Vous êtes ici :

Guide d'achat Peugeot 5008 : tous nos essais, tous nos conseils

Page 2Guide d'achat Peugeot 5008 : tous nos essais, tous nos conseils 

5008 1.2 PureTech 130 ch

nouveau peugeot 5008 2017 en virage

Un petit moteur trois cylindres de 1199 cm3 pour animer un SUV de 4,64 m : sur le papier, c’est mal parti. Sur la route, ce n’est pas si ridicule. Avec 130 ch et 230 Nm de couple, ce moteur turbo est courageux et ne donne pas l’impression d’être sous-motorisé. Mais si ce PureTech s’en sort avec les honneurs, il est un peu juste pour qualifier cette version de SUV routier. Il manque de nerf sur la route et la consommation évolue au-delà de 9 l/100 km. Pour les citadins et petits rouleurs, l’association avec la boîte automatique EAT6 (+ 1 600 €) est intéressante si on oublie le niveau vibratoire dans les bas régimes. Lire essai 5008 1.2 PureTech 130.

 

5008 1.6 THP 165 ch EAT6

nouveau peugeot 5008 2017 places GT Line
Peugeot 5008 GT Line
nouveau peugeot 5008 2017 places GT Line
Peugeot 5008 GT Line

On passe cette fois à quatre cylindres, avec des valeurs plus en phase avec le véhicule : 1 598 cm3, 165 ch et 240 Nm disponible très tôt (1 400 tr/min). Le THP ne transcende pas la conduite par rapport au Puretech, mais il fait un peu mieux partout et consomme peu moins sur route. L’agrément supérieur est constaté au moment des reprises sur la route et sur le fonctionnement plus « rond » et doux : aucune vibration, contrairement au bloc à trois cylindres. Le 1.6 THP n’est disponible qu’en association avec la boîte automatique EAT6. Lire essai 5008 1.6 THP.

 

5008 1.6 BlueHDi 100 ch

Ce moteur constitue le prix d’accès au 5008 diesel. C’est son seul mérite, car pour le reste il manque d’agrément : puissance trop juste pour ce grand SUV, boîte 5 à l’étagement des rapports trop long.  En plus, il n’est disponible qu’avec les premiers niveaux Access et Active les moins fringants. Dernier argument en sa défaveur : le BlueHDi 120 est seulement 700 € plus cher. Lire essai 5008 BlueHDi 100.

 

 

5008 1.6 BlueHDi 120 ch

Les choses sérieuses commencent pour le 5008 diesel avec cette version de 120 ch, dotée d’un bon couple de 300 Nm. Les performances vont satisfaire le plus grand nombre et la consommation que l’on peut stabiliser autour des 6,5 l/100 km allège le budget carburant. Avec la finition Allure, ce BlueHDi de 120 ch compose un attelage séduisant pour 35 050 €. A noter que ce diesel peut s’accoupler à la boîte automatique EAT6 (+ 1 600 €) pour rendre la conduite plus fluide et confortable sans surconsommation ni perte de performance. Voilà donc une bonne base pour tous les jours, mais notons que ce moteur de 1560 cm3 manque toutefois de souffle lors des longs parcours en famille et sur les routes à relief. Lire essai 5008 BlueHDi 120.

 

5008 2.0 BlueHDi 150 ch

Cette fois, on est cœur du sujet. Le 5008 2.0 BlueHDi est bien calibré en puissance (150 ch) et en couple (370 Nm). Au-delà des chiffres, on apprécie la souplesse du moteur dans les bas régimes, sa vigueur pour doubler et sa sonorité en sourdine sur la route. Ce 2.0 BlueHDi est associé à des réglages de trains roulants spécifiques et on apprécie vraiment le châssis pour sa vivacité, sa stabilité et ses commandes précises. A ce niveau de gamme, il n’y a pas mieux en agrément. Le seul grief vient de la suspension un peu raide quand on roule à vide, au détriment du confort de roulement. Autre regret, ce 2.0 BlueHDi 150 ne peut recevoir, même en option, la boîte automatique. Pour les amateurs du genre, cela oblige à passer à l’étage supérieur. Lire essai 5008 BlueHDi 150 face au Grand Scénic dCi 130.

 

5008 2.0 BlueHDi 180 ch EAT6

C’est le porte-drapeau de la gamme 5008 : puissant diesel de 180 ch, boîte automatique et finition haut de gamme GT. L’ensemble dépasse les 44 000 €. Une somme rondelette, mais cette version offre en retour un niveau de prestation rare à ce niveau de prix et de gamme. Qualité de la présentation, performances solides, châssis plaisant, équipement haut de gamme : ce 5008 GT a tout pour lui et il offre le maximum pour la famille avec les mêmes capacités d’emport que les autres versions. Avec quelques options, le prix grimpe vers les 47 000 € mais la concurrence premium allemande est encore plus chère et fait moins bien en agrément de conduite. Lire essai 5008 BlueHDi 180 GT.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 5008