Accès pro Mon Argus®
Vous êtes ici :

Essai Peugeot 3008 : est-il encore dans le coup ?

3008 de 3/4 avant
L'actuel Peugeot 3008 a été lancé en 2009. Le nouveau 3008 sera officiellement présenté en octobre 2016. Le SUV Peugeot a-t-il de beaux restes ?

A quelques mois de son remplacement, le Peugeot 3008 constitue-t-il encore une bonne affaire dans un segment des SUV compacts devenu très concurrentiel ? Réponse en cinq actes.



Concept novateur en 2009, année de sa sortie, puis très gros succès pour Peugeot qui en a écoulé 283 000 exemplaires rien qu’en France à ce jour, le Peugeot 3008 de première génération vit ses derniers mois. Le nouveau 3008 sera en effet la vedette du Mondial 2016 en octobre prochain, puis commercialisé dans la foulée.

Il n’y a pas que la fin imminente de sa carrière qui amène à se poser des questions à propos de la pertinence d’un achat de 3008 aujourd’hui. Il y a aussi l’environnement concurrentiel. De quelques rivaux en 2009 comme le Nissan Qashqai et le Volkswagen Tiguan, le segment a vu pointer des concurrents sérieux : Kia Sportage, Hyundai Tucson et Renault Kadjar pour ne citer que les plus récents. Alors, encore dans le coup le 3008 ?

 

Acte 1 -  Le style extérieur

Le 3008 à son lancement en 2009.
Le 3008 à son lancement en 2009.
Le 3008 restylé en 2013.
Le 3008 restylé en 2013.

Une « patate sur roues ». A sa sortie, le Peugeot 3008 était quelque peu raillé par les amateurs de design auto. Il est vrai qu’entre sa calandre « coupe-frites » et sa cellulite sur les hanches, ce n’était pas la plus élégante des Peugeot. Cela n’a pas porté préjudice à son succès, au contraire. N’empêche, Peugeot a corrigé le tir en 2013 avec un restylage conséquent de la face avant. Reste que le 3008 n’est plus en accord avec le nouveau style Peugeot qui dessine des carrosseries plus athlétiques et « près du corps », à l’image de la dernière Peugeot 308.

=> Verdict acte 1 : le 3008 n’est plus dans le coup

 

Acte 2 – L’agrément de conduite

profil 3008
Le Peugeot 3008 conserve l'un des meilleurs compromis entre confort et dynamisme dans la catégorie des SUV compacts.

Le châssis et les trains roulants, c’est une spécialité Peugeot. Et même avec son centre de gravité plus haut, le 3008 est fidèle aux principes de la marque : précision du comportement, agilité et bon confort. D’ailleurs, des rivaux plus récents comme les coréens Kia Sportage et Hyundai Tucson ne sont pas aussi dynamiques. Même le Renault Kadjar cède du terrain en matière d’agilité face au Peugeot.

Les moteurs du Peugeot 3008 sont parfaitement à jour avec les récents BlueHDi de 120 et 150 ch. Avec le BlueHDi 150 de notre modèle d’essai, le Peugeot est même capable de performances qui le placent dans le haut du panier de son segment. Preuve de sa modernité mécanique, le 3008 est aussi disponible avec le moteur essence Puretech 130 et il a enfin abandonné son horrible boîte robotisée BMP6 pour une plus agréable boîte automatique EAT6 de dernière génération.

=> Verdict acte 2 : le 3008 reste dans le coup

 

Acte 3 – La vie à bord et le chargement

habitacle peugeot 3008
Ambiance plus sportive que conviviale à bord du Peugeot 3008.

Première bonne surprise quand on retrouve le 3008 : la position de conduite est vraiment haute et, sur ce point, le 3008 satisfait ceux qui recherchent un SUV pour « dominer la route ». La console centrale enveloppante est inutilement encombrante, d’autant qu’elle n’offre pas foule de rangements. On préfère apprécier la finition qui reste d’un bon niveau sur les versions hautes.

Le 3008 est un petit peu en retrait en matière d’espace à bord par rapport aux nouveaux SUV, mais  en contrepartie il reste un des plus compacts : longueur de 4,37 m, contre environ 4,45 m pour les derniers arrivés. Le Peugeot reste toutefois accueillant avec sa banquette confortable et son plancher plat.

coffre 3008
Volume de coffre correct pour le Peugeot 3008.
ridelle peugeot 3008
La ridelle de coffre, une particularité du 3008 de première génération.

Le volume du coffre du 3008 est de 432 litres, ce qui est correctement taillé pour quatre passagers. Ce n’est pas le plus spacieux du segment mais le 3008 se rattrape sur la modularité : manette dans le coffre pour rabattre les dossiers de banquette, double plancher de coffre et même siège du passager avant rabattable (hélas réservé à la finition Féline).

Enfin la double ouverture de coffre avec la ridelle sur laquelle on aime s’assoir pour un tas de raison (pique-nique, changer ses chaussures, improviser une séance de bricolage, etc.) a ses adeptes. C’est une proposition unique sur le segment, qui ne sera pas reprise sur le futur 3008.

