Vous êtes ici :

Iveco Bus succède à Irisbus

À partir de 2013, les bus et les cars d'Iveco ne s'appellent plus Irisbus, mais Iveco Bus.
À partir de 2013, les bus et les cars d'Iveco ne s'appellent plus Irisbus, mais Iveco Bus.

Au sein d'Iveco, la division transport en commun change de nom. L'Urbanway, premier bus Euro VI de la marque, inaugure ce changement.

C’était dans l’air depuis plusieurs mois, c’est maintenant officiel : la marque Irisbus, née au début des années 2000 de la reprise par Iveco des activités cars et bus de Renault V.I., a disparu au profit de la marque Iveco Bus, laquelle fait bien sûr toujours partie du groupe Fiat Industrial. « La nouvelle marque renforce son identité au sein des autres activités internationales de l’entreprise, explique Iveco, l’objectif étant d’assurer le développement et la reconnaissance des gammes autocars-autobus en les consolidant davantage au sein d’Iveco, principalement sur les marchés d’Amérique du Sud et de Chine. »

Urbanway, premier bus Euro VI
Le premier modèle du constructeur à ne plus arborer le logo Irisbus (le fameux dauphin) est l’Urbanway. Né d’un profond remodelage du Citalis, ce nouveau bus est aussi le premier véhicule de la marque à se conformer à la prochaine norme Euro VI. Dans ses versions de 10,50 m et 12 m, il reçoit le nouveau moteur Tector 7 de 286 ch. Pour l’Urbanway de 18 m et aussi pour certaines versions du 12-mètres, le moteur est le Cursor 9 de 400 ch. Ces deux blocs se passent de l’EGR refroidi pour réduire les émissions d’oxydes d’azote. Iveco Bus propose en outre le Cursor 8 GNV. Comparé au Citelis, le design extérieur et l’aménagement intérieur ont été revus : sièges, chauffage, climatisation, éclairage, espace passagers, poste de conduite...

Le véhicule, qui a été dévoilé fin mai, à Genève, lors du congrès de l’UITP (Union internationale des transports publics), sera produit à compter de la fin de l’année, les premières livraisons étant prévues en 2014. Les modèles de 10,50 m sortiront de l’usine de Vysoké Myto, en République tchèque, alors que la fabrication des 12 et 18 m sera assurée à Annonay (07).

Ministres en visite
Le site ardéchois, qui fête son centenaire cette année, a reçu la visite du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, du ministre du Travail, Michel Sapin, et du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg. À cette occasion, Iveco a annoncé la transformation en CDI de 200 emplois intérimaires. L’usine a récemment reçu le label Origine France Garantie, certifiant que le produit qu’elle fabrique prend sa forme distinctive en France et que plus de 50 % de son prix de revient sont acquis dans l’hexagone.
Partager cet article
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
136 305 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !