Vous êtes ici :

Fiabilité Peugeot/Citroën/DS. Tous les défauts des moteurs VTi et THP

problèmes moteur 1.6 THP PSA
Primé à de multiples reprises, le moteur à essence 1.6 THP connaît une cascade de défaillances jusqu'à fin 2013.

En 2006, PSA inaugurait de nouveaux blocs à essence avec l'expertise du motoriste BMW. Une collaboration... chaotique. L'argus révèle les 10 anomalies majeures (distribution, consommation d'huile...) sur les moteurs 1.4 VTi, 1.6 VTi et 1.6 THP. Ainsi que les prises en charge accordées.

Primés à de nombreuses reprises à l’occasion de l’élection du « moteur de l’année », les blocs à essence VTi et THP méritent-ils vraiment la palme de la fiabilité ? Il y a de quoi s’interroger. À la décharge de PSA, ces « petits bijoux » doivent leur développement à son partenaire de l’époque, BMW.

Un motoriste émérite, grand spécialiste de la chaîne de distribution, qui a aussi enchaîné les pépins sur le 2.0 diesel (N47, produit de 2007 à 2014). Toutefois qu’il s’agisse de BMW ou de PSA, ces mécaniques ne sont pas fabriquées dans les mêmes usines. Une raison qui peut expliquer que les deux groupes n’aient pas rencontré des avaries identiques…

A lire. Moteurs PSA VTi et THP : sonde de température à remplacer

Enfin fiable le 1.6 THP ? Affirmatif, mais jusqu’à fin 2013, PSA a encore fait de nombreuses modifications

 

Mauvaise résolution

problèmes distribution sur les moteurs VTi et THP de PSA
L'allongement de la chaîne de distribution est l'une des tares des moteurs VTi et THP

Parmi tous les déboires observés depuis 2006, celui affectant la chaîne de distribution demeure le plus courant.

En cause, le tendeur hydraulique dont la défection engendre l’allongement de la chaîne, voire la casse du moteur. Un problème que l’on croyait résolu en juillet 2009, avec le montage d’une nouvelle référence. Or, jusqu’en février 2013, la distribution continue de faire parler d’elle par son bruit de « graillonnement ». 

Si ces moteurs équipent quasiment toutes les voitures des gammes Citroën (lire les 17 dossiers fiabilité), DS et Peugeot (lire les 18 dossiers fiabilité des Peugeot) , leur succès sur certains modèles (Citroën C3 et DS3, Peugeot 207 et RCZ) a fait davantage de victimes collatérales.

Mais une question revient sans cesse : les VTi et THP sont-ils désormais fiables ? Notes techniques confidentielles à l’appui, force est de constater que depuis début 2014, les mauvaises surprises se font plus rares. La prudence s’impose donc pour les acheteurs d’un modèle d’occasion plus ancien, qui seront bien avisés d’assortir leur acquisition d’une garantie mécanique… et d’une lecture approfondie des factures d’entretien.

 

Téléchargez notre enquête exclusive

Chaîne de distribution, système de refroidissement, pompe d’injection, perte de puissance… découvrez toutes les défaillances de ces moteurs répertoriés en 10 chapitres mécaniques. A vous de cliquer pour télécharger le dossier sur les moteurs VTi et THP…

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Citroën
Recevez par e-mail toutes les infos de DS
Recevez par e-mail toutes les infos de Peugeot