Vous êtes ici :

Faut-il acheter une Kia ?

Faut-il acheter une Kia ?

Depuis l'avènement de la Cee'd, Kia est la marque qui monte. Le style moderne, le rapport prix/prestations attractif et la garantie de 7 ans séduisent. Mais le constructeur tient-il ses promesses en terme de fiabilité ? L'argus a enquêté au coeur de l'usine slovaque « made in qualité » de Zilina.

Page 1Faut-il acheter une Kia ? 

Kia Zilina Photo : Eric MontgobertImportée depuis 1993 en France, Kia est passée de l’ombre à la lumière, en moins de quinze ans.
De 1 600 voitures immatriculées en 1999, ce chiffre a été multiplié par plus de sept en 2009.
 
Par quel miracle ? La commercialisation de la Cee’d, en 2006, a marqué un tournant décisif vis-à-vis du grand public. Outre sa fiabilité, ce modèle affiche des prestations et une qualité en adéquation avec les attentes européennes.


DANS LE TOP 3 EN 2012

Kia Zilina Photo : Eric MontgobertPour répondre à ses ambitions sur le Vieux Continent, Kia n’a pas lésiné sur les moyens : un centre de design basé à Francfort, un bureau de développement situé à Rüsselsheim, dans le fiel d’Opel, et surtout une usine flambant neuve en Slovaquie.
 
Oubliés les modèles pas chers d’une banalité déconcertante (comme les placides Pride, Sephia, Shuma…). Kia se façonne une image jeune et branchée.
 
Une nouvelle identité dont Peter Schreyer, transfuge d’Audi, est le garant au niveau mondial, le Français Grégory Guillaume ayant en charge le bureau de design en Europe.

Kia Zilina Photo : Eric MontgobertToutefois, si l’emballage séduit, c’est bien pour la qualité de ses produits que la marque est reconnue.
 
Et le bouche à oreille fonctionne à plein. Les clients satisfaits revendiquent une certaine fierté dans leur choix.
 
Pour preuve, l’étude publiée en février 2010 par JD Power en France place Kia au deuxième rang en matière de fiabilité, derrière Honda.
 
Ce qui est loin d’être une finalité, puisque ses objectifs définis en 2009 sont de se hisser parmi les trois premiers mondiaux en fiabilité en 2012 et, dans les cinq premiers en 2014, en qualité perçue.

Kia Zilina Photo : Eric MontgobertCe programme s’appuie sur des méthodes de production rigoureuses inspirées du modèle japonais. Rappelons qu’au début des années 80, Kia fabriquait, sous licence, des 121 pour le compte de  Mazda.
 
Cet héritage est perceptible dans son approche. Des standards de qualités élevés à chaque stade de la fabrication, un outil de production hightech, des machines dernier-cri, des ouvriers qualifiés et motivés ainsi qu’un management optimisé en sont les ingrédients.
 
Et pour que la mayonnaise prenne, les équipementiers subissent des contrôles rigoureux en amont, alors qu’en aval le constructeur fait preuve d’une grande réactivité afin de corriger les problèmes sur la chaîne. Sans oublier une conception simplifiée, notamment en termes d’équipements électroniques, et un souci du moindre détail dans la mise au point des véhicules.




Partager cet article
Commentaires
Voir tous les commentaires (42)
cedlp296

La fiabilité est difficilement évaluable car prise en garantie sans aucune trace écrite... Et prise en garantie se passe très bien du moment qu'on fait jouer l'assistance juridique.

versmano758

ATTENTION la garantie expire dans plein de cas moi même suite a une casse de turbo pré maturer (56 000 km) je suis en pleine bataille pour la prise en charge

dasilvadias.jose913

Bonjour, Non il y a trop de problème qui ne sont jamais réglés comme la buée concernant les phares optiques. (Acheté neuf.) Garantie 7 ans que des mensonges et Kia pas sérieux... Ne vous faites pas piéger.

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
136 114 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !