Vous êtes ici :

Essai Peugeot 508 GT PureTech 225 : notre avis sur la 508 GT en vidéo

Peugeot 508 GT rouge travelling avant droit
Voici la Peugeot 508 la plus désirable de la gamme : la 508 GT à essence, facturée au prix de 46 000 €.

Vidéo. Moteur à essence de 225 ch, châssis affuté à suspension pilotée : la 508 GT PureTech 225 est sûrement la version qui colle le mieux à l'esprit dynamique de la nouvelle berline Peugeot. Mais à 46 000 € minimum, la 508 GT à essence devra afficher des prestations dignes du cercle premium...

Voiture à l'essai : Peugeot 508 GT PureTech 225 EAT8

À partir de
46 000 €
353 € de malus

Page 1Essai Peugeot 508 GT PureTech 225 : notre avis sur la 508 GT en vidéo 

Inutile de s’offusquer. Oui, la Peugeot 508 la plus sportive de la gamme emploie un modeste moteur 1.6 à 4 cylindres, mais affiche tout de même 225 ch… soit 60 ch de plus que sa devancière, la 508 1.6 THP 165. Cela permet à la nouvelle 508 GT d’annoncer des performances très correctes (7,3 s de 0 à 100 km/h, vitesse maxi de 250 km/h), et contenir ses émissions de CO2 à un niveau raisonnable : 131 g/km, qui limitent son malus à 353 €.

A lire. L'essai de la Peugeot 508 2.0 BlueHDi 180 EAT8 GT

Peugeot 508 GT rouge traveling arriere droit

Les sorties d'échappement de part et d'autre du bouclier annoncent la 508 GT à essence 225 ch. Elles sont regroupées à gauche sur la version diesel 180 ch.

Joli score pour une familiale essence de cette puissance, qui l’aidera à devenir la version la plus vendue auprès des acheteurs particuliers selon les prévisions de la marque. Un objectif ambitieux, rapporté au prix réclamé par cette jolie 508 GT PureTech 225…
 

Prix Peugeot 508 GT PureTech 225

A 46 000 € hors options, le tarif de la 508 GT n’apparaît pas particulièrement bon marché. Les rivales premiums de puissance comparable démarrent parfois sous les 40 000 € (lire plus bas le chapitre Concurrence), mais viennent alors dans une finition bien moins dotée. De série, la 508 GT embarque ainsi la sellerie cuir et Alcantara «sellier», les sièges avant massants, électriques et chauffants, le hayon motorisé mains-libres, l’écran GPS de 10 pouces, une palette d’aides à la conduite actives et la suspension pilotée.

Peugeot 508 GT rouge poste de conduite
Peugeot 508 GT rouge jante

Dommage qu’il faille signer un second chèque pour ajouter les jolies jantes de 19 pouces de notre 508 d’essai (570 €), le toit ouvrant (1 300 €), les caméras 360° (600 €), le système de vision nocturne (1 400 €)… ou le simple chargeur de smartphone par induction (100 €). Puisse la 508 ne pas prendre trop vite les réflexes de ses rivales premiums, et leur liste d’options à rallonge…


Au volant de la 508 GT PureTech 225

Assise basse, petit volant près du corps, haute console centrale où le bras droit repose à l’horizontale : la première installation à bord fait se demander si nous essayons bien la nouvelle 508… ou le remplaçant du RCZ. Une proximité avec l’univers des coupés sportifs qui se confirme dès les premiers virages.

Peugeot 508 GT rouge travelling avant gauche
Peugeot 508 GT rouge vue embarquée
Peugeot 508 GT rouge traveling arrière droit en virage

Une grande courbe ? Imperceptible. Une épingle ? Pas davantage ! Du bout des doigts, le conducteur tourne son petit gouvernail et la 508 efface le virage comme si elle l’avait survolé. Le résultat d’un accord parfait entre la direction (légère mais précise), le train avant (efficace, sans qu’une direction trop directe ne le rende artificiellement incisif), et l’anti-dérapage (aux interventions aussi tardives que discrètes).

