Vous êtes ici :

Essai Volkswagen Polo GTI (2018) : notre avis sur la nouvelle Polo GTI

Volkswagen Polo GTI (2018)
Tout d'abord lancée en version DSG facturée 28 920 € en janvier prochain, la Volkswagen Polo GTI sera également proposée en boîte manuelle à partir de septembre 2018.

La Volkswagen Polo n'a jamais été une référence parmi les petites GTI. Entièrement renouvelée pour 2018, elle troque son 1.8 contre un 2.0, une cylindrée inhabituelle dans la catégorie. Reste à savoir si ce changement lui permet de renverser la table.

Voiture à l'essai : Volkswagen Polo 2.0 TSI 200ch GTI DSG6

  • Moteur Essence | Puissance : 200 ch
  • Lancement : janvier 2018
À partir de
28 920 €

Page 1Essai Volkswagen Polo GTI (2018) : notre avis sur la nouvelle Polo GTI 

Inventeur du sigle GTI, Volkswagen n’a jamais vraiment su tout à fait transposer cette formule magique sur la Polo. Certes, le moteur à compresseur des G40 des années 80 a laissé quelques souvenirs émus à certains propriétaires (et aussi à quelques garagistes), mais jamais une Polo sportive n’a su remettre en cause la suprématie des petites françaises. C’était encore le cas pour la précédente génération, largement dépassée par la Peugeot 208 GTi, la Renault Clio R.S. ou, mieux encore, la Ford Fiesta ST, largement en tête des ventes en Europe.

Volkswagen Polo GTI (2018)
La Volkswagen Polo GTI reste discrète mais s'offre les mêmes artifices esthétiques que la Golf GTI.

Entièrement renouvelée cet été, la Volkswagen Polo n’a pourtant pas tardé à enfanter sa version sportive. La nouvelle Polo GTI  arrivera en concession dès janvier 2018 dans sa version à boîte DSG tandis que la boîte manuelle est attendue pour septembre. Et le moins que l’on puisse dire est qu’elle ne renie pas son appellation. De la sellerie à motif écossais aux logos omniprésents en passant par les liserés rouges, on croirait avoir à faire à une Golf. Et l’illusion continue si on regarde un peu trop rapidement la fiche technique. Comme sa grande sœur, la Polo embarque en effet un 4 cylindres 2.0. Il ne s’agit pourtant pas du même moteur, nous y reviendrons.

 

Prix Volkswagen Polo GTI 2018

A 28 920 € en prix d’accès, on ne peut pas dire que la Polo GTI soit bon marché. Elle se monnaie 2 570 € plus cher que la Peugeot 208 GTi et 2 020 € de plus que la Renault Clio R.S., qui est elle aussi proposée d’office avec une transmission à double embrayage. Reconnaissons tout de même que la Volkswagen est assez généreuse en équipements. Toutes les GTI reçoivent ainsi l’instrumentation entièrement digitale Active Info Display. C’est d’ailleurs essentiellement sur le plan du contenu multimédia qu’elle prend vraiment le pas sur les françaises grâce à son écran de 8 pouces tactile et ses fonctionnalités plus avancées.

Volkswagen Polo GTI (2018)

Mais le groupe Volkswagen ne serait pas lui-même sans ses légendaires catalogues d’options. La Polo GTI peut recevoir en sus l’amortissement piloté, étonnamment bon marché à 315 € (moins cher que la recharge à induction, faites votre choix !), le toit ouvrant ou encore la commande vocale. En revanche les amateurs de sellerie cuir en seront pour leur frais : elle n’est tout simplement pas proposée.

 

Au volant de la Volkswagen Polo GTI (2018)

Volkswagen Polo GTI (2018)

Ne vous faisons pas plus longtemps languir et disons-le tout net : non la nouvelle Polo GTI ne renverse pas la hiérarchie des petites sportives. Non pas à cause de son moteur. Très proche du bloc de l’Audi A4 Ultra TFSI 190, il se caractérise par son taux de compression élevé et son turbo de petite taille choisi pour limiter le temps de réponse. Cela se voit sur la courbe de couple carrée, qui lui permet de disposer des 320 Nm dès 1 500 tours. De quoi offrir une disponibilité maximale et même au besoin d’affoler le train avant malgré l’action de l’autobloquant électronique XDS.

Volkswagen Polo GTI (2018)
Avec 1 280 kg, la Volkswagen Polo GTI n'est pas la plus légère de sa catégorie. Cela ne suffit pas à expliquer son manque d'agilité.

Si le punch est au rendez-vous, on ne peut pas en dire autant du caractère : le 4-cylindres n’offre qu’une seule saveur, sans proposer aucune modulation. Si on a le malheur d’activer le mode Sport, la sonorité retransmise dans les enceintes se fait artificielle. Heureusement, le sélecteur de mode permet de se concocter un menu à la carte : direction et suspension plus fermes tout en conservant la sonorité normale, suffisamment évocatrice.

