Vous êtes ici :

Essai Peugeot 208 restylée : avis sur l'essence 1.2 PureTech 110

Peugeot 208 restylée 2015 PureTech gris texturé roulant sur une route vue avant droite
Le PureTech 110 ? Sans doute le meilleur choix de la gamme Peugeot 208 restylée. Il devrait encore accroître la part de l'essence dans les ventes : 42 % en 2013, 54% en 2014, 56 % au premier trimestre 2015 en France

Trois ans d'âge, et un premier restylage pour la Peugeot 208. L'occasion pour elle de rajeunir son dessin, moderniser sa dotation, et s'offrir les services de l'excellent trois cylindres turbo à essence de 110 ch. Essai de la nouvelle Peugeot 208 livrée 2015...

Page 1Essai Peugeot 208 restylée : avis sur l'essence 1.2 PureTech 110 

Notre premier contact avec la Peugeot 208 restylée demeure « tactile ». Avec sa nouvelle teinte texturée, sorte de gris mat disponible en deux variantes, les doigts ne glissent pas sur le vernis mais adhèrent, comme si la 208 avait enfilé une peau de serpent !

Avantages, pour les amateurs ? Cette peinture est directement appliquée sur la chaîne (et présente donc un surcoût raisonnable de 180 € par rapport à un peinture métallisée), et s’affranchit des contraintes habituelles des teintes mat : bonne résistance aux rayures, lavage possible aux rouleaux ou à l’eau chaude.

Peugeot 208 restylée 2015 gris texturé détail phare jante bouclier
Peinture texturée Ice Grey (700 €)
Peugeot 208 restylée 2015 orange power trois portes jantes noires de profil
Peinture métal orange (520 €)

Evidemment, cet atypique coloris (ou la nouvelle teinte orange, plutôt voyante !) n’est pas obligatoire. Les évolutions esthétiques, si : boucliers remaniés, traitement des optiques et de la calandre retravaillé, nouvelles jantes et packs de personnalisation inédits rajeunissent timidement la ligne de la 208.

Mêmes subtilités à bord, où la planche de bord reçoit de nouveaux garnissages plus en « reliefs », en fait simplement repris du crossover 2008. Pour apprécier les progrès majeurs de la 208, mieux vaut donc soulever le capot… ou s’installer derrière le volant.


Au volant de la Peugeot 208 PureTech 110

Outre les nouveaux diesels BlueHDi (voir les fiches techniques 208 "2015" en page suivante), la gamme 208 adopte en essence le fameux 1.2 PureTech 110. Sur le papier, c’est bien simple : l’ancien 1.6 VTi 120 ch se retrouve expédié au rayon des antiquités. Le couple maxi bondit (205 Nm à 1 750 tr/min, contre 160 Nm à 4 250 tr/min pour le VTi), et la consommation chute de 1,1 l aux 100 km (4,5 l en cycle mixte). Des progrès confirmés lors de notre essai.

Peugeot 208 restylée 2015 gris texturé 3 portes roulant sur une route vue arrière
Peu de vibrations, sonorité contenue : le PureTech 110 de la 208 ne connaît pas les défauts fréquents des moteurs à trois cylindres

En ville, il suffit d’effleurer l’accélérateur pour voir la 208 partir en tête, au feu vert. Sur route, il n’est plus besoin de rétrograder lors d’un besoin de puissance, le moteur donnant le meilleur de lui-même dès 2 000 tr/min. Sur autoroute, le net allongement des rapports (le moteur tourne 1 000 tr/min moins vite à 130 km/h) tempère enfin le niveau sonore, fatigant sur long trajet avec l’ancienne 208 VTi 120.

Il suffit d'effleurer la pédale d'accélérateur pour voir la 208 PureTech partir en tête au feu vert

Avec à peine 6 l aux 100 km relevés à l’ordinateur de bord en conduite paisible sur route, la consommation achève de convaincre. Pour dépasser 8 l, il faut se montrer plus agressif, ce que la 208 supporte toujours aussi bien : châssis efficace et très stable, sensation d’agilité bonifiée par le petit volant.


A bord de la Peugeot 208 « 2015 »

Dans l’habitacle, l’aménagement général de la Peugeot 208 demeure. La planche de bord reste articulée autour de l’écran tactile, lequel reçoit de petites évolutions : la nouvelle touche Menu facilite les allers-retours entre les différents univers (navigation, radio, connectivités Bluetooth et USB), et le système accueille la fonction MirrorLink, capable de projeter les applications de certains smartphone sous Android.

Pour en profiter, les possesseurs d’iPhone devront attendre 2016 et l’arrivée du logiciel Apple CarPlay. L’écran sert enfin de relais à la nouvelle caméra de recul, facturée 260 € et bien pratique en ville.

Au quotidien, le conducteur appréciera ensuite la présentation intérieure soignée, les rangements suffisants et le confort de suspension, correct. Dans certaines positions de conduite hélas, le haut du volant cache toujours le bas des compteurs…

Peugeot 208 restylée 2015 planche de bord habitacle
Le petit volant, facile à manier, est reconduit. Pour ne pas dissimuler le bas des compteurs, mieux vaut ne pas trop descendre le siège.

