Vous êtes ici :

Jaguar transforme la Type E en voiture électrique

Jaguar Type E Zero
A première vue, cette Jaguar Type E semble entièrement conforme à l'origine. Et pourtant...

Après avoir produit une série de dix nouveaux exemplaires de la fameuse Type E, Jaguar s'attaque de nouveau à son modèle le plus mythique, en le transformant en voiture électrique !

Modifier un mythe tel que la Type E, pour en faire un véhicule électrique : le challenge semble osé. Pourtant, Jaguar s’y est risqué, quitte à faire hurler une frange des puristes du modèle, et nous dévoile aujourd’hui la Type E Zero.

Visuellement, l’auto demeure (heureusement) identique à son ancêtre thermique, puisque c’est un cabriolet original de 1968 qui a été pris pour base. Seuls les phares désormais à LED, permettront de reconnaître extérieurement cette variante électrique.

Jaguar Type E Zero
Le six cylindres XK a disparu et se voit remplacé par des batteries. Le moteur électrique est lui juste derrière, à la place de la boîte de vitesses.

 

Une puissance de 295 ch

Bien entendu, le bruit, ou plutôt son absence, devrait également alerter le passant quant à la source d’énergie utilisée par la diva. Le fameux six cylindres en ligne XK 4.2 de 265 ch est ainsi remplacé par un moteur électrique développant 220 kW, soit 295 ch. Jaguar précise avoir volontairement limité la puissance, afin que l’expérience de conduite soit optimale.

Jaguar Type E Zero intérieur
Jaguar cède à la modernité en remplaçant les compteurs ronds par une dalle numérique et ajoute un écran tactile à la place des divers manomètres.

Afin de conserver une répartition des masses fidèle à celle du modèle original, les batteries sont situées à la place de l’ancien six cylindres, sous le long capot avant, tandis que le moteur électrique est situé juste derrière, à l’emplacement de la boîte de vitesses. A noter que l’opération a tout de même permis de gagner 46 kg sur la balance.

Jaguar Type E Zero
Cette Type E Zero est plus performante que l'originelle. Pour ce qui est du chant du six cylindres en revanche...

Les performances annoncées sont en progrès par rapport à celles de la Type E de 1968 et le 0 à 100 km/h est expédié en 5,5 s, soit plus d’une seconde gagnée. Si la ligne sculpturale de l’auto est demeurée intacte, le tableau de bord perd en revanche ses compteurs ronds à aiguilles au profit d’une dalle numérique, tandis qu’un grand écran tactile prend place au milieu de la planche de bord.

La Type E Zero demeure pour le moment un modèle unique, mais la firme de Coventry laisse entendre qu’une telle transformation pourrait être réalisée sur n’importe quelle Jaguar dotée d’un moteur XK. Soit aussi bien une XK120 de 1948 qu’une XJ6 des années 80…

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Llom

Superbe ! Voilà une très très belle idée (Sans pour autant interdire les moteurs thermiques des voitures de collection, pour ceux qui le souhaitent : restons tolérants !)

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Jaguar