Vous êtes ici :

Essai Renault Espace Energy TCe 225 (2017) : un zeste d'Alpine

vue latérale Renault Espace Energy TCe 225 (2017)
Lancé en juillet 2017, le nouveau Renault Espace Energy TCe 225 ch (à partir de 40 600 €) ne change pas de look extérieur mais propose de nouvelles couleurs.

Le millésime 2017 du Renault Espace TCe 225 optimise son équipement multimédia et inaugure le nouveau moteur 1.8 turbo essence de 225 ch que l'on retrouve également à l'arrière de la nouvelle Alpine A110.

Voiture à l'essai : Renault Espace 1.8 TCe 225ch energy Zen EDC

À partir de
40 600 €
1 613 € de malus

Page 1Essai Renault Espace Energy TCe 225 (2017) : un zeste d'Alpine  

Après deux ans de commercialisation, le Renault Espace conserve le même style oscillant entre monospace et crossover. Le vaisseau amiral du constructeur français se contente d’arborer de nouveaux coloris, dont ce Gris Titanium ici photographié, et changer le dessin de ses jantes en alliage. A bord, une nouvelle couleur de sellerie cuir et des éclairages à LED font leur apparition tandis que le système multimédia R-Link intègre désormais les protocoles Apple CarPlay et Android Auto pour dupliquer les menus de son smartphone sur l’écran central. Un hayon électrique motorisé est également intégré en série à partir de la finition Intens ou proposé en option dans le Pack City (770 €). La principale évolution repose donc sur l’arrivée du nouveau quatre cylindres 1.8 turbo essence de 225 ch venant remplacer le bloc TCe 1.6 turbo de 200 ch.

moteur Renault Espace Energy TCe 225 (2017)
Dérivé de l'ancien bloc 1.6, le nouveau 1.8 turbo délivre 225 ch et 300 Nm grâce notamment à une augmentation de la course des pistons, un nouveau vilebrequin et un turbocompresseur optimisé.

 

Prix du Renault Espace Energy TCe 225

Accessible dès le deuxième niveau de finition Zen à partir de 40 600 €, le nouveau moteur essence TCe 225 réclame 1 000 € de plus que l’ancien TCe 200 et subit un malus beaucoup plus lourd (1 613 € contre 473 €). La puissance fiscale en hausse (de 11 à 13 CV) fait aussi grimper le coût de la carte grise. Notre modèle d’essai en finition Initiale Paris réclame
48 400 € (hors malus) dans sa version 5 places et 1 500 € de plus en configuration 7 places. Cette déclinaison haut de gamme intègre en série le système de roues arrière directrices 4Control et le Pack City comprenant le hayon motorisé et l’aide au parking automatique.

Renault Espace Energy TCe 225 (2017)
Pas de sortie d'échappement visible à l'arrière du Renault Espace TCe 225 malgré la présence d'un moteur d'Alpine...

Les sièges en cuir avant électriques sont chauffants, massants et désormais ventilés. L’affichage tête haute et la chaine Hi-Fi Bose à 12 HP figurent également dans la dotation de série. Selon les chiffres d’homologation, la consommation mixte du nouveau Renault Espace TCe 225 s’établit à 6,8 l/100 km contre 6,2 l/100 km pour l’ancien TCe 200. Après plusieurs accélérations en mode Sport pour nos photos, l’ordinateur de bord indiquait 13 l/100 km de moyenne sur notre Espace TCe 225 7 places. En roulant sagement en mode Eco, nous avons obtenu 7,3 l/100 km, ce qui n’a rien d’excessif.

 

Au volant du Renault Espace
Energy TCe 225

vue avant Renault Espace Energy TCe 225 (2017)
Grâce à ses quatre roues directrices et ses suspensions pilotées, l'Espace propose le meilleur compromis entre confort, stabilité et agilité.

Exclusivement associé à la boîte à double embrayage EDC à
7 rapports, le nouveau moteur 1.8 Turbo de 225 ch revendique des performances bien plus toniques que celle de l’ancien 1.6 de 200 ch dont il est issu. Renault annonce un gain conséquent d’une seconde sur le
0 à 100 km/h (7,6 s contre 8,6 s) et de 1,4 s sur le 1 000 m départ arrêté (28,1 s contre 29,5 s). La vitesse de pointe progresse aussi sensiblement pour atteindre 224 km/h contre 211 km/h précédemment. Pour ajouter une petite note sportive, l’Espace profite d’un système acoustique générant un faux bruit de moteur dans les enceintes. Ce grondement rauque se fait entendre uniquement lorsque la pédale d’accélérateur est enfoncée et qu’on évolue en mode Sport.

La boîte EDC confère une bonne souplesse d’utilisation en ville et sur route, mais elle avoue quelques hésitations lorsqu’on hausse le rythme...