Sur circuit, le compte n’y est pas. Sur la route, la Polo GTI s’apprécie à rythme rapide, mais coulé...

Ce qui déçoit le plus cependant à bord de la Polo GTI, c’est le châssis. Nous avons eu l’occasion d’essayer l’auto sur circuit et le moins que l’on puisse dire est que le compte n’y est pas. Non seulement la boîte DSG6 manque de rapidité et réagit parfois en dépit du bon sens, même en mode manuel, mais le train avant se montre plutôt paresseux en entrée de courbe. Plus grave, la direction manque singulièrement de ressenti, si bien que l’on n’est jamais trop sûr de son placement.

Enfin, le train arrière reste rivé à la piste, refusant toute mobilité sauf à le provoquer violemment. C’est finalement sur route à rythme rapide mais coulé que la Polo GTI s’apprécie le plus. Confortable, silencieuse et même assez sobre (nous avons relevé 7,3 litres aux 100 km sur un parcours routier) elle est à son aise sur autoroute où elle profite de ses excellentes reprises.

Volkswagen Polo GTI (2018)

 

A bord de la Volkswagen Polo GTI (2018)

Volkswagen Polo GTI (2018)

Joliment dessinée et attractive grâce notamment au bandeau de couleur rouge, la planche de bord de la Polo GTI reçoit d'office l'instrumentation numérique qui permet d'alterner les affichages. Quant à la position de conduite, elles se montre impeccable.

 

Volkswagen Polo GTI (2018)
Les sièges avant de la Volkswagen Polo GTI ne sont pas seulement jolis à regarder, ils offrent également un excellent maintien.

 

Volkswagen Polo GTI (2018)
Le mode manuel est à utiliser impérativement en conduite dynamique, la gestion de la boîte DSG de la Volkswagen Polo GTI ayant toujours un train de retard sur les événements.
Volkswagen Polo GTI (2018)
Les sièges spécifiques à la Polo GTI n'empiètent pas sur l'espace des passagers arrière, qui reste très correct tant du point de vue de l'espace aux genoux que de la tête.

 

Concurrence Volkswagen Polo GTI (2018)

Volkswagen Polo GTI (2018)

La Polo GTI ne manque pas d’adversaires sur le marché, même si le segment est en plein bouleversement en raison du renouvellement de nombreux modèles. Ainsi la référence sportive qu’est la Ford Fiesta ST va bientôt être remplacée par une version trois cylindres. Du côté des françaises, on peut citer en plus des Peugeot 208 GTi et Renault Clio R.S. déjà évoquées la DS3 Performance. Beaucoup plus radicale grâce notamment à son autobloquant mécanique, elle s’avère nettement plus ludique que la Polo et réellement en rapport avec ce que l’on attend d’une petite sportive. A 27 950 €, elle est également facturée moins chère, même si elle ne bénéficie pas des mêmes raffinements technologiques.

A noter également que le groupe Volkswagen a fait le ménage chez ses propres marques : les anciennes Skoda Fabia RS et Seat Ibiza Cupra ne seront pas remplacées. Du côté des japonaises, la Polo trouvera sur son chemin l’étonnante Toyota Yaris GRMN dotée d’un moteur 1.8 à compresseur de 212 ch. Reste que la japonaise est une série limitée à 1 000 exemplaires, déjà tous vendus.

 

Bilan essai Volkswagen Polo GTI (2018)

Volkswagen Polo GTI (2018)

On l’aura compris, ceux qui cherchent une sportive très affûtée ne trouveront pas leur bonheur avec la Polo GTI. Pas assez incisive, elle apparaît plus proche d’une GT que d’une GTI. Restent de vraies qualités de confort et un équipement dernier cri qui plaira aux amateurs de polyvalence, d’autant que l’auto conserve toutes les qualités d’habitabilité et de finition qu’on lui connaît.

Devant un tel compromis, on ne peut s’empêcher de penser que Volkswagen a voulu laisser un peu de champ à la future Polo R que Volkswagen est actuellement en train de tester sur le Nürburgring. On n’en attendrait pas moins de la marque quadruple championne du monde des rallyes !

Volkswagen Polo GTI (2018)

On aime

  • Confort
  • Polyvalence
  • Silence

 

 

Volkswagen Polo GTI (2018)

On regrette

  • Train avant peu incisif
  • Boîte peu agréable
  • Tarif élevé

 

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (9)
GrezRal516

Bizarre ces chiffres de vente, Renault se vante de ne jamais avoir autant vendu de Clio RS ...Pour la polo on attend la version avec boite manuelle, inconcevable de pretendre etre une petite sportive avec ce genre de boite qui non seulement ne permet pas un controle de son auto mais lisse les sensations.

JJG29

200 ch et 30000 euros pour une si petite voiture et vitesse limitée à 90 et 130 km:h...quand on aime c'est vrai, on compte pas.

RONOT

Dommage de ne pas l'avoir équipé d'un frein à main électrique !

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Volkswagen Polo