Vous êtes ici :

Kilométrage annuel moyen : les Français roulent de moins en moins

compteur kilometrique mercedes classe c
Baisse du kilométrage annuel moyen des Français : - 6,4 % en 7 ans

Les Français roulent moins et réduisent l'usage de leur véhicule personnel : c'est ce que révèle la dernière étude publiée par L'argus. Pourquoi la voiture individuelle n'a plus la cote comme mode de déplacement quotidien ? Explications.

C'est une tendance incontestable : les automobilistes français roulent de moins en moins. Une orientation déjà pressentie depuis plusieurs années par des sondages d’opinion ou des analyses de panels restreints, aujourd’hui confirmée par L’argus.

Comment ? En se basant sur des chiffres exclusifs et exhaustifs :
12 millions de demandes de Cotes Argus annuelles réalisées par les professionnels dans le cadre de reprises de véhicules, ainsi que 1,5 million de transactions par an observées dans PlanetVO et Cardiff VO, les outils de gestion du Groupe Argus.

Échantillons représentatifs du parc français, ces bases de données ont été analysées par l’équipe données et modélisation de l’Argus, afin de déterminer le kilométrage moyen parcouru chaque année par les véhicules des Français depuis leur sortie d’usine.

 

Une infographie pour comprendre

Le ralentissement économique, la prise de conscience de l’environnement et le recours croissant à d’autres moyens de transport sont les principaux facteurs d’explication de ce comportement (voir notre infographie).

infographie kilometrage moyen L'argus 2015

 

Téléchargez l'étude

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger notre étude exclusive en remplissant le formulaire ci-dessous.

Partager cet article
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (11)
jitensha.co096

Les commentaires faits, sont à mon sens la raison pour laquelle les Français, dont je fais partie, roulent moins ...Les pièges sur la route et surtout les autoroutes, ou on est sans cesse pris en otage par les bouchons, les accidents, les travaux en tout genres, et, ou on en profitent pour placer des radars mobiles, font que "rouler" deviens vite onéreux.Ils faudrait subir tout et n'importe quoi des pouvoirs publics...Ne pas rouler vite, être bien propre partout, acheter de belles voitures neuves bien chères, payer surtout toutes les amendes, aller dans leurs restos (c'est fléché,vous trouverez),et puis, il y à la pollution...ATTENTION !! 80 max sinon ...Bref j'en oublie...Alors il reste les parcs publics,surchargés, les voyages low cost en avion (si le pilote n'est pas dépressif),les trains, hors grèves, et quand on achèvera l'automobile et l'économie qui va avec, on pourra toujours travaillé le dimanche comme conseillé au Pôle-emploi...

dominique.robinet907

Il a raison , le contrôle permanent et toutes les contraintes administratives en ville et ailleurs annihilent tout plaisir de conduire

dsts

D'accord, le prix des carburants est bas, mais reconnaissons que le Français est de plus en plus pauvre, cela joue aussi! Certains doivent même choisir entre se soigner convenablement ou "bien manger" (enfin quand je dis "bien manger", ce n'est encore pas vrai pour tous les Français car la "mal-bouffe" est de plus en plus présente). Alors la voiture (généralement d'occasion et à crédit ou neuve en long leasing, oui les statistiques sont là), passe en second ou troisième plan. L'hiver pour beaucoup il faut d'abord du mazout pour la chaudière avant celui du diesel. Corolaire de cette pauvreté envahissante: peu d'acheteurs peuvent encore se permettre la nouvelle voiture spacieuse, sure, super-confortable, performante, etc dont ils rêvent...Beaucoup devront se rabattre sur des "pots de yaourt" ou des voitures low-costs. Il suffit de regarder les statistiques où les dix voitures les mieux vendues en France sont plus petites que dans les pays voisins.

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
127 176 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !