Vous êtes ici :

Future Peugeot 508 2 (2018) : découvrez ses nouveaux moteurs !

illustration future Peugeot 508 (2018) rouge vue arrière
La future Peugeot 508 disposera d'une ligne de coupé à cinq portes. Comprenez que sa ligne de toit sera basse et qu'elle disposera d'un hayon.

Nouvelle transmission, moteur diesel inédit, évolution des blocs à essence et version hybride rechargeable de 250 ch : côté mécanique, la prochaine Peugeot 508 sera aussi à la page...

La nouvelle Peugeot 508 fera sa première apparition publique au salon de Genève 2018, en mars prochain.

Lire notre article Scoop. Peugeot 508 2 (2018). Toutes les infos sur la nouvelle 508

illustration Peugeot 508 vue avant rouge
La Peugeot 508 de seconde génération sera dévoilée au salon de Genève 2018, en mars prochain.


ESSENCE : moteurs PureTech

Les moteurs à essence de la future Peugeot 508 seront doté d'un filtre à particules
Les moteurs à essence de la future Peugeot 508 seront doté d'un filtre à particules

Norme antipollution oblige, les moteurs PureTech à trois et quatre cylindres à injection directe disposeront d’un « Gasoline Particule Filter » (filtre à particules) afin de réduire les émissions ainsi que d’un nouveau turbo avec actionnement électrique et rendement amélioré. Le 1.2 PureTech turbo de 110 et 130 ch voit sa pression d’injection poussée à 250 bars. En 2018, ce bloc sera aussi décliné dans une version plus puissante de 156 ch.

Quant au 1.6 PureTech, ex-1.6 THP, il poursuit sa carrière commencée en 2006 avec, comme nouveauté, la généralisation du système de levée des soupapes Valvetronic. À l’occasion, les puissances développées passent de 165 à 180 ch et de 208 à 225 ch.


DIESEL : moteurs BlueHDi

Moteurs Peugeot BLueHDi
A gauche le moteur 1.5 BlueHDi 130, à droite le 2.0 BlueHDi 180

Bien que Peugeot va réduire son offre en diesel avec l’arrêt du 2.0 BlueHDi 150, la 508 II proposera un nouveau bloc 1.5 BlueHDi de 130 ch (DV5RC), inauguré par la 308 en septembre 2017 puis déployé sur toute la gamme jusqu’en septembre 2018. Outre sa conception 100 % numérique, ce 1.5 innove à plus d’un titre. Culasse à 16 soupapes, turbo, système de combustion… sont inédits, tout comme le dispositif de traitement des NOx. Jusqu’alors placé sous la caisse, ce dernier migre au plus près du collecteur d’échappement et intègre dans un même ensemble deux catalyseurs SCR et le FAP qui n’a plus besoin d’être additivé.

Plus compact et moins lourd, le BlueHDi 130 consomme de 4 à 6 % de carburant en moins comparativement au 1.6 BlueHDi 120 qu’il remplace. De son côté, le 2.0 BlueHDi 180 voit son système de traitement des NOx, toujours installé sous la voiture, évoluer avec la greffe d’un double catalyseur SCR comme sur le petit 1.5.

 

Transmissions

Pour accompagner la hausse des ventes de modèles automatiques en Europe, la nouvelle 508 pourra compter sur une version inédite de la boîte EAT6 (disponible dès septembre 2017 sur la 308). Toujours fournie par l’équipementier japonais Aisin, celle-ci compte deux rapports de plus et gagne en compacité (2 kg de moins).

Outre la réduction de la consommation (jusqu’à 6 % par rapport à l’EAT6), cette EAT8 permet l’extension de la fonction Stop&Start (coupure et redémarrage du moteur) jusqu’à 20 km/h et bénéficie d’un mode Eco spécifique appelé « roue libre » (free wheeling).

Pour faire simple, dès le lever de pied sur la pédale d’accélérateur, la transmission se désaccouple du moteur, ce dernier redescendant à son régime de ralenti et n’entraînant plus les roues entre 20 et 130 km/d’ores et déjà, PSA a annoncé qu’à partir de 2020 ce système de roue libre évoluera en autorisant, en plus, la coupure du moteur.

 

HYBRIDE rechargeable

La Peugeot 508 de seconde génération renouera avec la technologie hybride mais cette fois sans commettre l'impair de miser sur le diesel !
La Peugeot 508 de seconde génération renouera avec la technologie hybride mais cette fois sans commettre l'impair de miser sur le diesel !

Inaugurée au printemps 2019 par le DS7 Crossback, l’architecture hybride rechargeable à essence équipera quatre véhicules PSA à l’horizon 2021. La 508 II se convertira en 2020 à cette solution alternative. Contrairement aux SUV du groupe, les berlines disposeront d’une version deux roues motrices de 250 ch et 360 Nm. Ce système s’appuie sur le moteur à essence 1.6 THP de 150 ch accouplé à la boîte automatique EAT8 Aisin dont le convertisseur est remplacé par un moteur électrique
en forme de galette de 110 ch et 270 Nm.

La batterie lithium-ion de seconde génération de 12 kWh (80 kW) sera implantée sous le plancher au niveau des sièges arrière, préservant ainsi l’habitabilité et le volume de chargement. Une fois chargée (4 h 30 avec une Wallbox ou 7 h 30 via une prise domestique), la 508 R HYbrid offrira une autonomie de 60 km en 100 % électrique. La récupération d’énergie se fera par un système de freinage sans contact, c’est-à-dire que le véhicule n’est pas ralenti par les disques de frein mais par le moteur électrique afin d’optimiser la recharge de la batterie, alors que la consommation le sera par l’emploi d’un compresseur de climatisation électrique.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 508