Vous êtes ici :

Essai Volkswagen Golf restylée : notre avis sur le nouveau 1.5 TSI 150

VW Golf 2017 restylée jaune roulant le long de la mer avant gauche
Déjà commandable, la Volkwagen Golf restylée arrivera en concessions le 24 février 2017. Mais ce moteur 1.5 TSI 150 ne sera produit qu'à partir de mi-avril.

Toujours leader des ventes automobiles en Europe, l'illustre Volkswagen Golf 7 reçoit son premier restylage. L'occasion d'essayer son nouveau moteur à essence, un 1.5 TSI 150 à désactivation de cylindres disponible dès le mois d'avril 2017.

Voiture à l'essai : Volkswagen Golf 1.5 TSI EVO 150 5p

À partir de
30 330 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai Volkswagen Golf restylée : notre avis sur le nouveau 1.5 TSI 150 

Si la Volkswagen Golf a bâti une partie de sa réputation sur ses fameux TDI, la conjoncture la force à revoir ses arguments. Menace d’interdiction des moteurs diesel dans les grandes villes, pollution fréquente aux particules et resserrement du prix entre le gazole et l’essence impulsent de nouvelles habitudes d’achat, déjà visibles dans les «mix» de ventes : à sa sortie fin 2012 en France, la Golf 7 s’achetait à plus de 75% en diesel… contre 51% aujourd’hui.

VW Golf 2017 restylée jaune dans un village avant gauche

Résultat ? La Golf reconduit à l’identique ses TDI 90, 110, 150 et 184 au restylage, à l’inverse de la gamme à essence, largement modifiée : blocs à trois cylindres jusqu’à 110 ch (TSI 85 et TSI 110), nouveau 1.5 TSI 150 à désactivation de cylindres chassant le 1.4 TSI 150 de même puissance.

Et un futur 1.5 TSI 130 Bluemotion qui promet une sobriété inédite : combustion dérivée du cycle de Miller, turbo à géométrie variable et coupure totale du moteur à la décélération annoncent une économie d’un litre aux 100 km en usage réel. Ambitieux.

 

Golf restylée ou copiée-collée ?

Difficile de différencier la Golf 2017 de la précédente, à moins d’observer les finitions hautes Carat et Carat Exclusive. Sur les niveaux inférieurs (Trendline, Confortine, First Edition), les feux arrière passent au LED mais sans les clignotants à défilement, les feux avant conservent des ampoules halogènes, alors que les boucliers sportifs (aperçus lors de notre première découverte de la Golf restylée) concernent un pack R-Line… non encore commercialisé en France.

Une vid�o publi�e par L'argus (@largus_auto) le

A bord, seule la luxueuse Golf Carat Exclusive embarque les compteurs 100% numériques, et le nouveau système de navigation GPS Discover Pro à écran tactile de 9,2 pouces et fameuses commandes gestuelles : d’un mouvement de la main devant l’écran, stations de radio ou pages de menus défilent comme par magie. Les fans de technologie devront donc y mettre le prix…

 

Prix Volkswagen Golf 2017

Pour autant, la Golf restylée ne devient pas moins compétitive que la précédente. Au contraire : pour un tarif à peine modifié, la Confortline gagne l’écran tactile de 8’’ (à compatibilité Apple CarPlay et Android Auto) et le régulateur de vitesse adaptatif (à fonction «embouteillage» avec la boite DSG), et la gamme accueille une série spéciale First Edition au rapport prix/équipement intéressant (lire notre article détaillé sur les prix de la nouvelle Golf).

VW Golf 2017 restylée jaune devant l'océan avant gauche
VW Golf 2017 restylée jaune devant l'océan arrière droit

Hélas, ces deux finitions sont indisponibles avec le nouveau 1.5 TSI 150 de notre Golf d’essai, qui démarre en niveau Carat à 30 330 € minimum (l’ancienne Golf 1.4 TSI 150 débutait à 28 090 € en Confortline). La finition Carat Exclusive culmine à 34 580 €, la boîte DSG à sept rapports exige 1 610 € de surcoût et la carrosserie break SW, encore 1 000 € de plus. Mais, assez parlé « chiffres »...

