Vous êtes ici :

Essai Peugeot 308 GTi 2017 : notre avis sur la 308 GTi restylée

Peugeot 308 GTi 2017 coupe franche bleuavant droit sur piste
La nouvelle Peugeot 308 GTi 270 démarre au prix de 38 700 € (+ 410 € de malus). Elle sera commercialisée en septembre 2017, en même temps que le reste de la gamme 308 restylée.

Comme le reste de la gamme, la 308 GTi by Peugeot Sport reçoit son premier restylage : nouvelle face avant, teinte coupe franche inédite, dotation modernisée... mais une puissance qui stagne à 270 ch, désormais loin des autres compactes sportives. La 308 GTi 2017 reste t-elle dans le coup ?

Voiture à l'essai : Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport

À partir de
38 700 €
410 € de malus

Page 1Essai Peugeot 308 GTi 2017 : notre avis sur la 308 GTi restylée 

Inutile d’exhumer la fiche technique de la 308 GTi 2015 pour la comparer à celle de la 308 GTi 2017 : puissance (270 ch), couple (330 Nm), 0 à 100 km/h (6,0 s), vitesse maximale (250 km/h), aucune valeur n’a évolué au restylage. Les performances pourraient même légèrement régresser dès septembre 2018, la future norme Euro 6.C imposant l’adoption d’un filtre à particules pas franchement copain avec le bon écoulement des gaz...

Peugeot 308 GTi 2017 coupe franche bleu gros plan bouclier
Peugeot 308 GTi 2017 coupe franche bleu échappements

Mais si la 308 GTi 270 peut sembler fébrile face aux récentes compactes sportives (300 ch pour la Seat Leon Cupra, 320 ch pour la nouvelle Honda Civic Type R, en attendant la Mégane RS espérée à 300 ch minimum…), la bien nommée Peugeot Sport conserve un argument de poids : sa masse réduite, annoncée à 1 280 kg en ordre de marche, au minimum 100 kg inférieure à celle des rivales. De quoi lui garantir un rapport poids/puissance tout aussi favorable.

A LIRE. Essai Peugeot 308 Racing Cup, la GTi XXL !

 

Une 308 GTi plus "techno"… et plus chère

Comme le reste de la gamme Peugeot 308 restylée, la GTi accueille des équipements modernisés. Citons l’arrivée en série du nouveau GPS du 3008, de la caméra de recul évoluée, des compatibilités Apple CarPlay et Android Auto, et d’une batterie d’équipements de sécurité : aide active au maintien dans la voie, reconnaissance des panneaux, alerte anti-sommeil. Mais pas le nouveau régulateur de vitesse adaptatif, faute d’espace nécessaire pour loger son radar : sur la 308 GTi, un généreux échangeur remplit déjà le bouclier avant !

Peugeot 308 GTi 2017 android Auto
Peugeot 308 GTi 2017 coupe franche bleu prise d'air

Le prix de la 308 GTi 2017 suit cette hausse d’équipement, avec un tarif porté à 38 700 € contre 37 700 € avant restylage. Son malus limité à 410 € lui permet toutefois de rester compétitive face à des rivales moins chères mais plus lourdement taxées (voir chapitre concurrence). Reste à savoir si la 308 GTi reste dynamiquement dans le coup, malgré son étrange conservatisme technique.

 

Au volant de la 308 GTi 2017

Peugeot 308 GTi 2017 vue embarquée
Peugeot 308 GTi 2017 siège baquets
Peugeot 308 GTi 2017 GPS swipe

De toutes les compactes affutés, la 308 GTI reste sans doute la plus docile au quotidien. Son petit 1.6 répond dès 1 500 tr/min avec la douceur d’un matou, sa suspension avale les déformations sans (grande) répercussion dans l’habitacle, et l’insonorisation efficace épargne d’usants longs trajets.

Le confort des sièges baquets, la douceur des commandes et l’ergonomie améliorée du système audio et GPS achèvent de convaincre l’utilisateur quotidien, mais la 308 GTi doit aujourd’hui s’illustrer dans un autre domaine : celui du dynamisme, face à des rivales toujours plus performantes.

De toutes les compactes sportives, la 308 GTi reste sans doute la plus agréable au quotidien

Menée à la cravache, la 308 GTi poursuit pourtant son numéro de charme. Le poids réduit et l’étagement de boîte soigné font d’abord respirer ce petit 1.6 THP 270 qui, sans se montrer explosif, fournit une poussée franche quel que soit le rapport engagé.

Le châssis permet d’en profiter sans arrière-pensée : train avant très efficace, direction précise, train arrière imperturbable. Et une motricité magnifiée par le différentiel Torsen à glissement limitée, qui fait resserrer la trajectoire à la réaccélération au lieu de tirer le nez vers l’extérieur du virage.

Peugeot 308 GTi 2017 coupe franche bleu face avant sur piste

Mais s’il semble suffire de « regarder le volant » pour que la 308 GTi efface les courbes, cette facilité de conduite peut aussi rebuter une poignée de clients radicaux : en usage extrême, la 308 GTi souffre en fait… de toutes les qualités précitées.

Comme son moteur trop discret en mode normal, puis franchement lassant en mode Sport (qui renvoie un son artificiel via les haut-parleurs confinant au jeu d’arcade). Son train arrière trop passif en entrée de virages, quand il pourrait aider l’auto à tourner avec davantage de mobilité. Ou sa suspension un « poil » souple, qui altère la réactivité du train avant au braquage, puis la stabilité du châssis à haute vitesse sur route dégradée.