Les autres griefs concernent la modularité, basique (pas de plancher de coffre amovible), et l’espace arrière, sans grande générosité. Sur leur banquette cela dit, les Renault Clio et Citroën C3 dégagent encore moins de place pour les jambes.


Concurrence et prix Peugeot 208 PureTech 110

En nouvelle 208, tout progresse… et les tarifs suivent cette tendance. Par rapport à l’ancien VTi 120, le PureTech 110 réclame 1 000 € de plus à l’achat en Allure, et 700 € de plus en Féline. L’arrivée du Stop & Start et l’équipement enrichi (voir détails des évolutions d’équipements) le justifient, mais la 208 1.2 PureTech 110 devient alors chère dans son segment.

Indisponible en finition modeste, la 208 PureTech 110 démarre à 19 650 € en cinq portes

A 19 650 € minimum, elle est la plus onéreuse, exceptée la Volkswagen Polo TSI 110 (20 650 € en Sportline). La Peugeot démarre ainsi 1 350 € plus haut qu’une Citroën C3 PureTech 110, 1 450 € au dessus d’une Ford Fiesta EcoBoost 125. Et toujours 1 150 € plus cher qu’une Renault Clio TCe 120 EDC (18 500 € en série spéciale Limited), pourtant équipée d’office d’une boîte robotisée à double embrayage.

Peugeot 208 restylée 2015 roulant sur une route vue de profil
La 208 restylée est ici photographiée en carrosserie à trois portes, facturée 600 € de moins que la cinq portes. Elle représente moins de 15 % des ventes

A ce sujet, la boîte automatique EAT6 (essayée sur la DS3 PureTech 110 BVA récemment) devient disponible sur la 208 PureTech 110, et remplace avantageusement l’ancienne VTi 120 BVA4 (malus de 900 € supprimé, et consommation en chute de 1,9 l aux 100 km !). Cette transmission, facturée 1 300 €, devient dès lors très recommandable et promise à un beau succès : Peugeot France prévoit d’écouler 40 % des 208 PureTech 110 avec cette boîte automatique à six rapports.

Clôturons ce chapitre en évoquant les nouvelles options disponibles,
Peugeot 208 restylée 2015 gris texturé détail feu arrière
comme la caméra de recul, ou le radar anticollision à basse vitesse à 250 €. Actif entre 5 et 30 km/h, il freine à la place du conducteur si celui-ci ne réagit pas à l’approche d’un obstacle. Un équipement déjà disponible sur les Volkswagen Polo, Skoda Fabia et Citroën DS3 depuis 2014.


Bilan de l’essai 208 1.2 PureTech 110

Une bouille plus sympathique, des équipements plus modernes, et voilà la Peugeot 208 repartie pour un tour. Ces évolutions bénéfiques restent toutefois moins « révolutionnaires » que l’arrivée de l’excellent 1.2 PureTech 110.

Doux, vif, et sobre, il enterre le précédent VTi 120, et reste 1 400 € moins cher que le BlueHDi 100 (lire l'essai de la Peugeot 208 BlueHDi 100), loin de présenter le même agrément de conduite. Seul regret : son indisponibilité en finition intermédiaire Active, qui le fait démarrer au prix de 19 650 € en finition Allure à cinq portes.

Peugeot 208 restylée 2015 GT Line blanche vue avant gauche
La 208 restylée se décline dans cette nouvelle finition sportive GT Line, agréable à regarder. En PureTech 110, elle est facturée 20 550 €.


On aime
  • L'agrément de conduite avec le moteur PureTech
  • La consommation très raisonnable à doux rythme
  • La présentation et les équipements (un peu) modernisés

On regrette
  • Pas de finition plus abordable en PureTech 110
  • La commande de boîte perfectible
  • Les compteurs cachés dans certaines positions de conduite
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (56)
sylvaintessier13007085

bonne voiture rien à dire.... Le moteur est tonique avec de bonnes reprises sur route et autoroute. J'ai fait 700 km en 3 jours en location et j'ai eu du plaisir. Conso 6l en mixte et en roulant bien par contre avec une conduite eco on arrive à 4 ou 5 L. Point négatif : la position du volant qui cache les infos du tableau de bords donc un affichage tête haute serait un plus. A mon sens le tarif est tout de même excessif on parle d'une citadine... Pour info je roule habituellement en classe b 200 cdi fascination boite 7G...

stryszykagnes423

Bonjour j'ai actuellement une 206+ je veux la changer car je trouve que sur route mouillée c'est une véritable caisse à savon... j hésite à prendre la 208 est ce que ça va être pareil... est ce que les pneus sont plus large donc plus adhérent ?

alexandre.michel1908491

acquisition d'une allure 110 boite manuelle, gris shark. Ben juste pour dire que j'adore... ca change de ma 318d de 2004 :-) rapide, réactive, vivace... le pied l’intérieur et l'extérieur sont tout simplement géniaux. Mais bon les goûts et les couleurs... et j'adhère complètement à ce poste de conduite, ca me fait bizarre qd je prends le partner de ma compagne :-)

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 208