesel à 21 150 €, en finition de base Edition déjà bien pourvue : clim’ manuelle, feux automatiques, écran tactile de 7’’ (compatible Android Auto/Apple CarPlay), alerte de franchissement de ligne, et lecture des panneaux couplée au régulateur de vitesse viennent de série.

Opel Crossalnd X 2017 Android Auto

Le Crossland X Innovation s’affiche lui à 23 000 €, et sert la praticité au quotidien (clim’ deux zones et essuie-glaces automatiques, radars de stationnement AV/AR avec caméra de recul 180°) comme la présentation générale (jantes 17’’, toit à ton dissocié, sabots AV/AR façon aluminium et sellerie tissu-similicuir). Seul oubli : la navigation GPS… toutefois souvent remplacée par les applications sur smartphone, plus complètes et intuitives.

 

Au volant du Crossland X 1.6 ECOTEC D

Opel Crossalnd X 2017 vue embarquée

En s’installant à bord, difficile de croire que le Crossland X demeure proche cousin du Peugeot 2008 : les sièges AGR optionnels réservent un meilleur confort, la position de conduite profite d’une plus grande amplitude de réglages, et les commandes (levier de vitesses, comodos, boutons de ventilation…) proviennent toujours de la banque d’organe Opel.

Les premières similitudes apparaissent en fouinant dans le système GPS-multimédia (interface identique aux derniers modèles PSA malgré le graphisme spécifique), puis en démarrant le diesel, qui récupère logiquement les qualités… et les défauts du BlueHDi.

Un peu sonore et vibrant à bas régimes, le diesel PSA brille toujours par sa sobriété : à peine 5,0 l aux 100 km sur parcours mixte !

Côté pile, le diesel continue de parler fort à l’accélération (notamment à froid), et apprécie toujours peu les évolutions à bas régimes, où ses vibrations et son manque d’allant altèrent les relances depuis le ralenti.

Côté face, il offre des performances suffisantes au-delà de 2 000 tr/min, et reste le champion de la sobriété : à peine 5,0 l aux 100 km sur parcours mixte, et un « pic » à 5,6 l/100 km à 130 km/h stabilisés lors de notre essai !

Opel Crossalnd X bleu profil droit

Le Crossland X Diesel 99 ch conserve en effet son système Stop & Start (disparu sur le Peugeot 2008 BlueHDi 100 depuis le restylage), et un cinquième et dernier rapport assez long, qui tempère la consommation et le niveau sonore sur autoroute… mais oblige à descendre en quatrième lors d’un besoin de puissance sous 110 km/h. Dommage : la commande à cinq rapports de la boîte Peugeot, lente et mal guidée, est ici reprise à l’identique.

Fermons le chapitre « dynamique » en évoquant le compromis confort/tenue de route du Crossland X, correct mais pas aussi soigné que chez Peugeot : direction directe mais trop légère sur route sinueuse, suspension un rien plus sèche (et sonore) sur les déformations abordées à faible allure. Une raison supplémentaire d’opter pour les excellents sièges AGR optionnels (500 €), détaillés au chapitre suivant.

 

A bord de l'Opel Crossland X 2017

Opel Crossalnd X 2017 planche de bord
Certains matériaux et assemblages ne respirent pas le "haut de gamme", mais le Crossland X évite les complexes face aux autres SUV urbains : position de conduite agréable, ergonomie soignée, rangements suffisants.
Opel Crossalnd X 2017 GPS
Le GPS optionnel à commandes vocales et écran 8'' (7'' sans navigation de série) est identique à celui d'une Peugeot 308.
Opel Crossalnd X 2017 radio
En revanche, le Crossland X conserve des commandes de ventilation séparées... et c'est tant mieux pour la praticité au quotidien.
Opel Crossalnd X 2017 places arrière
L'espace aux jambes est correct à l'arrière, et les grands peuvent glisser leurs pieds sous les sièges avant. La banquette coulisse sur 15 cm en option à 300 €.
Opel Crossalnd X 2017 sieges avant
Les sièges avant ergonomiques AGR à 500 € servent le confort : mousse épaissie, fonction lombaires électrique, réglages de longueur et d'inclinaison d'assise.
Opel Crossalnd X 2017 coffre
410 l de volume en cinq places, voire 520 l avec la banquette coulissante : les Peugeot 2008 (350 l) et Renault Captur (entre 377 l et 455 l) font moins bien.
Opel Crossalnd X 2017 siege rabattu
En niveau Innovation (ou avec la banquette coulissante optionnelle), un double plancher amovible forme une aire de chargement plane, sièges rabattus.


Concurrence Opel Crossland X ECOTEC D

Si l’Opel Mokka X (4,28 m de long) s’oppose aux Fiat 500X, Honda HR-V et Mazda CX-3, l’Opel Crossland X (4,21 m) vise plutôt les crossovers urbains français « petits formats », Peugeot 2008 (4,16 m) et Renault Captur (4,12 m).

Le Peugeot jouit d’une meilleure précision de conduite, mais ne présente pas la modularité du Crossland X (double plancher de coffre, banquette coulissante optionnelle) malgré sa soute facile à charger.

Opel Crossalnd X bleu avant droit en virage
Opel Crossland X
Peugeot 2008 rouge
Peugeot 2008
Renault Captur orange
Renault Captur

La banquette coulissante vient en revanche de série sur le Renault Captur, restylé en mai 2017 et lui aussi un peu plus agréable à conduire (confort plus soigné à basse vitesse, diesel plus silencieux). A finition comparable, le Crossland X se montre à peine moins cher que les français mais embarque davantage d’équipements.

Ainsi : 23 000 € pour le Crossland X 1.6 Diesel 99 ch Innovation, contre 23 300 € pour un 2008 BlueHDi 100 Allure (jantes 17’’, radar de stationnement AV, caméra de recul et reconnaissance des panneaux en moins) et 23 600 € pour un Captur dCi 90 Intens (GPS, clef mains-libres et banquette coulissante en plus, mais radars de stationnement AV, caméra de recul et reconnaissance des panneaux en moins).

 

Bilan de l'essai Crossland X 1.6 Diesel 99 ch

Opel Crossalnd X bleu arrière gauche en virage

Le régime PSA fait du bien à Opel, qui présente un Crossland X plus convaincant que l’autre SUV urbain de la gamme, le Mokka X : juste 7 cm plus court, le Crossland X pèse aussi 170 kg de moins, accueille 60 l de bagages supplémentaires et propose des équipements technologiques inédits (reconnaissance des panneaux, affichage tête-haute, Wi-Fi embarqué…).

Le mariage séduit moins en matière de moteur, notamment dans cette version diesel 99 ch peu discrète et à la commande de boîte désagréable. Reste une sobriété étonnante qui ravira les gros rouleurs… mais ne doit pas détourner les utilisateurs occasionnels des versions à essence, plus douces.

A LIRE > L'Opel Crossland X essence défie le Renault Captur

 

On aime

  • L'appétit très mesuré du diesel
  • L'équipement de série complet en Innovation
  • Le volume de coffre généreux, et plus encore avec la banquette coulissante

On regrette

  • Le diesel un peu creux et vibrant à bas régimes
  • La commande de boîte désagréable
  • Les montants de pare-brise trop épais en ville

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Opel Crossland X