Renault Espace Energy TCe 225 (2017)

Sur le mode Confort, le TCe 225 se fait oublier et l’insonorisation se montre très efficace. Les vitres latérales feuilletées et le système de réduction du bruit des enceintes Bose étouffent bien les bruits de roulement, mais des bruits d’air restent assez présents au niveau des rétroviseurs à partir de 120 km/h. La boîte EDC confère une bonne souplesse d’utilisation en ville et sur route, mais elle avoue quelques hésitations lorsqu’on hausse le rythme. Un défaut que le mode manuel ne permet pas de combler car il n’y a pas de palettes au volant et le levier de vitesses à faible débattement manque franchement de précision. Même le passage de la marche arrière nécessite de baisser le regard pour suivre le dessin de la grille.

 

A bord du Renault Espace Initiale Paris

Renault Espace Energy TCe 225 (2017)

En finition Initiale Paris, la planche de bord du Renault Espace reçoit un revêtement en simili-cuir gris ou brun foncé avec des surpiqûres. Le volant arbore le logo Initiale et l'affichage tête haute est fourni de série.

Renault Espace Energy TCe 225 (2017)
A l'arrière du Renault Espace, les trois sièges en cuir coulissent indépendamment et profitent d'appuie-tête enveloppants.
Les écrans intégrés dans les appuie-tête sont facturés 1 000 € dans la Pack Famille comprenant aussi des stores pare-soleil à l'arrière.
Renault Espace Energy TCe 225 (2017)
Le coffre du Renault Espace dispose d'un hayon électrique et de boutons pour rabattre les dossiers des...
... sièges arrière, mais pas pour les relever. Le volume oscille entre 614 et 2 035 l sur cette version 7 places.
Renault Espace Energy TCe 225 (2017)
Le système Apple CarPlay est désormais en série dès le premier niveau de finition Life.
Le mini levier de vitesses de la boîte à double embrayage EDC est aussi joli que désagréable à utiliser.

 

Concurrence du Renault Espace Energy TCe 225

Renault Espace Energy TCe 225 (2017)

Grâce à son nouveau moteur Energy TCe 225, le Renault Espace reprend l’ascendant sur le Ford S-Max 2.0 Ecosboost de 240 ch BVA.
Ce dernier reste certes plus spacieux, plus pratique et plus compétitif côté tarifs (42 400 € en finition Titanium), mais il offre un rapport performances/consommation moins favorable que le monospace français (8,4 s sur le 0 à 100 km/h et 7,9 l/100 km de consommation mixte) et subit un méchant malus (+ 7 073 €).

Le Volkswagen Sharan 2.0 TSI de 220 ch montre lui aussi un plus grand sens pratique que l’Espace grâce à ses portes coulissantes et propose des performances comparables (7,8 s sur le 0 à 100 km/h). Son tarif,
46 630 € en finition Carat, est plus compétitif mais l’équipement de série se montre moins généreux et le malus atteint 4 253 €.

Enfin, baptisé Seat Alhambra, le clone espagnol du Sharan est bien plus abordable (40 420 € en version Premium), mais il ne propose pas de motorisation plus puissante que le 1.4 TSI de 150 ch en version essence.

 

Bilan du Renault Espace Energy TCe 225

Renault Espace Energy TCe 225 (2017)

Avec son nouveau moteur à essence plus performant, le Renault Espace offre une alternative plus séduisante à la version diesel dCi 160. Mais il se révèle encore plus cher, plus gourmand et subit un malus conséquent qui va pénaliser sa diffusion. Confortable, astucieux et bien équipé, le monospace au losange souffre cependant toujours d’un manque de rangements accessibles et d’une hauteur de cabine plus faible que le modèle précédent, au grand dam de ceux qui achetaient un Espace pour sa capacité de chargement.

On aime

  • Les performances correctes
  • La modularité bien pensée
  • Le châssis vif et confortable

On regrette

  • L’ergonomie privilégiant le beau au pratique
  • Le manque de rangements accessibles au volant
  • Les bruits d’air sur voie rapide

     
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (4)
troubadour75

Et une caméra à 360 °

troubadour75

Il lui faut plus grand chose pour être un haut de gamme française différentiant. Des palettes au volant pour le côté pratique en montagne Un plus grand soin dans sa finition (plastique/ajustage) Un plus grand réservoir pour son autonomie (> 65 litres) Un lecteur CD Une vision haute dans le pare-brise comme les allemandes (BMW)

shooby136

Il faut savoir ce qu'on veut aussi, alainsimon100156. Un coup on dit que Renault ne se donne pas les moyens de ses ambitions en hdg, et quand il le fait, les esprtis nostalgiques en viennent à lui reprocher le fait qu'il oublie son ancien slogan "voitures à vivre" !?! Quand au malus, certes il est là, mais comme à peu prêt toutes les autos avec un moteur de plus de 200 ch ... errances et décadences du dispositif leurré du bonus-malus oblige

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Espace