Vous êtes ici :

Groupe PSA. Opel annonce son avenir...technique

calandre Opel Grandland X
Opel ne va pas se contenter de bénéficier des éléments techniques de PSA, la marque va elle-même développer certaines parties techniques.

Appartenant au groupe PSA depuis l'été 2017, Opel a désormais sa feuille de route et ses domaines de compétences bien définis. Moteur à essence, boîte de vitesses, technologie hydrogène, véhicules utilitaires : voici dans le détail ce qu'Opel va apporter aux autres marques du groupe.

Finalisée en juillet 2017, l’acquisition d’Opel par PSA redistribue logiquement les cartes dans le développement des futurs modèles du groupe.

Opel n’a pas attendu cette date pour bénéficier des technologies de PSA. Plusieurs cousins techniques sont déjà en vente chez Opel comme le Crossland X (commun avec le Citroën C3 Aircross), le Grandland X (commun avec le Peugeot 3008), et plus récemment le Combo Life (commun avec les Citroën Berlingo et Peugeot Rifter).

A lire. Opel prépare le style de ses futurs modèles

Désormais, le rôle d’Opel est mieux défini et plus précis dans le développement des prochains modèles. La marque va notamment s’appuyer sur son site de recherche et développement de Rüsselsheim en Allemagne, pour apporter son expertise au groupe. Ses principaux axes concernent les moteurs à essence, les boîtes de vitesses, les véhicules utilitaires, les sièges et la technologie hydrogène.


Moteur et boîte de vitesses

commande boîte de vitesse Opel

Opel va mettre au point le futur quatre-cylindre à essence. Il s’agira très certainement d’une grosse évolution du 1.6 PureTech actuel (ex-THP). Il apparaîtra en 2022 et sera associé à la nouvelle boîte e-DCT 48V fournie par Punch Powertrain. Les boîtes de vitesses, uniquement mécaniques, seront aussi développées par la marque allemande.

 

Véhicules utilitaires

Si PSA possède une expérience certaine dans le domaine du VU (véhicule utilitaire), c’est désormais Opel qui va prendre le relais. Du moins sur les plus gros car le remplaçant du Vivaro actuel sera un cousin des Peugeot Expert et Citroën Jumpy déjà existant. Il arrivera sur le marché en 2019 et profitera d’une version 100% électrifiée en 2020. Il faudra attendre 2022 pour qu’Opel sorte "son" utilitaire, ce sera le prochain Movano qui ne sera plus développé avec Renault. Cette annonce sous-entend aussi que le Groupe PSA va mettre un terme à sa collaboration avec Fiat qui fabrique les Citroën Jumper et Peugeot Boxer. Ce qui est, selon nos informations, dans l'air du temps au sein de l'état-major du groupe.

 

Sièges

Siège avant opel Grandland X

Opel apportera son expertise au niveau des sièges. Ils bénéficient, suivant les modèles, de la certification AGR. Il s’agit du label de l’Association allemande pour la santé du dos. Ils sont ainsi conçus avec de multiples réglages individuels en matière de longueur et de hauteur d’assise, de support lombaire... La fonction massage est également disponible. En plus du confort, Opel travail sur la réduction du poids des sièges. De 9,4 kg sur un Grandland X, le but est de descendre à 8 kg en 2020.

 

Technologie hydrogène

Opel HydroGen4
Opel HydroGen4

Avec l’aide de GM, Opel possède une expérience de vingt ans dans la technologie hydrogène. La première génération de Zafira a connu une déclinaison hydrogène, comme la deuxième. Seulement, le programme de développement s’est arrêté en 2012. PSA a depuis racheté les droits à GM, mais Opel n’annonce pour le moment aucune échéance concernant la sortie d’un véhicule fonctionnant avec cette technologie.

 

Hybrides, électriques et deux plateformes

Opel a annoncé que sa gamme comptera quatre modèles électrifiés en 2020 : la Corsa électrique, le Grandland X hybride rechargeable, l’Ampera-E (non commercialisée en France) et un utilitaire (Combo ou Vivaro). D’ici à 2025, tous les modèles de la gamme auront une version électrifiée.

Plateforme CMP
La future plateforme CMP de 2019

Le premier modèle développé depuis le rachat sera la Corsa (commune avec la future Peugeot 208). Elle reposera sur la nouvelle plateforme CMP. À noter que cette dernière sera inaugurée par la DS3 Crossback, dont la révélation est prévue au Mondial de l'automobile de Paris en octobre 2018. La seconde plateforme, l’EMP 2, est déjà utilisée par le Combo Life et le Grandland X.

Ces deux plateformes vont remplacer les neufs que compte actuellement Opel. Elles permettront la commercialisation de 13 modèles différents avec à la clé des réductions de coût. En effet, une plateforme représente 60 % des coûts en composants d’un nouveau véhicule.

Plateforme EMP2
Plateforme EMP2

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Opel
Recevez par e-mail toutes les infos de Peugeot