Vous êtes ici :

Essai Peugeot 308 1.2 PureTech : le test de la 308 essence de 110 ch

La Peugeot 308 essence de 110 ch démarre au prix de 22 750 € en finition Active.
La Peugeot 308 essence de 110 ch démarre au prix de 22 750 € en finition Active.

Peugeot pousse sa sportive 308 GTi sur les écrans pour des questions d'image, mais c'est bien la 308 PureTech avec son trois cylindres essence qui a le vent en poupe. Essai de la version de 110 ch.



Voiture à l'essai : Peugeot 308 1.2 PureTech 110 Active S&S

À partir de
22 750 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai Peugeot 308 1.2 PureTech : le test de la 308 essence de 110 ch 

La deuxième génération de Peugeot 308 est une réussite : depuis son lancement en 2013, elle s’impose en tête de son segment et se hisse sur le podium des ventes en France, tous modèles confondus. Voiture compacte préférée des Français donc, la 308 doit aujourd’hui faire face à la nouvelle Renault Mégane.

Heureusement, la Peugeot dispose d’une gamme très complète qui a su évoluer avec les goûts du public. Ainsi, elle reçoit depuis mi-2014 un moteur à essence de nouvelle génération, pile au moment où le public tourne le dos au diesel.  Ce moteur à trois cylindres nommé e-THP et doté de 130 ch à son lancement, a été rebaptisé PureTech et se décline depuis 2015 dans une version de 110 ch, à moins de 23 000 €.

 

Prix Peugeot 308 PureTech 110

Disponible dès le second niveau de finition Active, la 308 1.2 PureTech 110 démarre au prix de 22 750 € exactement. C’est un avantage tarifaire par rapport au 1.2 PureTech 130 qui n'apparaît qu’à partir du niveau Allure à 25 750 €. A finition égale, la différence entre les deux motorisations 110 et 130 s’établit à 1 050 €. L’investissement est-il nécessaire pour 20 ch de plus ? On y répondra plus tard.

Pour ceux qui se posent la question avec le diesel, il faut comparer avec la motorisation 1.6 BlueHDi 100 pour des performances comparables. Ici la différence de prix entre essence et diesel atteint 1 550 € en faveur du PureTech. Une somme importante.

La Peugeot 308 PureTech 110 dispose d'une boîte de vitesses à cinq rapports.
La Peugeot 308 PureTech 110 dispose d'une boîte de vitesses à cinq rapports.

 

Au volant de la 308 PureTech 110

On retrouve toujours avec plaisir le poste de conduite de la 308 : on est bien calé derrière le petit volant et l’ambiance cockpit donne envie de rouler. On peste parfois un peu car la lecture de la vitesse (affichage numérique) est en partie cachée par la jante du volant. On ajuste donc ce dernier et c’est parti.

La légèreté de la 308 (1 080 kg à vide avec cette motorisation) est à l’avantage des petites motorisations. Si la version 1.2 « atmo » de 82 ch manque de ressources sur la route, ce n’est plus le cas ici. La 308 PureTech 110 (avec turbo) s’affranchit avec aisance de toutes les situations de conduite et se fait remarquer en ville par souplesse et son silence de fonctionnement.

La commande de boîte mériterait des verrouillages plus francs, mais le châssis précis, la direction bien calibrée et le confort compensent largement. On garde donc le sourire au volant de cette 308 qui sait communiquer son dynamisme… jusqu’à notre arrivée sur l’autoroute. Non pas que la Peugeot s’y sente mal à l’aise ou soit bruyante, mais elle peine dans les longues rampes et dans les relances lorsqu’un camion a enfin décidé de se rabattre.

Avec ce moteur de 110 ch, la 308 tient ses promesses sur la route en dépit d'un cinquième rapport très long qui pénalise les relances.
Avec ce moteur de 110 ch, la 308 tient ses promesses sur la route en dépit d'un cinquième rapport très long qui pénalise les relances.

En cause, le cinquième rapport très long qui étouffe le moteur au moment des reprises, mais qui a permis d’homologuer des valeurs très basses de consommation : 4,0 l/100 km en valeur mixte pour 95 g de CO2/km… ce qui ne sert plus à rien pour le bonus puisque plus aucune voiture thermique n’en bénéficie !

Impossible de reproduire la consommation très basse annoncée par PeugeotOn n’a jamais réussi à reproduire une consommation si basse avec la 308. Nous avons relevé 6,7 l / 100 km sur notre parcours routier et 7,3 l sur l’autoroute. A noter que la version PureTech 130 avec plus de couple (230 contre 205 Nm) et une boîte à six rapports ne consomme pas plus et ne souffre pas de mollesse sur autoroute : elle déroule sans mal les kilomètres sur le sixième rapport.

