Vous êtes ici :

Essai Porsche Panamera ST Turbo S E-Hybrid : missile écologique

porsche panamera turbo S E-Hybrid
La Porsche Panamera la plus performante jamais produite est hybride et développe 680 ch. Elle sera lancée au mois de décembre 2017 au tarif de 191 942 €.

Sur la seconde génération de Porsche Panamera, la version Turbo S devient hybride et compte sur son efficience et sa polyvalence pour faire la différence. Avec toujours des performances ébouriffantes et un espace généreux.

Voiture à l'essai : Porsche Panamera Spt Turismo Turbo S E-Hybrid

  • Moteur Hybride | Puissance : 680 ch
  • Lancement : décembre 2017
À partir de
191 942 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai Porsche Panamera ST Turbo S E-Hybrid : missile écologique  

Comment marquer une réelle différence avec la concurrence, lorsque de « simples » constructeurs premiums proposent aujourd’hui des berlines dépassant les 600 ch et affichant des performances de supersportives ? C’est sans doute la question que Porsche s’est posé au moment de se lancer dans le développement de cette nouvelle Panamera Turbo S. Et puisqu’une cavalerie indécente ne suffit plus, autant ajouter à son jeu la carte de l’écologie, ainsi que celle de la parenté avec la supercar de la famille.    

Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid
Avec cette carrosserie Sport Turismo, la Panamera gagne autant en volume intérieur qu'en élégance.

Ainsi, le nouveau fleuron de la gamme Panamera prend désormais le nom de Turbo S E-Hybrid et embarque donc un système hybride, dont la technologie se veut dérivée de celle de la 918 Spyder. Le bloc thermique utilisé est le V8 4.0 biturbo de 550 ch de la version Turbo, associé à un moteur électrique de 136 ch. Comme sur la supercar, ce dernier n’est pas seulement utile aux déplacements à basse vitesse, et participe bien évidemment aussi à l’effort lorsque l’on sollicite toute les ressources à pleine charge. La puissance cumulée atteint alors 680 ch, pour un couple de 850 Nm disponible dès 1 400 tr/mn. Des chiffres véritablement exceptionnels pour une berline pouvant accueillir confortablement quatre passagers et offrir  jusqu’à 1 295 litres de capacité de chargement, dans la carrosserie Sport Turismo de notre modèle d’essai.   

 

Prix Porsche Panamera ST Turbo S E-Hybrid

Bien entendu, avec un tel arsenal sous le capot, ce nouveau TGV de la gamme de Zuffenhausen ne brade pas ses services, s’affichant à
191 942 €, soit 30 000 € de plus que la Panamera Sport Turismo Turbo. Ses 69 g/km de CO2 et 3 l/100 km annoncés en consommation mixte lui permettent toutefois de ne pas être pénalisée par le malus écologique. Ce qui fait toujours baisser de 10 000 € l’écart avec la Turbo !

porsche panamera turbo S E -hybrid

Au vu de l’addition déjà salée, la Panamera Turbo S E-Hybrid a quand même le bon goût d’ajouter à sa dotation de série certains équipements comme le pack Sport Chrono, les freins PCCB carbone-céramique, la suspension pneumatique adaptative PASM ou la sono Bose avec 14 haut-parleurs. Malgré tout, comme toute Porsche qui se respecte, elle conserve une liste d’options relativement fournie, permettant de délester un peu plus le portefeuille du client. On note par exemple le toit ouvrant panoramique (2124 €), les roues arrière directrices (1800 €) ou encore l’échappement Sport (3108 €).

 

Au Volant de la Porsche Panamera ST Turbo S E-Hybrid

Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid

Sur une auto de 680 ch, le démarrage tout en douceur et totalement silencieux surprend forcément un peu. Le moteur électrique permet en effet de parcourir jusqu’à 49 km sans solliciter le V8, tant que l’on ne dépasse pas la vitesse de 150 km/h… et que l’on garde le pied relativement léger. Le mode E-Power favorise l’utilisation du moteur électrique, tandis que l’Hybrid Auto passe de l’un à l’autre mode de propulsion en fonction de la charge, afin d’offrir un fonctionnement optimal. Enfin, les modes Sport et Sport Plus permettent de profiter des performances maximales de l’auto, les deux moteurs conjuguant alors leurs forces.

Alors que la barrière de péage se lève, c’est ce dernier mode que nous sélectionnons vis la molette sur le volant, avant d’écraser la pédale d’accélérateur. Bien que nous ne doutions pas du 0 à 100 km/h en 3,4 s annoncé par Porsche, sentir un véhicule aussi lourd et encombrant détaler avec une telle célérité demeure réellement étonnant. Aucune perte de motricité ne vient perturber l’efficacité de cette catapulte qui vous colle au siège, alors que la boîte PDK égrène ses huit rapports jusqu’à des vitesses inavouables.     

