Vous êtes ici :

Fiabilité. Tesla se fait épingler aux Etats-Unis

problème de fiabilité sur la Tesla Model S
Selon les 1 400 propriétaires américains, la Tesla Model S rencontre de sérieux problèmes de fiabilité touchant le moteur électrique et la batterie.

Jusqu'alors encensé, le patron de Tesla (Elon Musk) subit un revers suite à la publication de l'enquête annuelle du Consumer Report. Laquelle vient de recaler la Tesla Model S pour ses soucis de fiabilité.

Depuis un certain temps, le trublion de l’industrie automobile surfe sur la vague, n’hésitant pas à profiter des déboires de Volkswagen pour faire sa réclame. Mais nul constructeur n’est à l’abri d’un couac. Elon Musk en fait l’amère expérience avec la sortie de l’enquête du Consumer Report. Quelques semaines après la présentation du Model X, cela fait désordre.

L'enquête met en lumière les nombreux problèmes de la Tesla S qui obtient la mention « pire que la moyenne » (-43%). Les 1 400 propriétaires interrogés évoquent des défaillances majeures touchant le moteur électrique et  la batterie qui ne se charge pas. La liste comprend aussi le voilage des disques de frein, des soucis de transmission (différentiel), les portes qui ne se déverrouillent pas à l’approche du conducteur, des bugs électroniques de l’immense écran tactile, des fuites et bruits du toit ouvrant…

problème de fiabilité sur la Tesla Model S
Model S

Les clients essuient les plâtres, ce qui n’a, malheureusement, rien d’étonnant au regard de la technologie embarquée. Néanmoins les propriétaires louent l’efficacité du service après-vente et 97% se disent prêts à racheter un modèle de la marque américaine.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (7)
valentin740

Sur une voiture électrique on utilise très peu les freins. 100'000 km les plaquettes, donc beaucoup moins de polluants de particules fines!

arnaudj382

Zéro rejet direct ? Non je ne suis pas d'accord La pollution aux particules fines provient de 3 éléments : - le moteur thermique - plaquette de freins dont les émissions en particules fines peuvent dépasser celles du moteur thermique, validé sur Renault Grand Scenic 3 - Euro 6 Cette pollution est tellement problématique que l'Etat de Californie a pris des dispositions pour la commercialisation de plaquettes propres dès 2016 Une société française a inventé un FAP qui se pose sur la roue pour récupérer les particules fines issues du freinage. - le frottement entre le pneu et le bitume dont les émissions dépendent de la qualité de 2. La tesla ne possède pas de moteur thermique mais possède des freins heureusement ;) et roule avec des pneus sur du bitume en attendant mieux En conséquence la telsa émet aussi des particules fines certes en moins en grande quantité qu'une voiture thermique mais il est illusoire de dire que la telsa est une voiture 0 émission de pollution, juste 0 émission de CO2 direct

denisdoudou108

Très étonné par cette enquête ! Propriétaire d'une Model S 85 propulsion, aucun mais vraiment aucun problème en 35000 Km ! ( ce qui ne m'était jamais arrivé avec des voitures "à pétrole") Vive Tesla !

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Tesla Model S