 

Au volant de la Golf 1.5 TSI 150

VW Golf 2017 restylée jaune vue de profil en roulant

Toujours un peu rugueuse en diesel, la Golf apparaît comme une «petite douceur» en essence. Le nouveau 1.5 TSI demeure inaudible au ralenti, se coupe et redémarre en toute discrétion au feu tricolore, et ne génère aucune vibration lors des évolutions à bas régimes. Quant au passage en mode deux cylindres, il devient encore plus doux qu’auparavant (pas de vibration dans le volant, sonorité constante)… mais reste toujours rare, à l’usage.

Ce mode bicylindre impose en fait une sollicitation très faible de l’accélérateur, et intervient à des régimes compris entre 1 400 et 4 000 tr/min. Hormis sous 70 km/h à vitesse stabilisée (ou plus vite si la route descend légèrement), le 1.5 TSI fonctionne donc sur ses quatre cylindres et n’affiche pas de consommation «record» : 6,7 l/100 km relevés à l’ordinateur de bord sur un parcours principalement routier.

Moins de 7 l/100 km sur route : correct, mais la Golf 1.5 TSI 150 tourne rarement sur deux cylindres en usage normal

Cela reste toutefois raisonnable pour une compacte à essence et n’altère pas l’agrément de conduite, excellent. Sans générer le «coup de pied aux fesses» du TDI de même puissance, le TSI 150 délivre sa puissance de manière progressive, autorise des accélérations dynamiques en ville et des relances sécurisantes sur route.

VW Golf 2017 restylée jaune roulant le long de la mer arrière droit

La boîte à six rapports, étagée long, évite elle la caricature et permet de relancer la Golf en sixième vitesse sans avoir à rétrograder. Seule critique, à l’endroit du 1.5 TSI 150 ? Son léger manque de nerf sous 2 000 tr/min (dont l’ancien 1.4 TSI 150 souffrait aussi), parfois gênant lors d’un besoin de puissance en ville.

Après, malgré l’arrivée prochaine de la direction progressive en option (plus directe, et autrefois réservée aux GTD, GTI et R), la Golf reste une Golf. Une compacte davantage axée sur la sécurité que le plaisir de conduire quand elle ne porte pas de badge "R" ou "GTI" : train arrière imperturbable, antidérapage autoritaire.

VW Golf 2017 restylée jaune dans un virage vue avant

En comparaison, une Peugeot 308 présente une meilleure agilité en virages, tout en soignant davantage son confort : avec les roues de 17 pouces de notre modèle d’essai, la Golf impose de cocher la suspension pilotée à trois modes pour se montrer moelleuse (1 190 €).

Au restylage, la Golf Carat a d’ailleurs perdu son châssis sport et ses roues de 17 pouces de série, officiellement pour limiter le coût d’usage (monte en 16 pouces moins onéreuse), plus certainement pour bonifier son confort...

 

A bord de la Golf 2017

 