=> Verdict acte 3 : le 3008 reste dans le coup

 

Acte 4 – L’équipement et la technologie

Affichage tête haute, caméra de recul, alerte de distance, mesure de place disponible pour le stationnement : le 3008 n’est pas à la traîne en matière d’équipements. Mais la technologie a tellement progressé ces dernières années que le Peugeot n’est plus à jour comparé aux concurrents qui profitent des dernières avancées : lecture des panneaux avec alerte de survitesse (très utile quand on y a goûté), alerte de franchissement de ligne (un peu moins indispensable) ou stationnement semi-automatique.

ecran gps 3008
console 3008

Surtout, le 3008 ne peut recevoir un système ouverture et démarrage mains libres comme sur une 308, ou encore des applications connectées comme à bord de la 208, ou une simple prise USB. C’est surtout en matière de GPS/multimédia que le 3008 est le plus décevant : système lent à manipuler et peu intuitif. Un conseil : évitez d’acheter un 3008 avec un GPS, vous gagnerez en espace de rangement sur la console centrale et votre smartphone possède un bien meilleur GPS… gratuitement.

=> Verdict acte 4 : le 3008 n’est plus dans le coup

 

Acte 5 – Les prix

3008 en test
Avec ses nouveaux prix depuis février 2016 et l'arrêt de sa finition de base, le Peugeot 3008 est moins accessible.

Peugeot vient de simplifier la gamme du 3008 et d’opérer une légère hausse des tarifs au 1er février. Rien de spectaculaire (+ 100 € sur les modèles à boîte manuelle, + 200 € sur les BVA), surtout que la dotation de série gagne de l’équipement : radars de stationnement avant et arrière sur Style et Allure ; caméra de recul sur Féline.

N’empêche les prix du 3008 n’ont rien d’un cadeau pour un modèle qui tire sa révérence dans quelques mois : mini 27 150 € en essence de 130 ch et 29 100 € en diesel de 120 ch… C’est plus cher qu’un Renault Kadjar ou un Nissan Qashqai à moteur et équipements comparables ! Il faut donc négocier une bonne remise pour s’y retrouver, surtout qu’en matière de revente le 3008 de première génération souffrira de la concurrence avec le nouveau modèle.

=> Verdict acte 5 : le 3008 n’est plus dans le coup

 

Bilan 3008 : il est urgent d’attendre

photo statique peugeot 3008

Pour sa conduite, ses moteurs à jour et sa conception globale, le Peugeot 3008 reste complètement dans le coup. Il fait même la nique à des rivaux plus jeunes en matière de dynamisme. Si vous n’êtes pas un fan des technologies dernier cri, le 3008 est encore valable grâce à ses solides fondamentaux. Dans ce cas, évitez même son GPS… décevant depuis le premier jour.

Le Peugeot 3008 devra sa compétitivité qu'à la générosité de la remise commerciale

En revanche, sa gamme remaniée avec des prix d’accès plus hauts n’est pas une bonne nouvelle : le 3008 est trop cher en l’état. Il ne devra sa compétitivité tarifaire qu’à la générosité de la remise commerciale qui sera concédée par les concessionnaires : de - 10 à - 15 % minimum.

Mais avant de céder, attention : le nouveau 3008 fera le même choc qu’entre ancienne et nouvelle 308. Style extérieur plus aiguisé et habitacle avec i-cockpit (compteurs hauts, grand écran tactile) vont donner un sacré coup de vieux au 3008 actuel. Donc, à moins d’un besoin immédiat d’une nouvelle voiture, il est urgent… d’attendre !

A voir. Le nouveau 3008 II face à l'ancien

 

On aime

  • La conduite agréable
  • Les moteurs à jour
  • La modularité et le confort


On regrette

  • Le système GPS/Multimédia dépassé
  • Les prix d’accès élevés
  • Le design vieillissant

Voir toutes les fiches techniques du Peugeot 3008

 

À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Franck

Les qualités routières sont peut-être toujours dans le coups mais dans mon cas, la qualité du véhicule s'avère déplorable et le réseau Peugeot méprisant vis à vis du client. J'ai acheté fin 2013 un 1.6 HDI 115 avec 20000 kms. Mon véhicule est régulièrement au garage. Après avoir remplacé embrayage, volant moteur, turbo, colonne de direction, GPS, autoradio, amortisseur avant, mon embrayage qui n'a que 25000 kms broute maintenant à chaud. Malgré une extension de garantie, Peugeot ne prend pas en charge considérant l'usure comme normale.

Mickaël

Pour moi la Peugeot 3008 est toujours dans le coup ! Je l'ai acheté y a 7 mois en occasion sur un site officiel de la marque (http://occasions.peugeot-retail.fr), et j'en suis pleinement satisfait ! Je peux que vous conseiller cette voiture !

Votre commentaire
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 3008