Peugeot 308 GTi 2017 coupe franche bleu arrière gauche sur piste

Sur circuit, on rêverait en fait d’une 308 GTi plus radicale, à la hauteur de son excellent système de freinage : disques avant de 380 mm (comme une Porsche 911 GT3 !) et étriers fixes à deux pistons servent puissance et endurance, supérieures aux autres compactes GTI. Reste à assumer leur coût de remplacement : près de 2 500 € pour un jeu de disques et plaquettes avant ! Le prix de l’excellence…

 

A bord de la Peugeot 308 GTi 2017

Peugeot 308 GTi 2017 planche de bord
La planche de bord de la 308 GTi restylée évolue peu. La qualité perçue reste de bon niveau, et rehaussée par les éléments spécifiques "GTi" : surpiqûres rouges, inserts façon aluminium, sellerie alcantara et similicuir.
Peugeot 308 GTi 2017 navigation GPS
Repris du 3008 sur un écran inchangé (7 pouces), le système GPS-multimédia améliore sa prise en main et ses graphismes.
Peugeot 308 GTi 2017 caméra de recul
La nouvelle caméra de recul interprète la vision périphérique après une marche arrière : plus pratique !
Peugeot 308 GTi 2017 touche sport
La touche Sport rend l'accélérateur plus sensible, la direction plus ferme et la sonorité du moteur plus présente
Peugeot 308 GTi 2017 compteurs rouges
Parallèlement, l'éclairage des compteurs vire au rouge... et rend invisible la véritable zone rouge du compte-tours !
Peugeot 308 GTi 2017 ba,nquette
La 308 n'a jamais été championne de l'espace arrière : sa place aux jambes reste limitée pour des adultes
Peugeot 308 GTi 2017 coffre
En revanche, son coffre accueille facilement les bagages : 420 l en cinq places, peu d'espace perdu grâce aux formes carrées.

 

Concurrence Peugeot 308 GTi 270

La future Mégane RS arrivera début 2018 et pour autant, la Peugeot 308 GTi n’a pas le champ libre sur le marché des compactes sportives. La Honda Civic Type R vient d’être renouvelée, améliorant à la fois son efficacité (2.0 turbo porté à 320 ch, châssis encore plus stable) et son confort au quotidien (dotation en hausse, nouveau mode de conduite Confort).

A 38 910 €, la Civic est hélas handicapée par son malus assassin : 6 053 €, contre 410 € pour la 308 GTi vendue 38 700 €. Moins chère, la Volkswagen Golf GTi Performance 5 p. BVM est aussi moins puissante : 37 140 € (+ 1 373 € de malus), mais 245 ch « seulement ». Et la Golf R (300 ch, transmission intégrale) démarre à 48 600 € minimum, écotaxe incluse…

Honda Civic Type R
Peugeot 308 GTi
Honda Civic Type R
 
Seat Leon Cupra 300
VW Golf GTI Performance
Seat Leon Cupra 300


Chez les généralistes, la pire ennemie de la Peugeot demeure plutôt la Seat Leon Cupra, récemment portée à 300 ch : châssis efficace et confortable (suspension pilotée de série), moteur très vigoureux, équipement tout aussi complet. Et une gamme particulièrement étendue : boîte mécanique ou DSG, carrosserie 3 portes, 5 portes ou break, transmission 4x2 ou 4x4 (Leon ST 4Drive). Le prix achève de convaincre : 35 000 € (+ 2 453 € de malus) pour la Leon Cupra 5 p. BVM, aussi bien équipée que la Peugeot.

 

Bilan de l'essai Peugeot 308 GTi 2017

Sans évolution technique, la 308 GTi ne devient pas la plus sportive de la bande mais s’améliore là où elle brillait déjà : son rare rapport efficacité/polyvalence, encore servi par sa dotation enrichie et plus moderne, et la prise en main simplifiée de son système GPS-multimédia. Un positionnement assumé pour cette auto utilisée au quotidien par ses acheteurs, qui laisse les rivales s’écharper sur le Nürburgring. Malgré tout, pour la forme : 5 ou 10 chevaux supplémentaires auraient été bienvenus !

A VOIR > Notre essai de la 308 GTi 2017 en 25 photos légendées

Peugeot 308 GTi 2017 profil coupe franche bleu
La nouvelle teinte "coupe franche" mêlant le noir et le bleu Magnetic est facturée 1630 €, contre 1800 € pour le noir et rouge.


On aime

  • Ville, autoroute, circuit : la 308 GTi se sent bien partout
  • La dotation plus moderne et agréable au quotidien
  • La consommation à doux rythme et le malus, raisonnables

On regrette

  • La sonorité du moteur : quelconque en mode normal, désagréable en mode sport
  • Le châssis pas assez typé sur circuit
  • La commande de boîte un peu longue
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Bruno du 13

N'oubliez pas l'Argus, que l'acheteur type de ce genre de voiture, vu son tarif, ne sera sans doute pas le kéké de 25 ans qui veut faire des runs... mais plutôt le quadra assez aisé qui veut se faire plaisir, mais aussi aller au boulot avec tous les jours, sans se démonter les cervicales ni être ridicule sur le parking de l'entreprise. Cette 308 GTI a donc tout son sens.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 308