Vous êtes ici :

Essai Volvo XC60 T8 Twin Engine : le test du XC60 hybride rechargeable

traveling 3/4 avant Volvo XC60 T8 Twin Engine
Le prix du Volvo XC60 T8 Twin Engine démarre à 75 940 €. Il est lancé en ce mois de juillet 2017.

Le Volvo XC60 T8 Twin Engine promet de parcourir de 43 à 45 km en tout électrique, et d'offrir un plaisir de conduire de premier plan. Premier essai du nouveau SUV hybride rechargeable de Volvo.

Voiture à l'essai : Volvo XC60 T8 Inscription

À partir de
75 940 €
1 000 € de bonus

Page 1Essai Volvo XC60 T8 Twin Engine : le test du XC60 hybride rechargeable 

La réduction de cylindrée et l’incursion de l’électricité à bord des motorisations de nos voitures apparaissent aujourd’hui comme inéluctables. Mais hormis quelques exceptions, la technologie hybride rechargeable arrive par le haut et reste encore confidentielle dans les catalogues des constructeurs.

Chez Volvo, c’est le grand XC90 de dernière génération qui a été le premier à recevoir le dispositif T8 Twin Engine, composé d'un moteur de seulement 2.0 litre de cylindrée pour 320 ch sur le train avant, et d'un bloc de 65 kW (87 ch) sur le train arrière. On le retrouve aujourd’hui sur la livrée de pointe du XC60, avec un bel avantage pour les entreprises, constitué d’un bonus à l’achat de 6 000 €, et d’une exonération de taxe sur les véhicules de société. Pour une voiture qui développe jusqu'à 407 ch, c’est tout de même pas mal...

Grâce à sa technologie hybride rechargeable, le XC60 T8 profite d'un bonus écologique de 6 000 €.
Grâce à sa technologie hybride rechargeable, le XC60 T8 profite d'un bonus écologique de 6 000 €.

 

Prix Volvo XC60 T8 Twin Engine

Composée de quatre niveaux de finition (Momentum, R-Design, Inscription et Inscription Luxe), la gamme XC60 T8 Twin Engine démarre à 70 300 € (et 75 940 € pour notre livrée Inscription). Un tarif assez élitiste car en haut de gamme Inscription Luxe le Volvo XC60 T8 grimpe à 79 510 €, ce qui indique qu’il dépasse largement les 80 000 € avec les options, lesquelles demeurent nombreuses.

Toutefois, des équipements intéressants spécifiques à cette version sont livrés en série, comme par exemple les jantes en alliage de 19 pouces, le toit ouvrant panoramique en deux parties ou encore la suspension pneumatique avec amortissement piloté. 

Prise Volvo XC60 T8 Twin Engine
Le toit ouvrant panoramique en deux parties est occultant et livré de série sur la version T8 Twin Engine du Volvo XC60
Sur une prise 16 ampères, le Volvo XC60 T8 Twin Engine se recharge en 2h30 et offre 45 km d'autonomie théorique en tout électrique

 

écran et mode B Retour Renault Talisman TCe 150
Badge T8 Twin Engine, avec le niveau de finition sur fond argent
Tableau de bord numérique pour le Volvo XC60 T8 Twin Engine

 

Au volant du Volvo XC60 T8 Twin Engin

traveling droite gauche Volvo XC60 T8 Twin Engine

Le Volvo XC60 T8 Twin Engine est un voyageur au long cours.

Après avoir laissé la voiture en charge toute la nuit-mais en principe 5 heures suffisent sur une prise 8 ampères-, le compteur affiche une autonomie électrique de seulement 33 km. Mais, en sortant du parking, l'ordinateur revoit sa copie et passe à un 41 km plus réaliste... Au cours de notre essai, nous avons fait selon les moments entre 30 à 40 km en zéro émission en fonction du type de parcours effectué. Dès lors, pour un usage journalier cette autonomie peut être suffisante, notamment si on roule en ville (meilleure régénération).  