Sentir un véhicule aussi lourd et encombrant détaler avec une telle célérité demeure réellement étonnant

On pourra malgré tout s’étonner que, en dépit de ses 680 ch, cette Panamera ne puisse pas devancer en accélération la Mercedes-AMG E 63 S de 612 ch, ni même la nouvelle BMW M5 (0 à 100 km/h en 3,4 s pour les deux). Mais il ne faudrait pas oublier que l’hybridation a fait prendre un certain embonpoint  à la berline, qui accuse 290 kg de plus sur la balance par rapport à une version Turbo « standard », pour culminer à 2 325 kg. De plus, cette Porsche demeure la seule à pouvoir faire ce grand écart entre une efficacité démoniaque et une conduite zéro émission.

Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid

Par ailleurs, on aurait pu croire que la Panamera ST Turbo S E-Hybrid serait à la peine sur des routes sinueuses, qui mettraient en avant sa masse colossale. Eh bien, il n’en est rien ! Si l’on se rend vite compte que l’on est pas en présence d’une frêle berlinette, la Panamera fait preuve d’une étonnante agilité et parvient à enchainer les virages sans se vautrer dans chaque courbe. La présence des quatre roues directrices sur notre modèle d’essai n’est certainement pas étrangère à cela. Tout comme la suspension adaptative, pour sa part de série, qui parvient à ménager un bon confort.       

La Panamera n’est toutefois pas parfaite et l’on pourra déplorer une direction qui n’offre que trop peu de ressenti, ainsi que des pédales d’accélérateur et surtout de frein qui empêchent parfois de doser correctement, en raison de leur toucher très artificiel. Enfin, bien que la consommation de 3 l/100 km annoncée en cycle mixte se révèle forcément utopique sur les longues distances - en ayant le pied lourd sur le réseau secondaire, elle se rapproche plutôt des 20 l/100 km -, il est bien sûr possible de s’en approcher, voire de l’abaisser encore sur de courts trajets urbains, grâce à l’électrique.    

 

A bord de la Porsche Panamera ST Turbo S E-Hybrid

Porsche Panamera ST Turbo S E-Hybrid

Dans cette Panamera, la qualité de la présentation et le niveau de finition frisent la perfection et offrent une atmosphère sportive et raffinée. Cuir étendu, Alcantara, plaquages de carbone et d'aluminium, tout s'accorde parfaitement et dans le moindre détail.

Porsche Panamera ST Turbo S E-Hybrid
L'instrumentation se compose d'un compte-tours analogique, entouré de deux écrans de 7 pouces dont l'affichage est paramétrable à souhait. Le compromis idéal.
La dalle numérique de 12,3 pouces s'intègre parfaitement à la planche de bord et permet d'afficher diverses informations relatives au système hybride.
Porsche Panamera ST Turbo S E-Hybrid
La Panamera est une vraie berline confortable, offrant aux passagers arrière espace et confort. La place centrale convient pour de courts trajets.
Sur cette Sport Turismo hybride, le coffre affiche un volume de 425 litres, qui peut s'étendre à 1 295 litres si l'on rabat la banquette arrière.

 

Concurrence Porsche Panamera ST Turbo S E-Hybrid

Par leur nature de berline et leur niveau de performances identique, la Mercedes-AMG E 63 S et la toute nouvelle BMW M5 semblent être les concurrentes naturelles de cette Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid. L’Audi RS6 Performance, avec  son V8 4.0 biturbo de 605 ch, rentre également dans cette catégorie de berlines ultra-performantes, qui s’affichent toutefois bien moins cher que la Panamera. Avec des prix de 135 160 € pour la RS6, 131 200 € pour la E 63 S et 126 500 € pour la M5, l’écart peut aller jusqu’à 55 000 € malus déduit en faveur de ces « humbles » rivales. Seulement, ces dernières ne sont pas hybrides et ne peuvent donc pas, comme elle, se mouvoir sans rejeter aucun gaz polluant.

BMW M5
Mercedes-AMG E 63 S
BMW M5
Audi RS6
Tesla Model S P100D
Audi RS6

Dans ce sens, la Tesla Model S P100D apparaît comme une concurrente toute aussi proche (0 à 100 km/h en 2,7 s et 161 000 €), bien qu’elle demeure forcément plus limitée par sa nature de tout-électrique, notamment en termes d’autonomie. Surtout, elle n’offre pas les mêmes raffinement et sensation de luxe qui émanent de l’habitacle de la Porsche. Au final, cette Panamera Turbo S E-Hybrid n’a pas de véritable concurrente directe…      

 

Bilan de l’essai Porsche Panamera ST Turbo S E-Hybrid

Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid

Malgré sa fiche technique hors normes, cette Panamera se révèle finalement plus impressionnante par le défi technique qu’elle représente, que par les sensations de conduite qu’elle procure. Sa capacité à passer de la vertueuse voiture électrique à un véritable dragster est toutefois réellement étonnante, notamment lorsque quatre passagers sont confortablement installés à son bord.

Cette polyvalence demeure effectivement unique sur le marché et personne parmi la concurrence ne peut lutter sur ce point. Reste à savoir si ces arguments suffiront à faire débourser aux clients les 77 000 € supplémentaires qui la séparent d’une version 4 E-Hybrid, déjà très convaincante.   

 

On aime

  • Une voiture électrique en ville…
  • … qui devient supercar sur la route
  • Véritable familiale

 

On regrette

  • Poids élevé
  • Ressenti des commandes
  • Tarif prohibitif, sans compter les options
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Porsche Panamera