VW Golf 2017 carat Exclsuive restylée planche de bord

Pas de changement à bord de la Golf, toujours bien présentée et agréable à vivre : plastiques et assemblages de qualité, rangements nombreux et spacieux.
VW Golf 2017 carat Exclusive écran 9,2 pouces
Le nouvel écran tactile en verre de 9,2 pouces (option à 1 500 € sur Carat, série sur Carat Exclusive) est agréable à manier comme à regarder.
VW Golf 2017 carat Exclusive commandes gestuelles
En passant sa main près de l'écran, on fait défiler différentes choses selon le menu sélectionné : stations de radio, photos, consommation moyenne...
VW Golf 2017 carat Exclusive compteurs 100% numériques
Comme le Tiguan et la Passat, la Golf peut désormais recevoir les compteurs à affichage numérique.
VW Golf 2017 carat Exclusive compteurs 100% numérique
Ils viennent de série en Carat Exclusive, ou sont facturés 580 € sur Carat.
VW Golf 2017 carat sièges avant
Le siège conducteur "ergoComfort" (fonction massage, longueur d'assise réglable) sera proposé en option mi-2017.
VW Golf 2017 carat banquette
Assise longue, bon espace aux jambes : malgré son gabarit compact (4,26 m), la Golf accueille bien ses passagers arrière
VW Golf 2017 coffre siege rabattu
Le plancher amovible permet un espace plat de chargement sièges rabattus, et sait couvrir le cache-bagages.
VW Golf 2017 coffre
En position basse, il dégage 380 l de volume de coffre, une valeur dans la moyenne du segment des compactes.

 


Concurrence Golf 1.5 TSI 150

Difficile de trouver une compacte française à opposer à cette Golf TSI 150 : Peugeot 308 et Renault Mégane à essence font le grand écart entre 130 ch et 205 ch, alors que la vieillissante DS4 impose une boîte automatique sur son THP 165 (dès 31 450 €). Ensuite, deux cas de figure : les modèles des constructeurs généralistes, proposés bien moins chers que la Golf (Ford Focus 1.5 EcoBoost 150 dès 25 000 €, Opel Astra 1.4 Turbo 150 dès 24 500 €, Seat Leon 1.4 TSI 150 dès 27 265 €).

Et les modèles du cercle «premium», pas plus onéreux car ils démarrent dans des finitions de base bien moins dotées que la Golf Carat à 30 330 €. La Mercedes Classe A 200 (156 ch) débute ainsi à 29 500 €, et la cousine Audi A3 1.4 TFSI 150 (dotée de l’ancien bloc moteur), dès 26 400 € !

 

Bilan de l’essai VW Golf 2017 1.5 TSI 150

Très discrètes à l’extérieur, les évolutions de la Golf 2017 restent anecdotiques à l’épreuve de la conduite : l’agréable 1.5 TSI 150 «n’enterre» pas l’ancien 1.4 TSI de même puissance, le comportement routier demeure identique et le confort ne progresse pas d’un iota. Difficile, donc, de conseiller aux actuels possesseurs de Golf 7 de la remplacer par cette version restylée, à moins de s’adresser aux fans de gadgets : compteurs 100% numériques, grand écran central à commande gestuelle et assistant de conduite dans les embouteillages (boîte DSG) n’existent pour l’heure sur aucune compacte hormis la Golf. Reste à y mettre le prix… ce qui effraie rarement les amateurs de technologie.

VW Golf 2017 restylée jaune roulant près de la mer avant gauche


On aime

  • L’agrément du nouveau moteur 1.5 TSI 150
  • L’habitacle toujours spacieux et bien agencé
  • Les équipements technologiques rares à ce niveau de gamme…

On regrette

  • …mais souvent optionnels
  • La finition Carat imposée avec le 1.5 TSI 150 (30 330 € minimum en 5 p.)
  • L’absence d’évolutions châssis
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (5)
Gchevalier

Je pense aussi que le petit volant et l'ergonomie de la 308 sont épouvantables. Obligé de passer par l'écran pour là climatisation, quel drôle d' idée !

zezete24

Effectivement je viens de la commander en essence 150 cv carat boite DSG (déjà possesseur d'une Golf VI 125 ch DSG) avec option écran numérique. Elle était en concurrence avec la Peugeot 308 mais le petit volant obligatoire est rédhibitoire pour moi. Donc je reste client content chez VAG et bientôt achat pour mlon épouse de la nouvelle polo en octobre.

Kirth Gersen

La Golf s'achète peut-etre encore en diesel à 51% en France, mais uniquement à cause des flottes d'entreprise. Les particuliers plébiscitaient l'essence à plus de 60% déjà l'année passée.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Volkswagen Golf