Vous êtes ici :

Essai Renault Kadjar TCe 165 : le test du plus puissant des Kadjar

Le prix du Renault Kadjar 1.6 TCe 165 ch démarre à 30 700 € en finition Intens.
Le prix du Renault Kadjar 1.6 TCe 165 ch démarre à 30 700 € en finition Intens.

Le Renault Kadjar étoffe enfin sa gamme de moteurs à essence avec ce 1.6 TCe de 165 ch. C'est le plus puissant de tous les Kadjar, mais inutile de s'emballer sur ses performances.

Voiture à l'essai : Renault Kadjar 1.6 TCe 165 ch Intens

À partir de
30 700 €
173 € de malus

Page 1Essai Renault Kadjar TCe 165 : le test du plus puissant des Kadjar 

Depuis son lancement en 2015, le Renault Kadjar ne proposait qu’un seul moteur à essence, pas bien folichon : 1.2 TCe de 130 ch. Une offre bien maigre au moment où les moteurs fonctionnant au sans-plomb sont de plus en plus demandés, y compris sur les SUV familiaux. L’arrivée du 1.6 TCe de 165 ch renforce donc l’offre et donne du muscle à la gamme Kadjar, limitée jusqu’alors à 130 ch en essence comme en diesel.

Le TCe 165 constitue une seconde offre de moteur à essence sur le Kadjar.
Le TCe 165 constitue une seconde offre de moteur à essence sur le Kadjar.

 

Prix Renault Kadjar TCe 165

Le nouveau moteur du Kadjar n’est disponible qu’avec deux finitions : Intens et Back Edition. La version Intens à 30 700 € propose un équipement complet (GPS, lecture des panneaux, phares full LED, ) et la Black Editon à 32 400 € impose son look (sellerie cuir, système Bose, jantes de 19 pouces diamantées). Par rapport au 1.2 TCe de 130 ch, l’effort pour accéder au TCe 165 est de 1 500 € à finition comparable.

Pour la clientèle parisienne très friande de modèles à essence face aux menaces d’interdiction du diesel dans la capitale, ce Kadjar essence permettra d’accéder à la vignette Crit’Air 1… tout en payant un malus écologique de 173 € à l’Etat. Pour éviter le malus, il faut choisir un Kadjar diesel… mais on est alors rétrogradé en Crit’Air 2 à Paris. Bravo à tous nos politiques pour leur cohérence en matière de pollution automobile !

 

Au volant du Kadjar TCe 165

Lors de l’essai du Kadar TCe 130, le constat était simple : cette version remplissait correctement son rôle au quotidien en ville, mais elle était incompétente pour les voyages en famille avec armes et bagages. Plus fort en cylindrée (1.6 vs 1.2), meilleur en couple (240 Nm vs 205), le Kadjar de 165 ch garde les mêmes atouts en ville (silence et pas de vibrations) mais il n’a plus peur de la route. Avec lui, terminé d’être sous-motorisé quand l’horizon se dégage et d’être à la peine dans les longues rampes d’autoroute.

Ce n’est pour autant pas la fête au volant du plus puissant des Kadjar. La garde de l’embrayage manque de progressivité, ce qui multiplie les à-coups au démarrage et le moteur manque de progressivité dans les basses vitesses au détriment de la fluidité en ville. Sur route, ce 1.6 TCe turbo ne se réveille réellement qu’à partir de 3 000 tr/min et, avec des rapports de boîte assez « longs », il faut souvent jouer du levier de vitesses pour trouver la bonne relance. Dans ce contexte, on regrette l’absence de l’option boîte auto EDC, pourtant disponible sur le TCe 130.

Même avec 165 ch, ce Renault Kadjar préfère  le confort au dynamisme

Au final, ce Kadjar TCE 165 possède le « coffre » pour honorer son statut de SUV routier, mais il manque de volonté pour égayer la conduite. Il s’aligne en fait sur le comportement placide de la voiture, qui préfère le confort au dynamisme. Côté consommation, ce Kadjar est dans la bonne moyenne avec 6,9 l/100 km observé sur route et 7,8 l/100 km sur autoroute.

 

Dans l’habitacle du Renault Kadjar

Seulement deux ans... mais l'habitacle a déjà vieilli face aux nouveaux Peugeot 3008, Volkswagen Tiguan et Seat Ateca. Le système GPS/multimédia ressemble à celui d'une citadine et les rangements sont souvent trop petits.
Seulement deux ans... mais l'habitacle a déjà vieilli face aux nouveaux Peugeot 3008, Volkswagen Tiguan et Seat Ateca. Le système GPS/multimédia ressemble à celui d'une citadine et les rangements sont souvent trop petits.
Pas mal d'aspects pratiques dans le Kadjar, à l'image du siège passager pliable.
Bonne aisance aux places arrière, mais on y est mieux à deux qu'à trois.
Pas mal d'aspects pratiques dans le Kadjar, à l'image du siège passager pliable.
Le double plancher permet de moduler le coffre, mais l'ensemble manque de volume par rapport aux derniers concurrents.
Le double plancher permet de moduler le coffre, mais l'ensemble manque de volume par rapport aux derniers concurrents.

 

Concurrence Renault Kadjar TCe 165

Les SUV concurrents proposent des offres similaires en matière de moteur à essence. Le plus proche est le Peugeot 3008 1.6 THP 165. Il est plus cher (34 050 € en Allure), mais il propose en série la boîte automatique EAT6, son châssis est plus dynamique et sa qualité perçue un cran au-dessus. L’effort tarifaire est donc récompensé.

Peugeot 3008.
Renault Kadjar.
Peugeot 3008.
Seat Ateca.
Volkswagen Tiguan.
Seat Ateca.

Avec son 1.4 TSI de 150 ch, le Volkswagen Tiguan propose des performances proches, mais ses prestations sont supérieures en termes d’aménagement et de finition. Le prix du Tiguan TSI 150 démarre à 29 710 € en finition Trend dépouillée (mieux vaut viser au minimum la Confortline à 32 730 €, mais il revient là plus cher que le Kadjar Intens mieux équipé). Enfin, le Seat Ateca 1.4 TSI est peut-être la plus grosse épine dans les roues du Kadjar compte-tenu de son prix d’accès (27 100 €), de son agrément de conduite et de son pragmatisme.

 

Bilan essai Kadjar TCe 165

Il fait le job pour ceux qui cherchent un SUV essence avec des performances correctes et un prix pas étouffant. Mais la comparaison avec la concurrence est difficile pour le Kadjar débordé par le talentueux Peugeot 3008, le sérieux Volkswagen Tiguan et le réaliste Seat Ateca. Enfin, l’absence d’une boîte automatique EDC en option limite le pouvoir de séduction de cette version.

 

On aime

  • Confort général
  • Espace à bord
  • Prix bien placé et équipement généreux

 

On regrette

  • A-coups à basse vitesse
  • Manque de dynamisme
  • Boîte auto EDC indisponible
     
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (5)
SignaturV50

Et où est la traction intégrale?

Tiger33

Bonjour Idem... Perso et pas que pour les boîtes mais pour tout simplement la ou l'homme n'a pas besoin intervenir c'est donc... automatique.. Simplement question de language..et tout le monde à raison ... :D Tiger

beniot9888

Automatisme n'est qu'un mot de vocabulaire, et il n'est en rien un terme "technique". Il désigne une fonction, une qualité : être automatique, ne pas demander d'action de la part de l'utilisateur. La manière dont l'automatisme se fait (CVT, manuelle robotisée, convertisseur de couple, double embrayage...) n'a donc aucun effet sur le fait que la boite soit automatique.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Kadjar