Il faut dire que notre 508 GT 225 adopte la meilleure configuration possible pour séduire l’amateur de virages : moteur à essence plus léger que le diesel sur le train avant, roues de 19 pouces optionnelles chaussées de Michelin Pilot Sport 4, et un amortissement piloté au calibrage spécifique, dont les trois modes évitent soigneusement la caricature.

Jamais, dans ce segment, un modèle n’avait autant excellé dans son compromis entre confort et efficacité

Dès lors, la 508 GT ne devient jamais inconfortable en mode Sport, ni ne « pompe » exagérément sur les successions de bosses en mode confort. Une justesse de mise au point qui concerne aussi la gestion de boîte automatique à huit rapports, pleine d’à-propos en mode D, même si l’excellente boîte ZF utilisée chez BMW semble encore mieux lire les pensées du conducteur.

Et le moteur dans tout ça ? Surprenant, dans le bon sens du terme : malgré sa cylindrée modeste, le 1.6 PureTech 225 devient disponible dès 1 800 tr/min, montre une belle vivacité à mi-régime, sait siroter moins de 8 l aux 100 km à vitesse stabilisée sur autoroute. Mais n’a plus grand-chose à exhiber près de la zone rouge, hormis une sonorité désagréable.

Peugeot 508 GT rouge filé gauche
Malgré l'arrivée de vitres sans encadrements, les bruits d'air restent parfaitement filtrés jusqu'à 130 km/h.

 

Mieux vaut donc considérer la 508 GT comme une berline confortable, douce, silencieuse, facile à conduire… et capable, occasionnellement, de suivre une berline à moteur 2.0 en ligne droite, ou tenir tête à un coupé sportif sur parcours sinueux, avant de "rentrer ses griffes" à nouveau. Une réunion de qualités délicieuse au quotidien, et pas si courante sur le marché des familiales.
 

A bord de la Peugeot 508 GT

Peugeot 508 GT rouge planche de bord
Inserts en bois, seuils de portes et pédalier en aluminium, sellerie cuir/Alcantara à motifs surpiqués : en finition GT, la 508 dégage une belle qualité perçue et se place ainsi entre Volkswagen et Audi.
Peugeot 508 GT rouge ecran 10 pouces
L'interface GPS-multimédia est celle des 308 et 3008, compatible avec Apple Car Play et Android Auto. L'écran plus grand (10'') permet un accès direct à la ventilation.
Peugeot 508 GT rouge compteurs
Les compteurs numériques, de série, disposent de cinq modes d'affichage différents. La partie basse reste cachée par le haut du volant dans certaines positions de conduite.
Peugeot 508 GT rouge boîte EAT8
La boîte automatique (de série) compte huit rapports. De petites palettes solidaires du volant servent au mode Manuel.
Peugeot 508 GT rouge chargeur induction
Les rangements se multiplient, comme ici sous la console où vient en option la recharge de smartphone par induction.
Peugeot 508 GT rouge siege avant
Assise moelleuse et réglable en longueur, maintien latéral correct : les sièges "AGR", de série dès GT Line, participent au confort général. Et la GT ajoute d'agréables programmes de massage.
Peugeot 508 GT rouge banquette
8 cm plus courte et 6 cm plus basse que l'ancienne, la 508 laisse une impression de confinement à l'arrière, même si l'espace aux jambes se montre suffisant pour des adultes.

Concurrence Peugeot 508 GT essence

Inutile ici d’évoquer les rationnelles Renault Talisman, Opel Insignia, Ford Mondeo ou Volkswagen Passat. Dans cette déclinaison GT à essence de 225 ch (46 000 €), la 508 vise plus que jamais les familiales dynamiques, à conduire comme à regarder.

Vous êtes amateurs de virages ? Regardez vers les Alfa Romeo Giulia (2.0 TB 200 dès 37 490 €) et Jaguar XE (20t 200 ch dès 38 350 €), comparables à la 508 GT en matière d’agilité. Vous préférez les lignes élégantes, les habitacles tirés à quatre épingles et de nobles logos sur le capot ? Préférez les Audi A5 Sportback (2.0 TFSI 190 dès 43 620 €) et BMW 420i Gran Coupé (184 ch dès 43 850 €).

