Vous êtes ici :

Essai Volkswagen Polo 6 TSI 115 DSG7 : La Golf devrait se méfier...

La nouvelle Polo 6 dispose d'une gamme de motorisations assez étendue. Le prix de cette Polo 1.0 TSI 115 avec boîte DSG7 est fixé à  23 930 € en finition Carat Exclusive.
La nouvelle Polo 6 dispose d'une gamme de motorisations assez étendue. Le prix de cette Polo 1.0 TSI 115 avec boîte DSG7 est fixé à 23 930 € en finition Carat Exclusive.

La nouvelle Volkswagen Polo lorgne plus que jamais du côté des compactes, en prenant pour modèle la Golf. Reste à savoir si cette version TSI 115 en boîte automatique, réservée aux finitions les plus hautes, tient ses promesses de citadine haut de gamme.

Voiture à l'essai : Volkswagen Polo 1.0 TSI 115 DSG7 Carat Exclusive

  • Moteur Essence | Puissance : 115 ch
  • Lancement : octobre 2017
À partir de
23 930 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai Volkswagen Polo 6 TSI 115 DSG7 : La Golf devrait se méfier... 

Bien qu’elle ait toujours été considérée comme une sorte de mini-Golf, la Polo n’a jamais autant mérité ce sobriquet que sur cette sixième génération. Par ses dimensions en hausse, sa silhouette musclée et ses équipements dernier cri, la nouvelle Polo se rapproche nettement de sa grande sœur et semble même prête à marcher sur ses plates-bandes.

Essai Volkswagen Polo 1.0 TSI 115 DSG7
La nouvelle Polo 6 sera commercialisée à partir du 10 octobre 2017.

Avec sa nouvelle plateforme, la Volkswagen Polo 6 gagne en volume et en habitabilité mais garde une préférence pour les petits moteurs. Elle dispose d’ailleurs d’une majorité de blocs trois cylindres, allant jusqu’au 1.0 TSI de 115 ch. Ce dernier remplace l’ancien quatre cylindres 1.2 TSI 110 et revendique un couple en hausse (200 Nm contre 175 Nm) pour une consommation toujours mesurée (4,8 l/100 km en cycle mixte homologué).

 

Prix Volkswagen Polo 6 TSI 115

A finition égale, la variante TSI 115 de cette nouvelle Polo réclame 760 € de plus que la version TSI 95. Disponible uniquement sur les finitions les plus hautes Carat, R-Line et Carat Exclusive, la Polo TSI 115 démarre à 20 800 € en boîte mécanique et finition Carat.

En Carat, la citadine dispose déjà d’un équipement généreux, avec les projecteurs avant full LED, les jantes en alliage de 16 pouces, la climatisation bi-zone ou encore l’écran tactile de 8 pouces avec système de navigation. La finition R-Line marque sa différence par une présentation plus sportive, comprenant des boucliers spécifiques, un becquet arrière, des jantes de 17 pouces « Bonneville » et des sièges Sport.

Essai Volkswagen Polo 1.0 TSI 115 DSG7

La finition Carat Exclusive de notre modèle d’essai, facturée 23 910 € en TSI 115 DSG7, est la pludonéreuse de la gamme essence. Elle se dote des dernières technologies en vogue, telles que l’instrumentation digitale Active Info Display (qui remplace les compteurs par une dalle de 11,7 pouces), le régulateur de vitesse adaptatif, la caméra de recul, ou encore la recharge de smartphone par induction.

 

Au volant de la Polo 1.0 TSI 115 DSG7

Essai Volkswagen Polo 1.0 TSI 115 DSG7 intérieur

Passée la bonne surprise de l’installation à bord, où l’on découvre une ambiance plus fun qu’auparavant et une planche de bord moderne, le démarrage du bloc TSI se fait tout en silence. Un silence qui perdure, alors que l’on s’élance en douceur et que la boîte DSG égrène les rapports sans aucun à-coup. Cette quiétude est de plus amplifiée par l'excellent confort offert par les suspensions, les imperfections de la chaussée étant absorbées sans difficulté.

Comme souvent, la transmission à double embrayage DSG7 préfère une conduite souple et paisible, avec laquelle elle offre une très grande fluidité dans les passages de rapports. Si l’on hausse le rythme et que le pied se fait trop lourd, elle peut en revanche faire preuve d’hésitations. Désagrément qu’il est toutefois possible d’atténuer, en prenant la main grâce aux palettes situées à l’arrière du volant.

Couplée à ce TSI, la boîte DSG7 préfère une conduite souple et paisible pour donner le meilleur

La version 95 ch de ce même moteur, que nous avons déjà pu essayer, peut sembler très suffisante dans l’absolu. Malgré tout, on ressent un surplus de vitalité appréciable avec cette variante TSI 115, notamment sur les franches accélérations. Un atout non négligeable lors des dépassements sur le réseau secondaire. Toutefois, Volkswagen ne fournit pas encore de chiffres d’accélérations pour cette version.

Essai Volkswagen Polo 1.0 TSI 115 DSG7

Ce bloc TSI 115 semble de plus relativement sobre, puisque nous avons observé une consommation moyenne de 6,2 l/100 km. Il est vrai toutefois que notre parcours d’essai, constitué essentiellement de zones urbaines et de routes nationales très fréquentées, ne nous a pas incités à avoir le pied lourd.

Au redémarrage, le système Stop&Start de cette nouvelle Polo n'est pas très réactif

Parmi les quelques reproches que l’on pourrait faire à cette mécanique, on citera nla sonorité roturière, qui se révèle lors des fortes accélérations par des grognements proches de ceux d’un bloc mazouté, ou encore un système Stop&Start parfois peu réactif, la direction pouvant mettre près d’une seconde à s’assouplir lors des redémarrages.

 

A bord de la Volkswagen Polo

Essai Volkswagen Polo 1.0 TSI 115 DSG7

Autant dire que le contraste est assez saisissant par rapport à l'habitacle austère de l'ancien modèle ! Avec son design moderne, ses placages qui peuvent être de couleur vive et son écran tactile de 8 pouces, la planche de bord de cette nouvelle Polo est l'une des plus élaborées du segment.

Essai Volkswagen Polo 1.0 TSI 115 DSG7
Unique sur le segment des citadines, l'instrumentation digitale Active Info Display est fournie de série sur la finition Carat Exclusive.
Le nouvel écran tactile de 8 pouces se montre très réactif et offre une grande lisibilité. La qualité de finition demeure impeccable.
Essai Volkswagen Polo 1.0 TSI 115 DSG7
La Polo se place au top de la catégorie en termes d'habitabilité, avec des places arrière étonnamment accueillantes pour une citadine.
Avec ses 351 litres, le coffre est également l'un des plus vastes sur le segment. Seules les Seat Ibiza et Suzuki Baleno dépassent la Polo sur ce point.

 

Concurrence Volkswagen Polo TSI 115

Affichant 4,05 m de long, la nouvelle Polo fait partie des citadines les plus grandes du marché, avec la Renault Clio, la Kia Rio et la récente Ford Fiesta. Ces concurrentes sont toutefois dépassées en termes d’habitabilité par la Volkswagen, qui devient la référence du segment sur ce plan. L’arrivée de certains équipements high-tech comme l’instrumentation digitale inédite sur le segment, fait également d’elle la plus avancée sur le plan technologique.

Essai Volkswagen Polo 1.0 TSI 115 DSG7

Au final, sa concurrente la plus redoutable pourrait bien être sa cousine Seat Ibiza, basée sur la même plateforme et jouant une partition assez proche. D’autant que cette dernière se montre un peu plus accessible que la Polo. En revanche, l'espagnole ne dispose pas encore de la boîte DSG.

Les tarifs de la Polo demeurent globalement élevés : 23 930 € en version TSI 115 DSG7 Carat Exclusive. Cependant, une Peugeot 208 1.2 Puretech 110 en finition Féline et boîte EAT6 réclame presque la même somme (23 050 €), sans bénéficier de l’effet nouveauté. La Renault Clio TCe 120 EDC en finition Initiale Paris s'affiche même encore plus chère, à 24 600 €, mais son équipement se montre aussi plus fourni (Park assist, sellerie cuir...).    

 

Bilan de l’essai Polo TSI 115 DSG7

Dans cette variante dotée du 1.0 TSI 115, la nouvelle Polo demeure la citadine très convaincante que l’on a pu découvrir tout récemment en TSI 95. Le gain de 20 ch apporté par cette version mérite le supplément de 760 € réclamé, même si le choix de ce moteur nécessite de passer sur les finitions les plus onéreuses. La transmission DSG7 offre quant à elle un réel surplus d’agrément, grâce à une grande onctuosité, notamment sur les trajets urbains.

Pour le reste, l’habitabilité au-dessus du lot, l’excellent confort de suspensions, ou encore les équipements véritablement haut de gamme font déjà de cette Polo sixième du nom une référence du segment B… et une menace pour sa grande sœur du segment C, la Golf !

 

On aime

  • La grande douceur de l’ensemble moteur TSI 115/boîte DSG
  • De belles performances pour une consommation raisonnable
  • Grand confort de suspensions

On regrette

  • Le tarif très premium de la finition Carat Exclusive
  • Un bloc TSI 115 au caractère et à la sonorité parfois proches d’un diesel
  • La boîte DSG toujours hésitante en conduite musclée

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Bruno du 13

... et toujours pas d'infos sur sa tenue de route, son agilité, sa prise de roulis... mais on insiste sur son "très grand confort"... on a compris...

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Volkswagen Polo