Le Volvo XC60 T8 Twin Engine est très silencieux, bien entendu en mode électrique, mais aussi grâce à sa parfaite insonorisation lorsque le moteur thermique redémarre. Rares sont les voitures qui transportent leurs passagers avec autant de douceur. Une douceur dont il est également question dans les suspensions, qui axent davantage le comportement du nouveau SUV de Volvo sur le confort que la performance. Mais grâce à ses suspensions pneumatiques et son châssis piloté, ce XC60 parvient à compenser son surpoids (2 115 kg) et reste léger depuis le volant.

travelling 3/4 arrière Volvo XC60 T8 Twin Engine

Le Volvo XC60 T8 Twin Engine est confortable, y compris pour les longs trajets

Différents mode de conduite permettent alors de s'amuser en conduisant : Pure pour le tout électrique, Hybride pour une conduite classique et plutôt efficace grâce aux nombreuses interventions de l'électrique, Power qui combine le maximum de puissance, Off Road pour le tout-terrain et Individual pour affiner ses choix sur certains paramètres. Deux autres fonctions viennent s'ajouter, accessibles par le système Sensus et non une molette : Hold, qui permet de n'utiliser que le moteur thermique pour garder son énergie électrique pour plus tard, et Save, qui permet au moteur thermique de recharger directement les batteries en marge des phases de ralentissement. Cela génère une surconsommation de carburant momentanée, mais permet ensuite de disposer de davantage d'autonomie en tout électrique.

Si le XC60 est bien entendu un SUV capable de couvrir de longues distances, il convient néanmoins de préciser que sur autoroute, à 130 km/h, il consomme alors 10 à 11 l/100 km car l'électrique n'intervient plus. En outre, le réservoir de cette version hybride rechargeable ne fait que 50 litres. Dès lors, l'autonomie apparait plus faible que celle de la version diesel D5, qui bénéficie en outre d'un plus grand réservoir et qui consomme moins.

écran et mode B Retour Renault Talisman TCe 150
Le XC60 T8 Twin Engine offre différents modes de conduite, du tout électrique (Pure) au plus puissant (Power).
Le mode B permet d'accentuer le frein moteur et la récupération d'énergie dans les phases de ralentissement.

 

Dans l'habitacle du Volvo XC60 T8

planche de bord Volvo XC60 T8 Twin Engine

La planche de bord du nouveau XC60 emploie des matériaux de bon niveau. La grande tablette numérique permet de piloter les fonctions de la voiture via le système Sensus, lequel a été développé par Volvo. Elle bénéficie d'un fil infra-rouge qui lui permet d'être utilisée avec des gants.

coffre siège rabattus Volvo XC60 T8 Twin Engine
A l'arrière du XC60 2017, le séjour est plus agréable à deux qu’à trois, et la banquette est modulable en 2/3 1/3. La version T8 ne peut recevoir la climatisation quadrizone.

Le Volvo XC60 2017 propose un coffre de 468 à 1 395 litres. C’est moins qu’à bord de ses versions thermiques (505 litres) mais aussi que la moyenne de la catégorie.
Ecran Sensus Volvo XC60 T8 Twin Engine
Le levier de vitesses du Volvo XC60 T8 Twin Engine est fabriqué en cristal d'Orrefors
De nombreuses fonctions se commandent par le grand écran tactile du système Sensus

 

Concurrence Volvo XC60 T8 Twin Engine

Pleine face avant Volvo XC60 T8 Twin Engine

Volvo XC60 T8 Twin Engine

Dans cette catégorie des SUV haut de gamme à technologie avancée, le XC60 T8 Twin Engine est un peu seul dans son segment, même si la concurrence s’organise. L’Audi Q5 n’existe pas encore en hybride plug-in. Chez BMW, la technologie arrivera sur le futur X3 qu'en 2019. Du côté des marques françaises, le DS 7 Crossback arrivera bien fin 2017, mais il faudra également attendre 2019 pour prendre le volant de la version hybride rechargeable de PSA.