 

Dans l’habitacle de la Peugeot 308

Ambiance et mobilier inimitables à bord de la Peugeot 308.
Ambiance et mobilier inimitables à bord de la Peugeot 308.

Peugeot a fait le pari d’une planche de bord épurée et c’est réussi en terme de design : la présentation de la cellule avant est moderne et flatteuse. Mais moderne ne rime pas toujours avec pratique. Il faut piloter l’ensemble des commandes via l’écran tactile (radio, GPS, téléphone, climatisation, etc..) et c’est franchement long (l’écran n’est pas assez réactif) et fastidieux.

La construction des menus manque de logique et on s’agace par exemple de ne pas pouvoir garder à l’écran l’ensemble des radios mémorisées. Plus de rangements et un porte-boisson mieux positionné auraient aussi été judicieux.

Les places arrière de la 308 manquent de générosité pour les gabarits les plus grands.
Les places arrière de la 308 manquent de générosité pour les gabarits les plus grands.
Des rangements mieux étudiés faciliteraient la vie à bord de la 308.
Des rangements mieux étudiés faciliteraient la vie à bord de la Peugeot 308.

 

Concurrence Peugeot 308

Il y a de l’agitation sous les capots des voitures compactes. Pour suivre la demande vers l’essence, les constructeurs étoffent leur offre. La première concurrente de la 308 PureTech 110 est la nouvelle Renault Mégane dans sa version TCe 100 (quatre cylindres de 100 ch, dès 18 200 € dans une version dépouillée). La Volkswagen Golf 1.2 TSI (110 ch, dès 22 060 €) est plus proche des prestations de la 308. Il faut aussi compter avec la nouvelle Opel Astra, compétitive en prix et qui reçoit elle aussi un bloc trois cylindres de nouvelle génération : 1.0 turbo de 105 ch, dès 20 300 €.

 

Bilan essai Peugeot 308

Avec cette motorisation, la 308 est parfaitement installée au cœur du segment des compactes à essence : prix de départ raisonnable, réel agrément de conduite, consommation mesurée en usage routier aux allures usuelles. C’est bien la 308 à tout faire, mais la question d’un effort de 1 050 € pour accéder à la PureTech 130 se pose pour les plus exigeants en matière de conduite : boîte 6 plus agréable à manipuler, plus de muscle dans les reprises et meilleure autoroutière… et sans consommer plus.

L’avantage de la PureTech 110 reste toutefois d’être accessible dès le second niveau de finition Active (avec déjà l’essentiel en équipement, lire page suivante), quand la PureTech 130 réclame d’accéder au minimum à la finition Allure (mais il est vrai plus séduisante en dotation et en présentation)

 

On aime

  • Prix d’accès
  • Moteur souple et silencieux en ville
  • Châssis agréable et précis

 

On regrette

  • Relance sur autoroute (5e rapport très long)
  • Ecran tactile perfectible avec toutes les commandes
  • Places arrière sans générosité
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Moi

C'est clair, les consos sont abusées !!!!! Ils ont des semelles de plombs chez l'argus, pas possible autrement... J'ai eu l'occasion de rouler en 308 thp 110 durant 2500 km sur une durée de 15 jours environ. Conso sur autoroute 6,4l en roulant à 135/140km/h avec du relief vers la fin. Puis ma conso sur nationale etait de 5,5l en roulant à 90/100 km/h là aussi avec un peu de relief... Venant d'un HDI 70, je n'ai jamais manqué de puissance avec ce thp110. Suffit d'anticiper quoi...

TOGIB

Je viens d'acheter une 308 Style . On ne sait pas grand chose voire rien sur l' ordinateur de bord : fabricant ? maintenance ? ,abonnement ?, gestion et accès aux données ? Risque de virus ou de déprogrammation ? ( je pense à la clim ). Qui va réinitialiser l'odinate

fl91

Quand peugeot va t il se décider à dissocier moteur et finition ????

Fred Lille

Sur la consommation... J'ai eu l'occasion de conduire une 308 THP 130 en location pendant 2 jours, sur 450kms. Avec une conduite précautionneuse, beaucoup de voies rapides il est vrai, mais aussi un peu de ville et de zone montagneuse : j'ai consommé 5.0 l/100 !!!! A l'ordinateur de bord, vérifié au moment du plein.

DEMARLY

Je trouve vos consommations énormes ! Aillant le puretech 110, mais consommations sont beaucoup moindres que cela. Nationales : 4.8 max Autoroutes : 5.6 max Villes : 5.3 max

Votre commentaire
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 308