Alfa Romeo Giulia rouge
Alfa Romeo Giulia
BMW Série 4 Gran Coupé grise
BMW Série 4 Gran Coupé
Audi A5 Sportback rouge
Audi A5 Sportback
Jaguar XE blanche
Jaguar XE

Mais si leurs prix d’appel paraissent alléchants, sachez qu’ils imposent quelques concessions : puissance moteur légèrement moindre (200 ch maxi), équipement de série très inférieur en finition de base. L’astuce de la 508 GT est peut-être ici : évoluer entre deux cercles de familiales… pour séduire deux types de clientèles jusqu’ici parfaitement étanches.

A lire. Essai comparatif entre la Peugeot 508 et la VW Arteon
 

Bilan de l'essai Peugeot 508 GT essence

Oui, la 508 GT PureTech 225 est chère… et oui, elle sait le justifier. Dynamique mais confortable, performante mais sobre, discrète mais bien présentée, la 508 ne décevra peut-être qu’une frange de clients : les familles en quête d’espace, qui feraient mieux d’attendre la déclinaison 508 SW prévue en janvier 2019. Un quasi sans-faute, pour la meilleure voiture française du moment.

Peugeot 508 GT rouge travelling de face
Les premières Peugeot 508 seront livrées fin septembre 2018 en France

 

On aime

  • Le duo moteur/boîte doux et réactif
  • Le compromis confort/efficacité exceptionnel
  • La présentation intérieure en niveau GT
  • Le malus et la consommation raisonnables
Peugeot 508 GT rouge feu arrière

On regrette

  • La sensation de confinement à bord, notamment à l’arrière
  • Toujours des options à cocher, malgré le tarif élevé
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (12)
denis.cochin794

Salut shooby achète la ta coreennne et bonne route !

Tiger33

bonjour Shooby petit rappel au passage on commence par bonjour ici.. cest tellement plus agreable pour tout le monde Pourquoi vous sentez vous agresse? ou y a t'il agression ? surtout que je precise lol .. que j'ai eu 90% de Renault en presque 40ans sans soucis.. apres que le 3008 ou autre ne vous plaise pas .. beh justement il parait que les constructeurs font des modelés différents pour contente tout le monde… ;) quand a votre soi disant cote pro Renault dont vous parlez il y a longtemps que il est remarque que vous défendez cette marque mais aucun souci sur ce point tant que vous cassez pas dans le vide d'autres marques… comme certains ici qui passent que vous connaissez bien avec pour seul but de detruire une marque .. enfin qu'ils croient…. vu ce que ca peut toucher les marques.. Ici sur ce forum tant qu'on fait pas de delation ou pub il n'y a aucun souci Quand au useless par ex... votre avis perso ne me gene pas du tout et je suis tres bien place pour comparer puisque eu Les 3 premieres generation de scenic et un 3008 a present ET je confirme que aucun souci sur ces 4 voitures toutes aussi UTILES les unes que les autres Tiger

shooby136

Bon Tiger33, étant donné que j'ai un mal de crane, je ne vais pas répondre à chacun de vos points (je n'en n'ai pas la force), mais juste vous rappeler que pour un "fan de renault", je souhaite acheter une ... Hyundai i30 Fastback (dont je ne trouves aucun essais ici) pour remplacer ma Laguna 1.2 ! Cela commence mal. De même que j'ai donné sur un autre article un avis sur la 508, ce que j'aimes et ce que j'aimes moins ... cela ne fait pas très "pro Renault donc anti PSA", ça Pour Bruno du 13 : si je parles de la 3008 ici, c'est bel et bien parce que c'est elle qui va faire le plus de tort à la 508 II côté commercial ... non ? Pour le reste, jamais je ne paierais de 3008 ... tout simplement parce que jamais je n'achèterais de Super Useless Vehicles, donc arrêtez vos amalgames supposé pro Renault & complot associés expliquant mon désamour du 3008, surtout vu que tout ce que je racontes est loin d'être de la fake news, cette façon d'être sur al défensive n'aide pas à vous crédibiliser ! Bon, vais arrêter là

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 508