Vous êtes ici :

Essai Peugeot 5008 (2017) : premier test en version 1.6 BlueHDi 120

3/4 avant peugeot 5008 dynamique sur route
Le Peugeot 5008 1.6 BlueHDi 120 S&S Allure est disponible à partir de 36 250 €, avec sa boîte de vitesses automatique EAT6.

A l'instar de son petit frère, le 3008, le nouveau Peugeot 5008 change de catégorie. Il quitte le segment des monospaces pour intégrer celui des SUV, plus en vogue. Premier essai au volant de la version diesel de 120 chevaux.

Voiture à l'essai : Peugeot 5008 1.6 BlueHDi 120 Allure Bus. S&S BA6

À partir de
36 250 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai Peugeot 5008 (2017) : premier test en version 1.6 BlueHDi 120 

Profitant de la demande croissante pour les modèles à l’esprit baroudeur, Peugeot repositionne sa gamme de modèles familiaux. Après le 3008 II, qui est passé du stade de crossover (mélange de monospace et de SUV) à celui de SUV, c’est au tour du nouveau 5008 d’abandonner la catégorie des monospaces et de se muer en une sorte de 3008 rallongé. Car si le monospace a connu ses heures de gloire au cours de la dernière décennie, voire de la fin du siècle dernier, il ne fait plus recette !

 

Place à la joie

Le client moderne, décomplexé, souhaite désormais s’afficher à bord d’un modèle au genre aventurier et au style plus affirmé, qui indique que son conducteur est à fond dans son époque. Cet aspect sociétal dessine les contours du contrat que tente de remplir le nouveau Peugeot 5008, qui n’a toutefois rien inventé puisqu’il pique tout ou presque au nouveau 3008, lancé en octobre 2016.

Néanmoins, sous ses airs de copie conforme, le nouveau 5008 se positionne légèrement différemment, et en offre plus. Il est d’abord plus long (4,64 m, soit 19 cm de plus que le 3008 et 11 cm de plus que l’ancien 5008) pour une largeur établie à 1,84 m, et un toit culminant à 1,64 m avec ses barres.

Par ailleurs, la modularité de la plateforme technique EMP2, également utilisée pour le 3008 et la 308, permet une augmentation de son empattement par palier de 5,5 cm, et porte celui du 5008 à 2,84 m. Cela représente une augmentation de l’empattement de 11 cm vis-à-vis de l’ancien modèle, et de 16,5 cm par rapport à l’actuel 3008.

3/4 arriere peugeot 5008 dynamique sur la route
Le hayon du nouveau 5008 est plus vertical de celui du 3008, mais l'esprit général et les feux sont très proches.

De ce fait, en reprenant les atouts stylistiques du nouveau 3008 et en procédant à des évolutions esthétiques mineures (calandre légèrement différente, hayon plus droit), le Peugeot 5008 offre deux places supplémentaires dans son coffre, via des sièges escamotables et amovibles.

 

Rendre service

Avec lui, Peugeot compte bien combler les attentes des familles nombreuses ou de celles qui embarquent ponctuellement des invités. Le Lion espère aussi continuer de séduire avec un nouveau design qui lui vaut des éloges depuis l’arrivée du 3008, tout en misant sur un niveau de technologie embarquée élevé.

De ce fait, même s’il affiche des tarifs qu’il lui faudra justifier, le nouveau Peugeot 5008 se présente comme une offre crédible sur le marché des SUV à sept places, même s’il n’est pas en mesure de proposer une transmission intégrale, comme plusieurs de ses concurrents.

Proposé à partir de 26 400 € en essence et 27 900 € en diesel, le « vrai prix » du 5008 se positionne plutôt dans une fourchette comprise entre 33 000 et 37 000 €, afin de choisir le bon moteur, le cœur de gamme en termes de finition et éventuellement quelques options. C’est une facture assez salée, mais qui reste dans les sphères tarifaires de l’ancien modèle alors que le produit en offre vraiment davantage, en image comme en contenu. Le tarif est en revanche plus élevé que le Renault Grand Scénic qui propose lui aussi sept places : lire essai comparatif Peugeot 5008 vs Renault Grand Scénic.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Ludo6936

Tout est question de goût....et cela ne se discute pas. En revanche le nombre de 3008 vendu en l'espace de quelques semaines est très largement supérieur au ventes de Scenic. Le 3008 a surclasser la concurrence dès sa sortie. Le scenic n'est de toute façon pas sa cible puisque il "chasse" sur les terre du Kadjar. Or la comparaison en nombre de ventes n'est vraiment pas à l'avantage de ce dernier qui est passé aux "oubliettes" dès la sortie du Peugeot 3008.

shooby136

déjà pas très fan du 3008 (qui ne doit pas se vendre énormément car je n'en ai pas encore vu rouler chez moi), avec le 5008 là, on touche le fond du non sens esthétique. Et oui, pour ma part, là où je suis, j'ai plus vu de nouveau Scenic (une dizaine, aussi bien monocolores que bicolores, et c'est là qu'on voit que les versions bicolores sont plus classes) que de 3008, alors que leurs lancements ont été fait à des dates similaires. Je n'en vois rouler qu'un, blanc, mais qui est du concessionnaire Peugeot local, avec un commercial Peugeot, donc je ne le compte pas comme vendu. Et puis le e-cockpit ... ah, ce truc complètement surfait, mais qui fait tellement bling bling. Cela risque de finir aux oubliettes, comme le mini volant des 208/2008 , le volant à moyen fixe de Citroen ou le frein à mains aviation de la Megane 2, ça. Le pire est que, moi qui n'aime pas vraiment les instrumentations 100% numériques, il me reste quoi, comme choix, maintenant, vu que tous en proposent ? Par contre, j'adores sa teinte jaune.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 5008