On peut aussi citer le Volkswagen Tiguan Allspace et ses 7 places, qui sera lancé en septembre mais plus tard en GTE. Enfin, il convient de considérer le Mitsubishi OutlanderPHEV, avec des performances de niveau inférieur au Volvo, mais doté d'un tarif moins élevé.

 

Bilan de l'essai Volvo XC60 T8 Twin Engine

vue de 3/4 arrière statique Volvo XC60 T8 Twin Engine
Volvo XC60 T8 Twin Engine

Le Volvo XC60 représente une nouvelle génération de voiture. On peut contrôler certaines de ses fonctions depuis son smartphone, le conduire sans bruit et sans consommer de carburant, avant de prendre la clé des champs et de profiter d’une puissance cumulée de 407 ch. Le principal frein à l’achat est alors le prix, qui dépasse les 80 000 € avec les options en haut de gamme. Mais il convient également de préciser que la légitimité de sa technologie réside dans son utilisation urbaine ou périurbaine, l'hybride rechargeable ne servant à rien ou presque sur autoroute. A méditer avant d'acheter.

 

On aime

  • Le dessin équilibré
  • La montée en gamme
  • L’agrément de conduite

 

On regrette

  • Le prix, toujours élitiste
  • Le volume de coffre amputé
  • L'autonomie et la consommation sur autoroute

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (5)
melmax

Effectivement, on achète souvent un véhicule à 80k€, 4*4 qui plus est et de grand gabarit, pour faire des trajets urbains et péri-urbains.......Ce type de véhicule familial, est souvent utilisé pour les grands trajets, les grands rouleurs qui cherchent du confort et de l'espace. Et pour quelqu'un qui fait 25 ou 30000km/an, la part en tout électrique sera mineure, ou souvent inférieure à 20% des trajets. Alors soit, 0 conso sur 20% des trajets, mais + 50% de conso sur les 80% restants. Au global, ce véhicule émettra plus de CO2 qu'un banal thermique diesel, mais aura pu bénéficier d'un bonus 6000€, et d'une exemption de TVS. Encore une anomalie de plus dans la gestion écologique. En termes de coût d'usage, 7l/100 en gasoil revient à 8.4€/100km, alors que 10l/100 en essence reviennent à 14.6€/100kms. Soit un écart de 1820€ pour 30000km annuels. En intégrant 20% en tout électrique, reste un écart de 920€/an. Ca devient raisonnable et acceptable, si le prix d'achat était comparable. Le principal défaut de cet hybride, reste son tarif qui plombe complètement le bilan économique, car très nettement plus cher qu'un thermique classique, qu'il soit essence ou diesel.

AMOS113

Tarif exorbitant...Près de 80000€ en finition haute et avec une liste d'options encore longue comme le bras. Est-il nécessaire de mettre le 4 cylindres T6 ? Les T4 ou T5 suffiraient amplement pour les usages routier et autoroutier et permettraient d'abaisser le prix d'accès à cette technologie. Pour ma part, je fais près de 30000 kms par an et en très grande partie sur autoroute. L'intérêt pour ce type de véhicule est mineur dans mon cas. Je possède un GLC (modèle oublié de votre comparatif qui existe également en version hybride) et ma consommation s'établit à 6.6 l/100...de gasoil.

eurtmp

"Mais il convient également de préciser que la légitimité de sa technologie réside dans son utilisation urbaine ou périurbaine, l'hybride rechargeable ne servant à rien ou presque sur autoroute." Cette phrase montre que vous n'avez effectivement pas compris l'intérêt de l'hybride rechargeable: il sert à avoir une voiture électrique au quotidien pour les courts trajets urbains, tout en permettant de prendre l'autoroute pour partir en vacances sur de longs trajets, chose que les voitures tout électrique ne peuvent pas (même la Tesla ne permet pas de traverser la France sans recharger pendant 2 ou 3h si on ne trouve pas un supercharger). Alors oui, sur ce grand trajet on consommera 11l/100. Mais si sur les 70% des trajets restants qui sont effectués en periurbain au cours de l'année on consomme 1l/100, le bilan conso global reste positif sur 1 an.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Volvo XC60